DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE CetC Woman Crush x

WOMAN CRUSH – Ariane Vermeersch

J’ai rencontré Ariane l’an dernier à l’Expo Manger Santé et Vivre Vert. J’ai tout de suite accroché lorsqu’une jeune femme souriante et enjouée m’a demandé de goûter à ses gaufres protéinées! On a commencé à parler de nos blogues et puis une amitié virtuelle est née par la suite, si on peut dire ça comme ça! Bref, je la suis depuis un moment sur Instagram et je la trouve beaucoup trop positive et inspirante pour ne pas vous la présenter.

 

Nom: Ariane Vermeersch

Originaire de:  Montréal

Âge:  22 ans

Profession: Entrepreneure, infirmière de formation, messagère de lumière, être spirituelle multidisciplinaire & polyvalente

 

Quel est ton parcours de carrière? Qu’est-ce qui t’a amenée où tu es? 

J’ai toujours été différente, très sensible aux émotions et aux actions des gens. Étant très jeune, j’ai eu beaucoup de problèmes de sommeil. J’avais d’ailleurs la visite de mon arrière-grand-mère, nuit après nuit, pour m’apprendre une multitude de choses, dont l’alphabet que j’ai réussi a réciter en entier à l’âge de 18 mois, haha! Depuis ma naissance, plusieurs personnes me classifiaient en tant que «vieille âme». Essayant de vivre avec ma différence et le conditionnement de la société, j’essayais tant bien que mal de faire mon chemin en comprenant et vivant très différemment des autres jeunes de mon âge. J’étais clairement décalée d’eux, de leurs pensées, de leurs discours, de leurs réalisations, de leurs actions et leurs compréhensions.

À l’âge de 8 ans, j’ai vécu mon premier deuil, celui de mon cousin de 8 ans. Une tumeur au cerveau l’a touché et je n’ai jamais été capable de le visiter à l’hôpital. Je sentais sa maladie, je voyais son aura sombre autour de lui et j’avais peur. La sensibilité des jeunes est parfois refoulée après un certain âge, marquant la fermeture de la fontanelle au-dessus du crâne (ou communément appelé le chakra couronne) qui permet de se connecter au grand tout, à notre spiritualité. Autre que ce facteur «humain», l’univers dans lequel nous vivons nous amène aussi à refouler tout ce que nous sommes à notre essence pure. Les normes, les peurs transmises, les croyances, etc. en font partie.

Je me suis toujours lancée dans le vide sans vouloir réellement réfléchir aux impacts de mes choix, car j’avais la foi (ou plutôt le «je m’en fous» à ce moment). Malgré la phobie que j’avais eu de l’hôpital lors de la maladie de mon cousin, j’ai décidé de me lancer en soins infirmiers après une visite en CHSLD pour voir ma grande tante atteinte d’Alzheimer. J’ai commencé cette technique sans réellement savoir ce qui m’attendait. J’ai été rapidement baignée dans le vif du sujet. 17 ans, en stage en pneumologie devant dealer avec une femme atteinte d’un cancer généralisé, ça surprend. J’ai appris à écouter, laver, soigner des gens dans des états plutôt chaotiques.

À ce moment, j’étais dans l’action. Toujours en mouvement. Jonglant avec l’école, mes stages, le gym, mes entraînements de patin, mon emploi dans un gym et mes séances de coaching en patin, j’ai craqué. Vraiment. Cela a commencé sinueusement avec une mononucléose, suivie d’un trouble alimentaire, ensuite de l’anxiété généralisée et après une belle dépression majeure.

C’est à ce moment que tu comprends que ton manque de connexion avec toi-même amène la vie à te frapper solidement pour que tu puisses revoir ta vie et la mettre en perspective. J’ai dû arrêter l’école, de peine et de misère, pour me retrouver. Je suis d’ailleurs partie dans l’ouest canadien 38 jours, en auto, seule, pour explorer, me libérer de toutes mes obligations qui me drainaient ici et dont je n’arrivais pas à mettre fin par manque de confiance.

De retour de ce voyage, j’ai recommencé l’école de façon progressive et j’ai complété mes études d’infirmière, sachant très bien que je n’allais pas faire ma vie là-dedans. C’était super tout ce que j’ai vécu, ce que j’ai appris, mais je suis beaucoup trop versatile, polyvalente, exploratrice et éclatée pour me rendre à l’hôpital jour après jour, nuit après nuit, mettant ma vie en pause pour me conformer et vivre selon un horaire strict. J’ai compris que le monde était là pour m’apprendre et que j’étais ici pour VIVRE et non SUBIR.

Après cette étape importante, je me suis laissée flower par la vie, laissant venir a moi une multitude d’opportunités dans le domaine du marketing, de la vente, du sport, de l’apprentissage, etc.

J’ai commencé à respirer. À comprendre que j’étais beaucoup plus qu’un humain qui devait venir vivre une routine. Je sais que j’ai beaucoup de choses à apprendre aux gens et que je ne dois pas m’arrêter à toutes les croyances qui m’ont été transmises.

Je me concentre davantage sur l’astrologie, la cartomancie et le développement humain pour me faire évoluer, me comprendre et transmettre aux gens toutes les belles réalisations que je fais quotidiennement.

Qu’est-ce qui t’a poussée à partir ton blogue Signé Ariane et quand? De quoi ça parle?

J’ai débuté mon blogue en 2018, tout comme mon Instagram. Les gens ne comprenaient pas vraiment le but, car j’étais en pleine crise existentielle, mais je sentais un besoin viscéral d’écrire et surtout de PARTAGER. Je sentais le besoin intérieur de transmettre aux gens ce que je vivais et comment je percevais la vie.

Cela a beaucoup évolué à travers le temps. J’ai débuté avec la nourriture, les pensées quotidiennes. Ensuite, avec du coaching bien-être et de développement à travers les réseaux sociaux et maintenant, je suis vraiment centrée sur le développement personnel et spirituel de l’être humain afin qu’il comprenne son essence pure.

J’ai compris, il y a un an, que tout ce que je partage vient d’une canalisation. C’est-à-dire? «En français, channeling est parfois traduit par canalisation, transmission, transmission médiumnique, communication spirituelle quand le terme américain n’est pas utilisé. On peut lire parfois aussi que le channel est dit servir de canal ou qu’il sert de voie de transmission à l’entité concernée.» Source: Wikipédia.

Qu’est-ce qui distingue ton blogue ou ton compte Instagram des autres qui abordent les mêmes sujets?

Tout le monde est différent et dégage un certain taux vibratoire différent à travers les différentes formes que nous avons décidé d’employer. Certains auront un focus sur la féminité, d’autres sur l’astrologie. Moi, j’adore écouter, comprendre, discuter avec les gens afin de voir et comprendre leur pattern psychique. Je ne suis pas sur les réseaux pour me montrer. Je veux faire un réel impact sur le développement humain ainsi que sur son évolution. Je suis sur Terre pour, oui, vivre ma vie, mais pour donner espoir aux gens qu’ils peuvent tout accomplir en étant eux-mêmes.

On te voit beaucoup parler de pleine conscience, de méditation, de cartes du ciel et plus encore sur ton Instagram. Qu’est-ce qui t’a amenée là?

À pareille date l’année dernière, je débutais une relation avec une personne qui m’a en quelque sorte fait découvrir certains aspects de la spiritualité, mais pas complètement comme je le fais à ma façon maintenant. Je partage ces aspects, car la méditation m’a littéralement sauvé la vie et m’a permis de me retrouver réellement et de comprendre que j’étais beaucoup plus que mon être physique. J’ai vécu de l’hyperphagie boulimique pendant plus de 1 an juste après avoir eu une longue période d’anorexie. Les gens ne comprenaient pas réellement le pourquoi non plus du comment s’en sortir. En fait, l’hyperphagie boulimique te fait complètement sortir de ton corps. Te permet de t’exiler le temps de t’empiffrer et de compenser par la suite. C’est un moyen que j’ai eu pour me couper de toutes émotions que je pouvais ressentir et surtout de tous les malaises, les angoisses et le mal être que j’éprouvais intérieurement.

Le jour où j’ai décidé de quitter cette relation qui était «toxique» à mes yeux, je suis retournée chez mes parents où j’ai décidé de me relever petit à petit en me créant mon espace, en mettant mes limites, afin de grandir et de me relever. J’ai alors débuté la méditation. Après beaucoup de pratique, j’ai compris qu’il y avait un espace en moi que j’ignorais. Celui de mon corps, de mon âme où je pouvais tout créer et non seulement auto-saboter.

Offres-tu des services en lien avec ça?

J’offre actuellement des services de cartomancie, je fais des méditations guidées aussi que l’on peut télécharger sur mon site web et je vends également mes œuvres intuitives faites à la main, à base d’aquarelle. J’ai de beaux projets en tête englobant tout cela à venir bientôt!

Quels conseils principaux donnerais-tu aux gens qui s’intéressent aussi à la pleine conscience?

Commencer avec des méditations guidées, sans pression, sans attente, sans jugement, c’est l’idéal. Les attentes créent de l’insatisfaction et beaucoup de sentiments négatifs intérieurs, ce qui pousse parfois les gens à abandonner. Accueillir le moment que vous avez pris pour vous est déjà un énorme step vers l’acception de soi sous toutes ses formes.

View this post on Instagram

𝟏𝟎 𝐚𝐯𝐫𝐢𝐥 – 𝐕𝐮𝐥𝐧é𝐫𝐚𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭é & 𝐈𝐧𝐬é𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭é𝐬⁣ ⁣ 2 mots plutôt apeurant non?⁣ ⁣ Deux sentiments qu’on voudrait probablement garder en dedans et cacher, n’est ce pas? J’entends une petite voix interne me disant : ai honte de les vivre et cache-les.⁣ ⁣ Aujourd’hui, j’ai vraiment envie que tu te dises à la place : je vis dans ma vérité et je les HONORE.⁣ ⁣ Si ces sentiments font surface, c’est possiblement qu’ils ont pris vit d’une manière ou d’une autre avec une personne ou un expérience passée. ⁣ ⁣ L’important n’est pas de trouver la source ou le/la soit disant coupable. L’important c’est d’en prendre conscience et de vouloir vivre et accueillir.⁣ ⁣ Il n’est jamais trop tard pour pour reconstruire sa psyché et ses croyances. JAMAIS. ⁣ ⁣ Persévérance et travail, ça prendre possiblement. Un jour tu te surprendras en faisant ou pensant différemment. ⁣ ⁣ C’est a ce moment que la patience et la résilience prend tout son sens. ⁣ ⁣ TAGG ton soul partner en commentaire! Il a clairement besoin de lire ça ce matin! ⁣ ⁣ Because IT’S FRIDAY🤘🏼❤️🍤⁣ ⁣ Signé Ariane⁣ ——⁣ 𝐀𝐩𝐫𝐢𝐥 𝟏𝟎 – 𝐕𝐮𝐥𝐧𝐞𝐫𝐚𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭𝐲 & 𝐈𝐧𝐬𝐞𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐢𝐞𝐬⁣ ⁣ Two pretty scary words, don't you think?⁣ ⁣ Two feelings you'd probably want to keep inside and hide, right? I hear a little voice inside telling me: I'm ashamed to live them and hide them.⁣ ⁣ Today, I really want you to say to yourself instead: I live in my truth and I HONOUR them.⁣ ⁣ If these feelings are surfacing, it is possible that they may have been caught living somehow with a person or a past experience. ⁣ ⁣ The important thing is not to find the source or the so-called guilty party. The important thing is to become aware of it and to want to live and welcome it.⁣ ⁣ It is never too late to rebuild one's psyche and beliefs. NEVER. ⁣ ⁣ Perseverance and work, it may take. One day you will surprise yourself by doing or thinking differently. ⁣ ⁣ That's when patience and resilience make sense. ⁣ ⁣ TAGG your soul partner in commentary! He clearly needs to read this this morning! ⁣ ⁣ Because IT'S FRIDAY🤘🏼❤️🍤⁣ ⁣ Signed Ariane

A post shared by Signé A. ☉ Spiritual BE-ING (@signe_ariane) on

À quoi ressemble ta journée type, combinant tes mille et un projets et ta vie personnelle? Mettons une journée avant Covid et une journée maintenant… 

J’adore l’action. Je trouve souvent que je m’emmerde malgré tout ce que j’accomplis… J’ai d’ailleurs commencé un agenda, afin de voir toutes les milles et une choses que je fais, afin de me valoriser (petit truc pratico-pratique). Disons que mes journées avant COVID et actuelles ne peuvent pas être comparées. Je travaillais du 37h par semaine et maintenant, je passe tout mon temps à me développer personnellement, ce qui est très challengeant!

J’ai compris que mon emploi me coupait de tous mes élans créatifs et de ma liberté (chose qui est énormément importante pour moi), mais lorsque j’ai fait cette transition en juillet dernier, j’en avais grandement besoin pour me sortir de mon isolation et de ma relation qui me nuisait. Ça m’a énormément nourrie, mais j’étais rendue à un point où je devais me retrouver. Disons que le COVID m’a vraiment permis de lâcher prise sur plusieurs aspects de ma vie.

Alors, que fais-je en temps de COVID? Je me lève naturellement très tot (entre 6-8h du matin). Je médite, je fais mes affirmations positives, je fais mes visualisations, j’écris lorsque j’en ai besoin et ensuite, je déjeune! Best part of the day! Par la suite, je prends le temps de cleaner la cuisine, le salon, ma chambre afin d’épurer mon cerveau et histoire de bien commencer ma journée. Ensuite, je médite, j’écris, je fais mon yoga, je m’étire, je vais marcher avec Mely (mon chien), je fais parfois du tarot, j’écoute des vidéos de croissance personnelle, je fais de l’aquarelle, je m’entraîne… Les possibilités sont infinies! Je n’écoute que très rarement la télévision, car je trouve très important de bien nourrir mon cerveau d’informations très pertinentes et positives.

Quel est ton plus gros défi au quotidien?  

Magnifique question. De combler mes temps morts – en d’autres mots, d’apprendre à acceuillir l’inaction, les périodes de latence et de silence et d’apprendre à vivre avec moi-même sans rien, sans stimuli externe. Ensuite, de naviguer avec toutes les émotions, commentaires et états d’âme des membres de ma famille. En temps de COVID, 4 adultes dans la même maison, c’est tout un challenge!

On peut te qualifier d’influenceure étant donné ton nombre d’abonnés. Qu’aimes-tu le plus de ta vie d’influenceure? Fais-tu souvent des collaborations? 

J’aime faire des collaborations, j’en ai d’ailleurs fait beaucoup dans la dernière année. Je trouve que ça apporte beaucoup de pression cet univers. C’est sûr que ça apporte un revenu supplémentaire, mais il y a toujours le stress de : je dois créer du contenu qui ne plairera pas nécessairement à tous mes abonnés, qui n’atteindra peut-être pas autant de monde que mes statistiques habituelles à cause du hashtag #PUB que je ne chéris pas particulièrement. Ensuite, les compagnies doivent approuver ton contenu (photo et texte), tu as des deadlines, ce n’est pas toujours facile quand tu travailles à temps plein non plus! Autre que ce titre, je suis quelqu’un de ben normal qui voit tout le monde sur le même pied d’égalité et qui est bien terre à terre. J’ai longtemps senti une énorme pression par rapport à mes nombres de likes, d’abonnés, etc., mais maintenant je privilégie de vraies relations, de vraies personnes qui aiment mon contenu pour ce qu’il est et je partage ce que je veux quand je veux.

Quels sont tes projets futurs à court et moyen terme? 

 J’aimerais beaucoup accompagner les gens dans le cheminement de vie et leur connaissance de soi. Je le fais naturellement et sans réellement approcher les gens. Haha Je ne sais pas comment cela se traduira. Sinon, j’aimerais aller faire ma formation de yoga à Bali, si les voyages sont permis! Je veux écrire un livre, faire des conférences à l’internationale et faire des retraites.

 

Pour notre curiosité : 

La première chose que tu fais en te levant? Méditer, affirmer & manger.

Ton mantra? Écoute-toi, ton âme & tes désirs.

Ton vice? Je mange beaucoup de légumes lol 

Qui t’inspire? Mel Robbins, Anna Wood, Lorie Ladd, Chloe Bloom, Dr Nicole LePera

Ton livre fétiche?  Écoute ton corps

Ton produit de beauté préf.? Le déo à la vanille de green beaver hahahha

Ta destination voyage de rêve? Bali, Hawaii, ouest canadien

 

Pour ne rien manquer:

Instagram  / Site Web  / Lien vers sa boutiqueLien vers son blogue

 

 

 

 

C. & C.

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire