Les amitiés «nocives»


ÉTATS D'ÂME, DÉVELOPPEMENT, Personnel, TEXTES DE L., x / mercredi, septembre 19th, 2018

Je ne sais pas pour toi, mais pour moi, l’amitié est quelque chose de facile à developper, surtout depuis que je suis adulte et encore plus parce que je travaille dans un domaine de femmes. On commence par se jaser, on se rend compte qu’on a des points communs, on a du plaisir lorsqu’on est ensemble, on se voit régulièrement; alors tu peux facilement entrer dans la catégorie «amie».

Pour ça, je n’envoie pas d’invitation officielle et je ne pense pas nécessairement à faire une liste de mes attentes à ces nouveaux amis. Je ne les mets pas en garde de ce qui, pour moi, pourrait briser cette nouvelle amitié. Je prends peut-être pour acquis que tout le monde veut inconditionnellement le bien pour ces nouvelles personnes qui entrent dans leur vie, mais détrompe-toi, ce n’est pas parce que quelqu’un se considère ton ami qu’il sera capable d’en accomplir facilement le mandat… loin de là!

Les amitiés peuvent facilement devenir nocives et je ne parle pas ici de gens nocifs, il faut bien faire la différence. Je crois que certaines personnes ont un très bon fond, mais ont aussi de grandes lacunes au niveau des relations avec les autres. Personnellement, de plus en plus, j’essaie de me tenir loin de ce genre de personnes, mais parfois, elles viennent à toi. Elles viennent à toi, débutent la relation de façon normale et plaisante, mais avec le temps, ça ne se déroule pas comme tu l’avais prévu.

Tu ne vois plus seulement ce que cette personne est en surface, tu vois aussi les moins bons côtés; la recherche d’attention malsaine qu’elle dégage, la façon maladroite qu’elle a de révéler tous tes secrets qui étaient, jusqu’à présent, bien gardés. Puis, tu finis par comprendre bien des choses. Le temps passé à ses côtés te fait réaliser que ce n’est pas ce qu’il te faut, que ce n’est pas ça, pour toi, l’amitié.

Mais t’sais, à notre âge, ce n’est pas évident de mettre fin à une alliance qui a bien débuté. On n’a plus 5 ans et le classique: «t’es pu mon amie!» n’est plus vraiment une option. Je pense, par contre, que dans la vie, il faut être honnête et être capable de nommer les choses comme elles le sont. Alors, d’une façon ou d’une autre, il faut aborder le sujet.

L’amitié, pour moi, c’est extrêmement important. Si tu es dans cette zone, c’est que tu as une place de choix au premier rang de ma vie. Si tu es là, c’est que je peux compter sur toi n’importe quand, nuit comme jour. Si tu veux y rester, tu dois, au minimum, me respecter et être 100% honnête et transparent avec moi.

Bref, même à l’âge adulte, il faut savoir repérer les vrais amis parce que certains se faufilent sans préavis. Il faut aussi être en mesure de voir si ceux-ci nous apportent quelque chose de bien ou s’ils compliquent uniquement notre vie pour rien.

 

 

 

 

L.

laura

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire