La fameuse vie d’adulte


ÉTATS D'ÂME, DÉVELOPPEMENT, Personnel, Professionnel, STYLE DE VIE, x / mardi, janvier 16th, 2018

Je suis le genre de fille qui aime penser au futur. Quand j’étais au secondaire, je m’imaginais déjà au cégep, en train de me faire initier aux cafés 8 laits 12 sucres et de finalement comprendre c’est quoi la philo (by the way, j’sais même pas si je peux l’expliquer à ce jour). Rendue au cégep, je pensais déjà à l’université, le lieu sacré des études supérieures avec les fameuses fins de session de fou (où le café devient de plus en plus pur) et où se tiennent les partys les plus hauts en couleur de la terre (faut ben que ça serve à quelque chose un BAC!). À l’uni, ben là, on pense au marché du travail. À la parfaite vie de jeune professionnelle, sans les travaux et les études, pleine de défis et surtout, mais surtout, avec LA job qu’on voulait (pas celle qu’on a écrit dans l’album de finissants de 6ème année, mais plus celle qu’on a finalement décidé entre nos deux DECs).

Pis là, c’est là que ça m’a rentré dedans. J’ai la job que je voulais. Je n’ai plus besoin de me coucher à 4 heures du matin pour finir mon travail qui n’a aucun lien avec la « vraie vie ». J’ai mon appart, bien décoré, parce que je fais plus d’argent que quand je survivais avec les minces paies amassées pendant l’été avec le camp de jour. Là, je suis finalement rendue. Au moment tant attendu qu’est la fameuse vie d’adulte.

Je me suis rendue compte que du haut de mes 26 ans et des poussières, je me sens malheureuse. Je me sens vide, avec plus rien à voir au loin, prise dans une routine plate entre le bureau et mon lit. Et là, vous me direz : « Ben oui, maintenant c’est la maison, les enfants, le chien, la piscine. » Et si ça me tentait pas ça, en tout cas, pas tout de suite? Dans ce cas-là, comment je la vis, ma vie d’adulte qui est supposée être le fun? Comment on procède? Y’a tu un manuel d’instructions que j’ai oublié de prendre à la COOP de l’uni?

Ça a l’air ben flou de même, mais je ne sais pas à quoi aspirer, à quoi penser pour me motiver à rentrer au travail tous les jours. J’ai l’impression que tout le monde autour de moi semble savoir où il s’en va dans la vie et comment la vivre la fameuse vie d’adulte. Et moi, je fais quoi? Moi, la petite fille qui n’a jamais vécu le moment présent, mais toujours dans un futur rose avec des licornes… Je suis maintenant une jeune femme pleine de volonté, mais sans but. C’est comme si durant les 10 dernières années, j’avais couru sans arrêt, condensant dans mon horaire les heures de cours, le travail, les partys, les activités, les relations de couple, sans prendre un 2 minutes pour m’arrêter. Arrêter et me rendre compte que la vie se vit à chaque minute, et pas en train d’attendre la prochaine étape.

Et s’il fallait, pour être heureuse, que j’apprenne à prendre mon temps et à profiter de la vie qui m’a été donnée?! C’est peut-être ça le secret. D’arrêter de me dire que je perds du temps et de profiter de ce temps. D’apprécier le moment présent et de faire des choses pour moi. De faire ce que j’ai toujours voulu faire sans en avoir le temps avec mon horaire de président. Et si finalement, c’était ça, la vie d’adulte, et c’est tout.

 

 

R.

IMG_1765

Source photo : Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire