Assumer le « mou »


MODE&BEAUTÉ, STYLE DE VIE, TEXTES DE S-M., Trucs et astuces, x / mercredi, octobre 25th, 2017

Bien des textes parlent du mou de bédaine ces temps-ci, je veux plutôt parler d’assumer son mou vestimentaire. Si tu te demandes ce qu’est un vêtement mou, tu dois faire partie de la catégorie de gens qui n’en portent pas. Tu ne dois pas non plus savoir ce qu’est avoir un bad hair day et on ne doit jamais te confondre avec un raton laveur après une grosse journée. Si tu es ce type de personne, je te conseille d’arrêter ta lecture ici. Tu pourrais vivre un traumatisme et perdre à tout jamais ton innocence.

Personnellement, je suis allergique au rouge à lèvres, aux mises en plis et aux vêtements/souliers inconfortables. Ça me gratte, me donne des boutons et ça me tue la personnalité. J’ai tellement l’impression d’être déguisée, de ne pas être moi-même. C’est cool à l’Halloween, mais un peu moins le reste de l’année. Selon les magazines, les stylistes et les gens qui ont remis la sacoche banane à la mode, je devrais me maquiller 6 couches pour cacher mes taches de rousseur (c’est pas in en 2017), porter des talons de 8 pouces vu que je mesure 5 pieds et mettre du linge qui m’allonge. Pour moi, c’est trop d’efforts. Depuis quelques années, j’assume davantage mon look décontracté, je cherche des pièces qui passent partout et qui atteignent mes normes élevées de «confortitude». «Confortitude», c’est le mix d’un confort digne d’une doudou sur un sofa devant la télé et d’une attitude de fille à l’aise et assumée. Le mou ne signifie pas le chandail de loup, les joggings gris et les bas dans les gougounes. Ça veut juste dire que je suis assez confortable pour initier une partie de ballon chasseur sans avoir besoin de me changer au préalable, et ce, à n’importe quel moment de ma journée. T’sais, on sait jamais quand ça nous pogne des envies de même.

Voici donc mes 3 coups de cœur :

Jeans à trous et chandail noir lousse

jeans

J’aime d’amour ce look, même si on dirait que je me suis fait attaquée par un ours durant une retraite de yoga et que mon chandail était ma tente.

Le legging de sport de toutes les couleurs et de tous les motifs possibles

leggings

Le Jésus des vêtements l’a créé pour qu’on exprime notre originalité et qu’on soit motivées à aller s’entrainer. Personnellement, je le mets avec des chandails plus longs lorsque je ne suis pas au gym, je me sens plus à l’aise. Je ne crois pas avoir besoin de davantage de commentaires pour expliquer cette affirmation.

Les robes ben molles

robe

Autant pour l’été ou l’hiver, je les adore. J’ai l’impression d’être dans un vieux coton ouaté de gars, mais visuellement, c’est bien plus beau.

Pour vrai, je me dis qu’il y a de plus en plus de gens qui sont tombés en amour avec le mou et qui l’assument, car les compagnies font toujours de plus en plus de beaux produits. Les running shoes sont rendus magnifiques, uniques et originaux, c’est hallucinant! Pour toutes ces raisons, je m’assume et je continue ma quête du mou socialement acceptable.

 

 

S-M.

sarah maude

 

Sources photo : Pinterest

 

Publicités

Une réponse à « Assumer le « mou » »

  1. Lol ! On aime beaucoup ce que tu fais ! Je tenais à te le dire car on ne commente que très peu tes articles mais il faut dire que chaque X tout est dit ! De la profondeur et de l’humour, voilà qui fait du bien ; )

Laisser un commentaire