ÉTATS D'ÂME STYLE DE VIE TEXTES DE CLAU. x

L’amour après 10 ans

On s’est rencontrés il y a 10 ans, il était ingénieur, j’étais serveuse. Nous habitions tous les deux dans le sous-sol chez nos parents. Aujourd’hui, il est pharmacien, je suis travailleuse sociale, nous sommes mariés, nous avons une maison et deux magnifiques enfants. Il s’est passé beaucoup de choses durant ces dix années, nous avons évolué et nous avons changé. Tellement que parfois, je me demande comment on fait pour continuer à se rejoindre au travers de nos obligations, du rythme effréné de la vie et des années qui passent.

Dans le temps, on écoutait de la musique pendant des heures, on faisait du sport et on allait ensuite s’empiffrer au restaurant, on sortait dans les bars, chaque minute était à nous. Maintenant, on s’occupe des enfants, on travaille, on fait le ménage, le souper, l’épicerie, on refait le ménage et on va souper en amoureux quelques fois par année. Bien que la description que je fais de notre vie actuelle puisse sembler beige et ennuyeuse, j’ai le sentiment que notre amour est beaucoup plus solide maintenant qu’il ne l’était au temps des bars et des restos.

Je réfléchis à l’évolution de l’amour au fil des années depuis un petit moment et j’ai toujours la même image qui me revient en tête, celle d’un arbre. Je pense que l’amour évolue de la même façon que les feuilles d’un arbre qui changent de couleur et d’aspect au fil des saisons. Et peu importe l’état des feuilles, le tronc est toujours là, bien solide et grandissant. Je pense que l’on se rejoint de cette façon, parce que les valeurs et les caractéristiques qui nous unissaient il y a dix ans sont toujours là.

Bien entendu, les arbres sont exposés aux intempéries de la nature et ne sont donc pas à l’abri des tempêtes et des ouragans. Certains d’entre eux vont casser sous le poids du vent tandis que d’autres vont rester debout. Tout dépend de l’attention qu’on porte à l’état de notre relation. Si on remarque une brèche, une faiblesse, on doit s’en occuper. Il faut aussi arroser l’arbre, en d’autres termes ne pas oublier de nourrir et d’entretenir notre amour.

D’ailleurs, on a commencé un petit rituel, mon conjoint et moi, l’été dernier. Quand on a une grosse journée et que les enfants sont difficiles (ça arrive assez souvent), on attend qu’ils soient couchés, on s’ouvre une bière et on va écouter de la musique sur la galerie derrière la maison. Ça semble peut-être un peu banal et ce n’est pas seulement avec cela qu’on va entretenir notre amour, mais c’est réconfortant de savoir que peu importe à quel point la journée est difficile, on aura notre petit moment à nous à la fin de la journée, comme dans le temps. Le lavage et les autres corvées attendront au lendemain. Maintenant, quand on soupe et que les enfants crient et pleurent et que la cuisine a l’air d’un champ de bataille, on a simplement à s’échanger un regard complice et on sait que ça veut dire: «Toi pis moi, à 8h, on s’ouvre une bière s’ul balcon».

 

 

 

Clau.

IMG_2781

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire