ÉTATS D'ÂME Sorties TEXTES DE L. x

ATTENTION! Épidémie de showers!

Est-ce qu’il y a juste moi qui est envahie d’annonces de grossesses et d’amies enceintes? Ça et la grippe, même propagation! J’approche la trentaine. C’est l’âge, j’imagine, le moment où les familles commencent à s’agrandir, où les gens sont placés, où ils ont leur carrière et leur vie bien rangée. Dans la dernière année, cinq personnes proches de moi m’ont appris qu’elles attendaient un bébé. Évidemment, vous savez ce qui suit… qui dit grossesse, dit shower… cinq showers!

J’adore mes amies, j’aime encore plus le fait qu’elles me considèrent assez importante à leur yeux pour m’inviter à cet évènement. Parce que, t’sais, on souligne quand même l’arrivée d’un petit être exceptionnel et ça se fait souvent dans l’intimité avec les membres de la famille et amis proches seulement. Je me sens choyée de pouvoir y participer (pour vrai!!!), mais une partie de moi trouve ça pénible.

Publicités

Il faut comprendre que j’ai toujours voulu avoir des enfants, et ce depuis aussi loin que je me rappelle. Je ne vous cacherai pas qu’à 29 ans, je croyais que ce serait chose faite depuis belle lurette. D’ailleurs, l’an dernier, j’ai assisté à mes retrouvailles du secondaire (déjà 10 ans depuis l’obtention de mon diplôme… ça passe vite!) #calldematante. Bref, à cette soirée, on nous remettait un petit bout de papier enroulé et attaché avec un morceau de ruban. Ça me disait vaguement quelque chose. Sur celui-ci était écrit ce que la «moi» de 10 ans plus tôt pensait être aujourd’hui, à l’âge adulte.

«Dans 10 ans, je serai… maman!»

 

Sans hésitation, avec un énorme point d’exclamation, voilà ce qui y était inscrit. Imaginez-vous le pincement au coeur que j’ai eu en le déroulant. La vie a décidé de m’amener ailleurs, de me faire passer par un autre chemin et je l’accepte. Je ne m’en réjouis pas, mais je sais que j’ai encore beaucoup d’années devant moi pour vivre mon rêve. D’autant plus que je sais maintenant avec qui je veux le partager et le construire (check! ✔).

Tout de même, la panoplie de showers qui défilent devant mes yeux font un peu mal. Imaginez si on vous amenait à Disney, toutes dépenses payées, mais qu’on vous exigeait de ne faire aucun manège… aucun! C’est un peu comme ça que je me sens, comme une fille à la diète, qui doit absolument perdre du poids, entourée de gâteaux au chocolat. Tout le monde autour de moi est heureux et je le suis aussi, mais je me sens privée. Est-ce que c’est égoïste de ma part de ressentir de l’envie? Moi aussi, je veux embarquer dans les montagnes russes et manger du dessert!

Puis, j’arrive au shower et je dois voir les petits pyjamas trop mignons et visiter la chambre du bébé qui va bientôt se pointer le bout du nez (tout ça sans prononcer le mot «bébé», évidemment, parce qu’on joue au même jeu encore et encore, de shower en shower). Bon, O.K., je fais paraître ça pire que ce l’est vraiment, mais vous comprenez.

Je vous dirais que, heureusement pour ma santé mentale, malgré ce fort désir et cette foutue horloge biologique qui me tape royalement sur les nerfs, je sais apprécier ces journées remplies d’amour et d’espoir. C’est beau de célébrer la naissance, surtout quand tu sais que tu vas jouer un rôle dans la vie du bébé. Plus que tout, c’est plaisant de voir les personnes que tu aimes être aussi bien et épanouies. Je me dis qu’un jour ce sera mon tour et qu’à ce moment, je vais seulement pouvoir savourer encore plus.

 

 

 

L.

laura

Source photo: Pinterest

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

1 Comment

  1. Line Girard says:

    Ouf! Les gâteaux,les montagnes russes…
    Tu as encore le temps puisque tu n’as pas encore TON 30 ans. Embarque et bonne ride 😉

Laisser un commentaire