ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE R. x

La tasse des émotions

Aujourd’hui, sur un groupe d’éducation spécialisée, je suis tombée sur une image qui décrivait la tasse des émotions pour les enfants.

J’ai pris quelques minutes pour l’analyser et voici ma conclusion: en tant qu’adulte, nous ne la comprenons pas nous-mêmes (ou du moins, on ne la met pas en pratique)!

T’sais, la fameuse métaphore: «voir le verre à moitié plein ou à moitié vide»?

Afin que ta tasse soit bien remplie, il te faut quelques ingrédients (je vais te faire un résumé de la vie d’adulte):

  • L’amitié
  • Prendre le temps de faire une chose à la fois
  • L’amour & l’affection
  • Aimer
  • Accepter d’être aimé
  • Des relations significatives
  • La réussite
  • Faire ce que t’aimes
  • Faire ce que tu choisis de faire
  • S’écouter
  • Accepter de ne pas être parfait

Non mais… prends quelques minutes, imagine-toi une journée typique, puis une semaine… à quel pourcentage se remplit ta tasse? J’ai même envie d’imprimer une tasse (graduée, pourquoi pas!) et de me poser la question: Aujourd’hui, où je me situe? Qu’est-ce que j’ai besoin pour me sentir, moi, remplie? Pleine d’énergie, pleine de défis, pleine de motivation?!

Mais ce n’est pas tout. Ta tasse, elle peut se renverser à tout moment. Et souvent, ça se fait plus rapidement que de la remplir:

  • Avec le stress et les tensions
  • Le rejet, la solitude
  • L’échec
  • La fatigue
  • Faire des choses par obligation
  • Perdre le plaisir
  • Une mauvaise nouvelle
  • La perte de quelqu’un
  • La perte de l’espoir

Est-ce qu’elle s’est vidée, ta tasse? Évidemment, ces obstacles sont des événements normaux de la vie, de la vie d’adulte. L’équilibre, se trouve dans la façon dont tu réagis face à ça.

Est-ce que la solitude est toujours négative? Pas si elle l’est par choix. Il faut apprivoiser sa solitude. J’ai compris, il y a peu, que j’attachais une grande importance à l’amour. Mais sais-je vraiment ce qu’est l’amour? J’accorde de l’importance au concept de l’amour, sans réellement savoir ce qu’est l’amour pour moi. Puisqu’il est différent pour chacun. Le cheminement de la vie me fait maintenant réaliser que l’amour, C’est avant tout s’aimer soi-même. Se respecter. S’écouter.

L’équilibre, tu dois le créer. Pour toi. C’est unique à chacun. Qu’est-ce qui fait que ta tasse s’est vidée aujourd’hui? Que peux-tu faire, toi, pour que demain elle reste pleine? On a le contrôle de ses propres actions, et en comprennent cela, on avance déjà de 10 pas! S’attendre à ce que les autres ou des événements t’apportent le bonheur que tu recherches, ou mettre le blâme sur les autres pour ton malheur, ça t’empêche d’avancer. Quelles sont les actions que toi tu peux mettre en place pour remplir ta tasse, chaque fois qu’elle se vide?

L’équilibre, c’est accepter que la vie ne soit pas que le bonheur. Les échecs te permettent de savoir ce que tu veux vraiment. N’être jamais déçu, c’est avancer sans but, sans raison, ne pas s’améliorer, ne pas s’accomplir.

Ce soir, j’ai passé la soirée avec une amie. À parler, à critiquer, à rire. Puis, je me suis assise dans mon auto et sur le chemin du retour, je pensais, je réfléchissais aux discussions qu’on avait eues. Que j’avais eues. Puisque ce genre de soirée, c’est plutôt toi qui parles, puis elle qui parle, puis personne qui écoute. Eh bien non, c’est toi qui t’écoutes. Je réalise que les réflexions sur soi qui se font suite à ce genre de soirées sont tellement importantes, puisque t’es la meilleure personne pour t’écouter. On devrait prendre une feuille de papier et écrire, à chaque fois qu’on sort d’un souper de filles. Sur comment on se sent et ce qu’on veut changer. C’est une façon de se libérer, d’avancer et de mettre tranquillement en branle ses objectifs.

Alors si t’es prête, prends-toi une feuille, dessine une tasse, dessine ce qui y entre et ce qui en sort et demande-toi, de 1 à 10, où tu te situes…

 

 

 

 

R.

40684003_253918545150558_2042686201164464128_n

Source photo: Pexels

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire