ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE MB. x

En 2019… Ça m’tente pu!

Comme plusieurs, l’automne a été difficile. Le froid est arrivé beaucoup trop vite, même les arbres n’ont pas compris ce qui s’est passé. La neige est tombée trop tôt, ne me laissant ainsi pas beaucoup de temps pour exhiber mes chouettes nouvelles bottines d’automne.

La fatigue de mon été encore lourde sur mes épaules me donne ainsi l’envie de me cacher sous mon duvet tous les jours. Le temps des fêtes est arrivé avec ses grands sabots, le temps de «prendre une résolution» a fait son entrée.

Cette année, j’ai décidé que le négatif, je n’en voulais plus. Je ne suis pas une personne très négative à la base, mais je me rends compte avec les années que du monde chialeux ou des chicanes insignifiantes, c’est comme piler sur un bloc Lego en pleine nuite… Ça m’agresse profondément.

Faque en 2019…

Ça m’tente pu de m’obstiner.

Pour savoir qui entre toi et moi a plus raison que l’autre. Parce que c’est épuisant de vouloir expliquer ton point de vue à quelqu’un qui t’écoute à moitié et qui est plutôt concentré à préparer ses prochains arguments pour «avoir raison».

S’obstiner pour une recette de sauce à spaghetti, c’est tellement futile quand y’a du monde qui n’ont RIEN à manger du tout.

Ça m’tente pu de me chicaner.

Pour des petits rien comme «le rouleau de papier de toilette va de ce côté-là».

Qu’on se le dise, une chicane, ça commence souvent avec une niaiserie, mais le problème, c’est que ça finit TOUJOURS par escalader. Tu t’obstines fort pour le côté de rouleau de papier de toilette et POW la porte claque… t’es fâché, tu ne te souviens plus de la moitié de la «discussion», mais tu te souviens que ça a commencé avec une affaire aussi conne que «hey moi quand j’arrive pour me torcher, j’aime pas ça que le rouleau soi de ce sens-là»… REALLY?!

En passant, y’a beaucoup, beaucoup de personnes dans le monde… qu’y’en ont pas de papier de toilette, décante man… décante fille… ça va ben aller. J’t’e jure.

Ça m’tente pu de me chicaner.

Pour qui était avant qui dans la file du traffic. Vas-y, passe, t’es juste irrespectueux parce que tu n’as pas compris le principe de base de «attendre son tour». Si tu n’as pas compris un principe de vie aussi simple, tu ne le comprendras jamais, alors va mon cher… va. Après tout, le 45 secondes que tu vas sauver et le risque de collision vaut beaucoup plus le peine que de respecter les autres qui comme toi veulent se rendre à bon port.

Ça m’tente pu de me chicaner.

Ça me fait mal en-dedans, ça me déchire, ça me chavire pis je ne sais pas comment dealer avec ça. La colère, c’est une émotion trop forte pour mon petit moi de 5 pieds 2… C’est une émotion trop grande pour les futilités du quotidien et c’est trop méchant.

Et moi les méchants… j’aime pas ça.

En 2019…

Ça m’tente qu’on se parle.

Calmement, t’sais, avec des mots, pas avec des cris.

Ça m’tente qu’on se parle.

Sagement, sans grands bras dans les airs. Sans les yeux rouges de colère.

Ça m’tente qu’on se parle.

Qu’on avance ensemble comme humains, main dans la main. Que tu sois ma mère, mon père, mon frère, ma sœur, mon ami(e), mon oncle, ma tante, mon voisin, le chauffeur de bus, le postier, le laitier, t’sais… tout le monde. Qu’on communique avec notre bouche, mais avec nos actions aussi.

Ça m’tente qu’on s’écoute.

Avec les oreilles, oui, mais avec le cœur aussi. Qu’au lieu de préparer ta défense, tu prépares ton empathie, ta sensibilité et ton appui.

La personne devant toi prend son courage à deux mains et met ses tripes sur la table pour te dire comment elle feel et comment elle perçoit certaines choses dans sa vie, dans la tienne, dans la vôtre. Arrête de vouloir piler sur ses tripes en diminuant comment elle se sent sous prétexte que tu n’es pas d’accord.

Tu ne peux pas être d’accord avec tout le monde, tu ne peux pas être aimé de tous et tu ne peux pas vivre la vie des autres alors arrêtons de vouloir convertir les autres à notre réalité. Prenons plutôt le temps d’écouter ce que l’autre a à dire… me semble que c’est ça vivre en société, non?

Y’a des choses que tu ne comprendras jamais. Lâche prise parce que c’est correct de pas comprendre tout.

Ça m’tente qu’on se respecte.

La limite d’un, celle de l’autre. Qu’on cohabite, qu’on coexiste.

Ça m’tente pu de me chicaner.

Ça m’tente qu’on s’aime en tant que société.

Parce que nos vies, sous un toit, avec un minimum de bouffe et de chaleur, c’est pas tellement d’la marde… alors revenons-en de «il m’a dépassé dans la file d’attente», ça ne vaut pas un œil au beurre noir, j’te jure.

 

 

 

 

MB.

44245471_273754673267050_6931783732038729728_n

Source photo: Unsplash

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire