Entre bonne volonté et cohérence

Être cohérente. Agir selon ses principes, ses valeurs et ses désirs. Pas toujours facile, n’est-ce pas? Mais pourquoi? Simple. On est souvent conscient de quelque chose (empreinte écologique, souffrance animale, pauvreté et exploitation dans le monde, etc.), mais on n’y est pas toujours conscientisé : c’est-à-dire que cela ne se reflète pas dans nos actes.

Notre premier réflexe est l’autojustification qui nous protège contre nos dissonances cognitives. Il est souvent plus facile de fermer les yeux le temps de manger son repas, de magasiner ses vêtements ou de faire son épicerie, que de prendre conscience de la portée de ses actes.

Puis viennent les habitudes; celles que nous avons souvent acquises avant même l’âge de raison, avant de pouvoir penser par soi-même. Toutes ces traditions que l’on répète, ces dépendances qui nous tiennent : difficile de s’en débarrasser. Par chance, le cerveau est bien fait. On peut le reprogrammer aussi souvent qu’on le souhaite. Il suffit donc d’un peu de volonté pour changer ses habitudes et arrêter de se justifier. Tout est une question de temps.

Et avec un peu de patience, vous trouverez cette cohérence qui vous fera sentir bien avec vous-même. Vous développerez une meilleure opinion de vous en vous rapprochant de votre idéal moral et éthique. Ça ne peut que vous faire du bien!

Et là, je vous entends me dire : « C’est bien beau tout ça, mais concrètement, ça dit quoi? ». C’est du temps et de la patience avant d’intégrer de nouvelles habitudes, ce sont des choix difficiles à faire, c’est de l’indulgence envers soi et c’est accepter que ce ne soit pas pour demain.

Suis-je moi-même cohérente à 100 %? Non! Je le suis déjà plus qu’il y a 2 ans, et sûrement moins que dans 5 ans. Il faut se rendre à l’évidence que certains obstacles, qui sont parfois hors de notre contrôle, vont nous freiner. Je parle ici de moyens économiques, d’accessibilité, de lois, de politiques, et encore.

La bonne nouvelle, c’est qu’avec la force du nombre, on peut forcer le système à s’adapter à nos nouvelles habitudes. Ne pas se laisser influencer par ce que le système veut de nous et lui montrer que nous sommes prêts à être cohérents en agissant selon nos valeurs et nos principes. C’est vers ça qu’on doit aller.

Une étape à la fois, selon ce qui nous est accessible dans le moment présent. Moi, je prends mon temps, parce que c’est ce qui me convient. Écoutez-vous et foncez à la vitesse qui est la vôtre!

 Lokah Samastha Sukhino Bhavantu

« May all beings everywhere be happy and free, and may the thoughts, words, and actions of my own life contribute in some way to that happiness and to that freedom of all.»

 Namasté

P.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :