ÉTATS D'ÂME TEXTES DE S-M. x

Je vais te décevoir…

Je ne sais pas qui tu as déçu, qui tu déçois ou qui tu décevras parce que tu n’es pas à la hauteur, mais sache que tu n’es pas seule.

Je vais te décevoir. Je vais te décevoir souvent, car je ne suis pas aussi parfaite que tu sembles le croire. Tu m’imagines tout faire, tout accomplir. Dans ta tête, je pourrais monter l’Everest en gougounes en 23 minutes top chrono. Je vais te décevoir, je ne le peux pas et je ne le veux pas. Je ne veux pas être une Wonder Woman, je veux juste être moi. Parce que j’ai un cerveau en bon état, un corps qui a été bien entretenu et une facilité à apprendre, c’est comme si je ne pouvais me contenter d’être ce que je suis. Du talent gaspillé.

Du temps perdu. Mais si j’ai le goût moi d’être juste ordinaire. Genre aimer mon travail (pas avoir 507 passions/emplois), aimer m’entraîner (pas être une fitness chick), aimer être avec mes amis, mes proches et mes chiens (genre pas une maison inter-génération et un élevage de chiens), aimer lire (pas des encyclopédies), aimer écouter des films (pas des documentaires sur l’évolution moléculaire) et faire l’étoile dans mon lit (pas genre attachée style Fifty Shades of Grey, mais plutôt les yeux fermés, collée contre toi à ronfler), si ça fait de moi un humain de catégorie inférieure, c’est O.K. J’vais être classifiée dans les légumes pas beaux, les imparfaits, comme au Maxi. J’accepte de pas avoir les sièges VIP dans l’avion en raison de ma non « coolitude ». Je serai la dernière choisie au ballon chasseur en raison de mon talent de fille ordinaire.

Je vais te décevoir, car je n’aime pas le stress. Je crois que je peux m’autodiagnostiquer une allergie au stress et au bourrage d’horaire. J’ai tous les symptômes : maux de ventre, maux de tête, fatigue, irritabilité et une envie de pleurer. Je me fous du prestige, du pouvoir ou de l’argent. Le bonheur pour moi rime avec amour, le succès rime avec bienêtre et maison rime avec gazon (ça, c’est niveau 1e année du primaire). Je crois être la version antique (et poche) de l’humain heureux. T’sais, dans le temps de « on avait des oranges à Noël » et on jouait avec un bâton pis une roche pendant des heures. J’ai pas un cellulaire « moderne », on m’a prêté un ordi « passé date », j’ai une voiture 2008 (aussi appelée une « autosaure ») et mes bottes à l’eau ont pas de marque (preuve utilme!).

J’ai besoin de câlins, de 2-3 flattes-flattes dans les poils de mes chiens, de rire à profusion et de me sentir utile. Pis pas genre utile « peux-tu tenir ma sacoche pendant que je check dans le rack de robes? », je me sens utile quand j’enseigne à mes élèves et que je sens que je souffle dans le bon sens dans les voiles de leur vie. Je me sens complète, car j’aime et je suis aimée. J’ai réussi dans la vie, car je suis une bonne personne. De nos jours, c’est pas extraordinaire. Il faut tout vouloir, tout avoir et tout faire. Donc, je vais te décevoir. Je ne veux pas tout, je n’ai pas tout et je ne veux pas tout faire. Je vais te décevoir, mais je te promets d’être la plus belle déception de toute ta vie.

 

S-M.

sarah maude

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire