ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel x

Syndrome de la tristesse chronique

Eh bien oui, encore une fois on se retrouve encore à se poser les mêmes questions: «Qu’est-ce que j’ai fait de wrong, cal*ce?», «J’ai dû faire quelque chose pour que le gars s’éloigne.», «Je la sens plus distante depuis que j’ai envoyé ces derniers textos.», «C’est certain qu’il me trouve folle!» ou «Encore une fois, j’ai réussi à gâcher ce qui s’annonçait de beau pour moi!».

Toutes des choses qu’une bonne personne insécure et anxieuse s’est posée à un moment donné pour quelqu’un qui ne voyait pas ta vraie valeur, toi, qui liras ce message, toi qui doutes de ta valeur. Eh bien, tu vaux bien mieux. Même si ton dernier copain t’a trompée avec une fille que tu catégorises plus belle que toi. Même si les standards de ce que la société décrit comme «beau» ne s’appliquent pas à toi, même si t’es pas taille zéro ou bien même si t’es taille zéro et que tu ne voudrais pas. Dans mon livre à moi, t’as beau être un 12/10 de beauté – genre Beyoncé level hot (YAS QUEEN) – eh bien, si ta personnalité est 2/10, overall t’es un Donald Trump level hot pour moi. Comprendo? 

Chaque blessure d’une personne permet d’avoir une différente perception des choses qui se passent autour d’elle. Notre cerveau a le réflexe de cave de se faire des scénarios pour nous faire sentir comme un tas de merde. Beau mécanisme, les neurones! Dire qu’ils ont entreposé celui d’Einstein. BRÛLEZ ÇA! 

Mais une chose qui est nice, c’est que même si ça grossit pas, tu peux l’entraîner à devenir meilleur, plus fort et éventuellement, à diminuer les scénarios dramatiques à la Nicholas Sparks qui revisite Stephen King. À la longue, tu pourras «slaquer d’une bine» sur les épisodes poisons que chaque humain anxieux se fait. Garde espoir, ça peut venir mieux, je te le dis! 

Non mais, on se le cachera pas. Les anxieux, on serait les médaillés de diamants aux différents scénarios dramatiques possibles de la simple main sur une poignée de porte ou bien, qu’il ait vu ton message mais qu’il n’ait pas répondu dans les deux premières minutes, comme toi tu le fais si bien. 

Car on a tous bien trop peur de manquer un texto ou un appel, au cas où on manquerait quelque chose. Vérifier pour être sûr que ton réveil est bien mis car tu voudrais pas être en retard. Ton téléphone toujours avec toi. Ton meilleur commitment depuis le Tamagochi. 

Les fausses perceptions de la pensée, c’est ça souvent ça qui nous ne permettent pas de voir le vrai bonheur. D’apprécier la vie comme elle est. Cette condition médicale qui pourrit certaines existences est aussi valide qu’un cancer du poumon stade 4 chez la personne qui continue à fumer son gros Peter Jackson king size chaque jour. Je ne dirai jamais «C’est une phase, Fred, ça va passer». C’est pas parce que tu vois pas Fred s’époumoner une crise de panique qu’elle ne souffre pas, Monique.   

Il faut en parler aux gens et exposer ces différents troubles de santé mentale de façon saine. C’est sûr que filmer une crise de panique, c’est heavy, mais ça frappe comme une droite à la Logan Paul – or not. Mais chaque aspect aide. Le plus real que c’est, le plus raw les gens vont concrétiser leurs pensées et peut-être moins juger. 

Parles-en, toi aussi, belle personne qui lis ce texte quand ça va pas. Quand t’as le goût de pleurer pour aucune raison valable autre que regarder le vide du mur de ton salon. Demande à une personne de confiance si elle est disponible pour t’écouter avant de lui lâcher ça comme une bonne diarrhée explosive. Parce que parler dans l’vide, ça suce des acrochordons. Cela établit une forme de respect entre vous. Car cette personne a peut-être ses problèmes personnels. Mais il faut savoir que même si cette personne te refusera l’écoute, tu n’es pas seul. Elle n’est peut-être pas capable d’écouter. Car une bonne écoute demande une bonne disponibilité. Si mon cerveau flotte dans autre chose que du liquide céphalo-rachidien, les chances sont que je ne t’écoute pas à 100% et tu ne mérites pas ça. 

À toi la girl, le boy, la personne qui transitionne ou la personne qui cherche à savoir dans quel spectre du genre tu te trouves ou pas. Eh bien, rappelle-toi, tes émotions sont valides. Mais de plus, n’oublie pas que les fausses perceptions de la pensée (distorsions cognitives) sont l’enjeu de bien des malheurs dans ce trouble. 

Accepter sa condition, s’exposer graduellement, s’entraîner (les méninges, mais aussi le body) ou prendre soin de soi en établissement des limites saines avec des choses qui nous rendent malheureuses est un départ adéquat vers un rétablissement optimal. Mais en parler à un professionnel de la santé est aussi une bonne idée, car chaque cas est isolé et il sera d’une grande aide pour ta santé mentale et physique, parce que fais-moi pas croire que tu veux aller faire un jogging de cinq kilomètres quand t’as le canal Lachine dessous les yeux. 

 

  

Jérémie Drapeau 

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire