ÉTATS D'ÂME TEXTES DE MB. x

Lettre à mon voisin

Cher voisin,

Y’a 10 ans, je suis déménagée en face de chez toi. Lors de la visite, j’ai tout de suite su que je pourrais appeler cet appartement mon petit chez-moi pour longtemps. J’ai choisi l’arrondissement, le quartier, les propriétaires pis l’appartement. Mais toi et moi, on ne s’est pas choisis.

Publicités

Tu as ta maison en face de chez moi depuis plusieurs années, pis je te sens territorial. T’sais comme si le nombre d’années d’habitation te donnait un certain droit acquis sur la rue pour plein d’affaires. On dirait que j’aimerais ça te jaser de quelques affaires qui dérangent pas mal de monde autour.

En fait, j’aimerais ça que te sentir empathique, ouvert, responsable et logique.

Logique comme dans, ton driveway a 3 places. Tu as 6 chars et un bateau en plus pendant la période estivale. Tout ça, pour 4 personnes. Pis dans ton driveway y’a toujours juste 1 voiture sur 6 de stationnée. Tu vois, nous, tes voisins d’en face, on n’a pas de driveway. Pas par choix, mais bien parce que le bloc est bâti comme tel.

Je sais pas, ça serait plaisant que tu montres un peu de sensibilité, pis que tu comprennes que des fois, c’est plaisant de pas être à 2 rues de chez toi juste parce que ton voisin a décidé que d’avoir 3 voitures dans son entrée, ça «abîme son asphalte».

Ça serait plaisant que tu sois responsable des fois et que tu réalises que de laisser ton chien dehors qui jappe de façon excessive à toute heure du jour, ça agresse les autres. Je sais à quelle heure tu te lèves, car tu sors ton chien et il jappe. Et tu lèves régulièrement avant 6h AM. Je sais à quelle heure tu finis, parce que tu sors ton chien et que tu ne le fais entrer que lorsque tu vas te coucher.

Ton chien a besoin de courir ailleurs que dans une cour réduite avec une piscine en plein centre. Ton chien chien jappe sans arrêt. On l’entend même lorsque nos fenêtres sont fermées. Ça serait bien que tu montres à ton voisinage que tu t’en occupes… je sais pas, moi… en sortant pour éduquer ton chien à ne pas japper? Si je l’entends… tu l’entends. Mais faut croire que TVA Sports est plus important pour toi pis que la qualité de vie des autres, c’est pas important.

T’es bruyant avec ton souffleur de feuilles l’automne pour dégager ton asphalte. Comme si les feuilles pouvaient faire jaunir ton asphalte NOIR. Tu peux passer ton souffleur à essence pendant des heures. Tu fais de la pollution auditive et environnementale avec cet engin. D’ailleurs, pourquoi on y a droit en ville? Y’a 2 arbres par cour en moyenne, pis je sais pas, mais il me semble que c’est comme bon pour le sol que les feuilles restent là. Anyway, faudrait peut-être présenter le dossier à la ville, mais ce sera pour un autre jour.

T’es bruyant l’hiver avec ta souffleuse pour dégager ton entrée que tu n’utilises jamais pour tes 42 chars. Pis la neige, plutôt que de la souffler sur ton terrain, eh bien, tu la souffles dans la rue, alors que tout le voisinage tente de se creuser des trous, toi, tu pollues et tu nous fais travailler le double du temps pour nous stationner.

Je crois que je fais ma part. Je pourrais crier par ma fenêtre à toutes les fois où ton chien dérange le voisinage, je pourrais faire des plaintes à la ville pour ton chien aussi. Je pourrais faire plein de choses pour te rendre la vie difficile, mais je me dis que si tu fais toutes ces choses-là, ça ne serait que de mettre de l’huile sur le feu. Parce que oui, je pense que t’es ce genre de voisin-là. Qui peut foutre la grosse merde pour des histoires comme celle-là.

«Parce que toé si tu payes tes taxes»… comme tu m’as déjà dit alors que je demandais gentiment si c’était possible de me laisser la place en avant de chez moi pour pouvoir vider mon épicerie et que ton entrée était vide. Mais non, t’as pas voulu «parce que t’sais, t’attendais de la visite». Pis ta visite n’est jamais venue ce soir-là.

Le civisme… c’est officiellement pas donné à tout le monde. Je paye mes taxes, tu payes les tiennes. Je n’ai peut-être pas une maison, 6 chars, 1 bateau, 2 enfants et 1 chien, mais mon chez-moi je l’aime moi aussi. Pis j’aimerais ça qu’on se respecte entre voisins.

Pis t’sais, avec les années, les autres voisins commencent à parler. Pis tu tapes sur le rognon à bien des gens, mais on n’est pas équipés auprès de la ville pis des règlements pour pouvoir te faire comprendre. Parce que t’es ben au-dessus de tout ça, toé.

Ça me désole qu’on partage la même rue depuis 10 ans pis que tu penses que c’est moi qui loues une terre chez vous.

 

 

MB.

44245471_273754673267050_6931783732038729728_n

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire