ÉTATS D'ÂME STYLE DE VIE TEXTES DE MARYEVE

Être adulte 2.0 (ou comment essayer de le devenir)

(Mais peut-être plus, comment bien gérer le fait que tu ne peux plus bouder au milieu d’une allée au Wal-Mart, parce que ton déo est back order.)

Devenir adulte, c’est le fun. Le processus de la vie qui ne fait que suivre son cours. Tu apprends à bien faire ton budget, tu loues ton premier appart, tu travailles, tu vas – ou pas – à l’école, tu vis une ou des histoires d’amour. T’es encore innocent dans un sens. Tu le sais que tu deviens un adulte, mais tu n’en fais pas de cas, parce que tu as encore des millions d’années devant toi. Les nombreux partys avec tes amis du secondaire à vous rappeler le «bon» temps.

Être un adulte, ça pue. Si je pouvais y assimiler une odeur, ce serait un mélange d’orange, de vinaigre et de souffre. Je ne sais pas pour toi, mais mon cerveau a arrêté à 23 ans. J’suis restée prise en 2013. Depuis ce temps-là, je ne fais que suivre le courant. Une bonne barbotte qui se laisse flotter sur le dos.

Même si je trouve qu’être adulte est compliqué et que j’essaie de vivre dans le déni le plus possible, il y a quand même quelques indices qui ne trompent pas sur le fait que j’en suis une et que je continuerai d’en devenir une pour le reste de ma vie:

  • Acheter une nouvelle balayeuse est quelque chose de super excitant!
  • Avoir ton éponge à vaisselle remplie de savon te rend heureuse.
  • T’acheter de la nouvelle vaisselle tendance qui «fitte» avec tes nouveaux napperons te procure une joie intense.
  • Quand les ados t’appellent «Madame».
  • Quand tu as plus de baby showers que de 5@7.
  • Quand tu passes des vendredis soirs en pyjama avec ton chien et ton Netflix.
  • Quand tu as finalement terminé de laver ton plancher et que tu te sens comme si tu avais lavé ton âme au passage.
  • Quand les mots «dans mon temps» font maintenant partie de ton vocabulaire.
  • Quand tu sais la différence entre un compte CELI, des REER pis des comptes épargnes.
  • Sans oublier, tous les changements physiques qui sortent de nulle part (je n’avais pas de problème aux genoux la semaine passée WTF?).

Nous sommes tous d’accord : Vieillir est une chose incontestable dans la vie.

Mais est-ce qu’«adulter» est vraiment nécessaire? J’veux dire…. J’ai encore le droit de ne manger que les popsicles roses et laisser tous les oranges dans la boîte, right?

 

À lire aussi: La fameuse vie d’adulte

 

 

 

Maryève.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire