ÉTATS D'ÂME Maman STYLE DE VIE TEXTES DE L. x

Cette pression qu’on ressent en tant que maman

Devenir maman vient souvent avec une énorme pression qui, pour moi, devient encore plus grande avec le temps. En parlant à d’autres mamans, je me suis rendu compte à quel point on se mettait un poids infini sur les épaules. Ce n’est pas compliqué, on veut être parfaite (ou presque)! Et en voulant atteindre cette perfection, on finit souvent par mettre de la pression sur nos petits, de façon inconsciente, pour absolument rien.

Est-ce si important que mon garçon ne marche pas encore à 14 mois? Je finis toujours par le comparer aux autres bébés autour de moi et je me demande ce que je ne fais pas ou ce que je pourrais faire de plus.

Est-ce si grave si mon bébé a encore sa suce dans la bouche, la nuit et parfois le jour? En tant que maman, je me mets de la pression si je ne gère pas une crise en public, mais aussi si je la gère en donnant la mautadine de suce à mon gars. Pourquoi?

Est-ce que ça a besoin d’être fâchant que mon 14 mois crise encore la nuit pour boire un biberon, et que, encore pire, lorsqu’il le boit, il ne veut même pas encore le tenir par lui-même? Qu’il refuse encore souvent de manger en lançant sa nourriture et réclame ensuite du lait chaud? Pourtant, ça me fait parfois sentir poche.

Est-ce la fin du monde si ses nuits ne sont pas encore parfaites, s’il est difficile à endormir ou s’il a besoin de se faire rassurer quelques fois par ma présence?

Cette pression que je ressens en tant que maman, elle existe uniquement à cause de moi. Oui, il y aura toujours du jugement des autres, malheureusement, mais je suis l’unique responsable de cette anxiété de performance que je me crée.

Depuis la naissance de mon garçon, dès que ça ne va pas selon la «norme», je sors les livres et les sites Internet de mamans, puis je m’informe.

«Qu’est-ce que je devrais faire?»
«Est-ce normal pour son âge?»
«Comment faire pour le stimuler davantage ou pour aider au sommeil?»

Ce que je trouve comme information ne fonctionne souvent pas, parce que chaque bébé est différent et mes essais-erreurs me font constamment me remettre en question.

Depuis que mon fils est né, ma mère me répète toujours la même chose: «Arrête de lire!». Elle n’a pas tort. Mon bébé finira par lâcher sa suce, par boire au gobelet plutôt qu’au biberon. Il finira par ne plus vouloir se lever le matin à l’adolescence comme tout le monde. Il ira à la toilette comme un grand. Il marchera comme un champion et je passerai mon temps à courir après comme tous les autres parents.

L’important quand tu es maman, c’est de faire du mieux que tu peux et je sais qu’au final, je fais un excellent travail avec mon petit bonhomme.

À toi qui as peut-être besoin de l’entendre aujourd’hui: tu es une maman merveilleuse! Lâche pas! 💕

 

 

L.

IMG_8876

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire