ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel Professionnel STYLE DE VIE TEXTES DE SAN.

Je suis une éternelle étudiante

Par où vais-je pouvoir commencer cet article? Je ne le sais pas et pourtant, j’ai tellement à dire que ça en est déconcertant. Bon, je me lance: je pense que j’ai un problème d’addiction. J’en ai presque honte, malgré tout, je suis convaincue que  je ne suis pas la seule à vivre cela:

Je m’appelle Sandra, j’ai 42 ans et je suis accro aux études. 

Petit bémol, dans la déclaration ci-dessus, je ne me moque nullement des AA ou autres groupes de soutien, ceci n’empêche que parfois, je me dis que j’ai un souci et que ça fait du bien d’en parler ouvertement. Une chance pour moi, j’ai élucidé la cause à mon «mal» en me formant à l’astrologie et en étudiant ma carte du ciel. Pour vrai, vous seriez surpris par tout ce qu’on peut découvrir lorsqu’on s’intéresse à la position des planètes dans notre thème astral. Donc, planétairement parlant, je suis «normale», mais où est la norme dites-le moi?!

Alors, qu’on mette les choses au clair tout de suite, lorsque j’étais en âge d’aller à l’école, je ne trippais pas spécialement. Hormis apprendre de nouvelles langues et la philosophie, je me serais bien passée du reste. Cela dit, je n’ai jamais été une enfant qui faisait des pieds et des mains pour manquer une journée de cours. Non, j’ai suivi le cursus classique et dès que j’ai pu travailler, j’ai tiré ma révérence au milieu scolaire.

Ce n’est que plusieurs années plus tard que mon «mal» est apparu. En fait, j’ai toujours été une grande lectrice en tout genre. Au travers de ces lectures, je découvrais de nouvelles notions, de nouveaux intérêts et j’avais toujours envie d’aller plus loin, plus creux. Par la suite, les réseaux sociaux sont arrivés dans ma vie et ont marqué un tournant dans l’ouverture et les possibilités qui s’offraient à moi pour apprendre plus, toujours plus. Non seulement je pouvais lire des articles, des blogues, écouter des vidéos en rapport avec les sujets qui me passionnaient, mais en plus, j’étais enfin en mesure de suivre des formations en ligne. Oui, oui, c’est un monde de toutes les possibilités qui s’ouvrait à moi: SKY IS THE LIMIT, LES AMIS!!!

Dernièrement, je nourris ma soif d’apprentissage en enchaînant formation après formation. Certes, il y a un objectif professionnel qui se profile derrière tout ça, mais même en ayant un but précis, je me sens mal, car je me demande jusqu’où je peux aller. Et ceci ne s’arrête pas là: j’achète, loue et troque des livres afin de toujours en apprendre plus, de connaître le point de vue d’un maximum de personnes et aussi de me faire ma propre théorie sur la question.

Mais, car il y a un mais, je n’ai pas le temps de tous les lire, étant donné qu’en plus de ces formations, j’ai une famille, un travail et une santé mentale que je souhaite tout de même préserver. Alors, voici mon problème, qui n’en est peut être pas un finalement, car quel est le but de la vie si l’on ne peut pas se sentir réellement accompli, heureux et pleinement épanoui, je vous le demande?

L’aveu étant fait, je vous prie de m’excuser mais, j’ai du pain sur la planche!

 

 

 

San.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire