ÉTATS D'ÂME TEXTES DE R.

La pression sociale des fêtes

À quelques semaines de Noël, j’ai rencontré quelqu’un. On n’avait pas d’intention. On ne savait pas si nous allions nous revoir. Ce fut tout simplement naturel.

Et pour vrai, ce fut le coup de foudre. Ça me fit l’effet d’une bombe au creux de l’estomac. Un sentiment que, depuis longtemps, je n’avais pas vécu.

Nous prîmes le temps de nous voir, chacun chez soi, tranquillement. Et puis, avec la magie des fêtes, on fit une multitude d’activités romantiques.

On ne mit pas les mots sur ce qu’on était, on se voyait quelques fois par semaine, puis plus souvent, puis tout le temps. Nous filions le parfait bonheur, on pensait à l’étape de se présenter, quand, où, comment? Manque de temps.

De toute façon, on ne vit pas pour les autres, on vit pour soi. Et ensemble, nous étions bien. Nous n’avions pas besoin de l’avis des autres pour nous motiver à nous voir.

Et puis, bam! J’ai ressenti en plein ventre une crise d’angoisse. Noël approchait… Nous avions envie de passer Noël ensemble… Mais… puis-je inviter un amour de quelques semaines dans un souper de famille aussi important? Du moins, dans ma famille, c’est sacré.

Je ne te dis pas de changer chaque année. Mais ça fait plusieurs Noëls que je suis seule et là, cette année, c’est lui. Lui avec qui j’ai envie de passer le réveillon, et la nouvelle année. Me ferai-je juger lorsqu’on me demandera «vous vous connaissez depuis longtemps?» Et que je répondrai «trois semaines»?

Parce que oui, dans ma famille, c’est l’interrogatoire. Le jugement. «Que fais-tu dans la vie, tu as quel âge, veux-tu des enfants?» Comme s’il n’y avait pas l’étape d’apprendre à se connaître, tranquillement, prendre le temps de vivre le présent.

Je vis toujours en fonction de demain, et là j’ai envie de vivre en fonction d’aujourd’hui…

Mais en même temps, je ne suis pas prête à choisir, à savoir, maintenant, chez toi ou chez moi. Quelques semaines seulement… je ne suis pas prête à manquer mon chez moi, pour chez lui… Que de questions le temps des fêtes apporte. Un moment festif, mais si angoissant.

 

 

 

 

R.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire