STYLE DE VIE TEXTES DE SAN. Voyages x

Journal intime d’une cinquantenaire

1er septembre 2030

Cher journal,

Je me couche comblée par cette belle journée, qui m’a semblé trop courte. J’ai peine à croire que nous venons de dire au revoir aux gars et à leurs copines. Quand allons-nous les revoir…? Nous ne le savons pas encore… Une chance que la technologie est de notre côté, nous allons rester en contact tous les jours, et puis nos bébés n’en sont plus. Ils ont désormais leurs vies, leurs cocons à eux, et ils savent surtout que nous serons toujours là quoiqu’il arrive.

Nous avons donc fêté leurs 28 ans aujourd’hui, en petit comité. En fait, cette célébration a aussi été l’occasion de nous retrouver avec eux pour passer une dernière soirée… oui, c’est demain que nous prenons la route, Mathieu et moi, pour une grande aventure. Le rêve que nous avons formulé un beau soir d’été, sur le bord d’un quai, en nous adressant à l’Univers, est à la veille de se concrétiser. Pincez-moi, quelqu’un!!!

Lorsque nous avions lancé cette idée, nous étions un peu naïfs, ou plutôt rêveurs, nous n’avions pas conscience de tout ce qui nous attendait. Remarque, une chance pour nous!

10 années se sont écoulées depuis ce jour; nous avons eu le temps de vivre bien des expériences, de donner de l’amour aux gars, de les aider à cheminer pour finalement les voir voler de leurs propres ailes. Par la suite, nous nous sommes permis de repenser à notre rêve, nous avons commencé par faire un grand ménage dans la maison, en triant nos affaires, afin de ne garder que l’essentiel. Nous avons vendu nos meubles et bien sûr, les gars en ont aussi pris chez eux. C’était du déjà vu pour nous: en 2001, nous avions fait le même processus pour venir au Québec. Plus tôt cette année, nous sommes allés faire nos adieux à tous ceux qui nous sont chers et qui habitent loin de nous.

Notre famille n’en revient pas qu’à «notre âge», on se lance encore dans l’inconnu. Mais s’ils savaient justement que c’est cette notion d’inconnu et de liberté qui nous fait sentir vivants… je pense que tant que tu n’as pas testé, tu ne comprends pas. Comme je l’ai dit plus tôt, nous n’en sommes pas à notre première fois! Nous en avons faits, des kilomètres entre la France et le Québec, avec deux bébés, et maintenant, nous repartons pour parcourir le Canada avec notre nouvelle maison mobile: un VR que nous avons pris le temps de choisir avec soin.

Qu’est-ce qui nous attend vraiment? Nous ne le savons pas encore. Par contre, nous comprenons qu’on se lance dans quelque chose d’un peu fou, qui nous rend à la fois joyeux et nerveux. On ne se le cachera pas, ce n’est pas rien de se retrouver à 53 et 60 ans, comme des nomades. Nous nous donnons au moins un an pour aller découvrir les contrées lointaines de notre beau pays. Nous avons envie de voir de nouveaux paysages, de vivre sans penser au lendemain. Je l’ai dit plus haut, cher journal, ce sentiment de liberté ne s’explique pas, il faut le vivre.

Alors, c’est sur ces belles paroles que je te laisse, que je me couche et demain, c’est promis, je te raconterai tout ce qui se sera passé lors du grand départ.

*Dans ce texte, seuls le nom et la date sont fictifs, le rêve est bien réel!!

 

 

San.

Source photo: Unsplash 

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire