STYLE DE VIE TEXTES DE ALEXE. Trucs et astuces x

Lectures estivales 2021

Enfin l’été! Pour moi, c’est le moment de relaxer, de profiter du territoire et de lire dans ces endroits pittoresques qui nous entourent. En cette fin juin, je vous propose quelques lectures récentes ou qui paraîtront dans les prochains jours. J’inclus également un guide touristique du Québec, puisque nous sommes toujours restreints sur le territoire, mais combien chanceux de pouvoir profiter du Québec en entier. Et puisque les Québécois.es sont forts.es sur le camping, j’ajoute un livre de cuisine, version camping!

 

Tableau final de l’amour – Larry Tremblay (La peuplade)

«Librement inspiré de la vie du peintre Francis Bacon, Tableau final de l’amour fait le récit d’une quête artistique sans compromis, viscérale, voire dangereuse. Dans une Europe traversée par deux guerres s’impose la vision d’un artiste radical dont l’œuvre entière, obsédée par le corps, résonne comme un cri. S’adressant à l’amant qui lui a servi de modèle – ce « petit voleur inexpérimenté » qui, en pleine nuit, s’est introduit dans son atelier –, le narrateur retrace les errances de leur relation tumultueuse. Avec ce roman, rappelant l’érotisme de Bataille ou de Leiris, Larry Tremblay poursuit son œuvre de mise à nu de l’être humain.

Il ne fallait pas peindre la surface des choses, mais ce qu’elle cachait. Ne pas peindre l’espace, mais le temps. Ne pas peindre ton corps, mais sa mort.» – La Peuplade

 

Olivia Vendetta – Hugo Meunier (Stanké)

««C’est un cliché, mais je rêve depuis des années d’assommer mon passé à coups de pelle dans face pour enfin faire la paix avec mes vieux démons. Un ambitieux programme pour des retrouvailles organisées dans une cabane à sucre.» De retour d’exil, Olivia renoue avec de vieux amis, mais surtout avec de douloureux souvenirs, en marge du conventum soulignant les vingt ans de la fin de son secondaire. Toutefois, cette réunion à saveur nostalgique n’est qu’un prétexte pour régler des comptes et mettre à exécution un plan mûrement réfléchi. Un roman où s’entremêlent la violence de l’adolescence, l’histoire d’un voyage initiatique et le récit d’une vengeance, avec les hits des années 90 en trame sonore.» – Stanké

Anan Tome 2 : La Prêtresse – Lili Boisvert (VLB Éditeur)

«Au prix de lourds sacrifices, l’expédition menée par Chaolih est finalement parvenue dans la capitale ourane. Le prince Byrns doit, comme convenu, y épouser la reine Làépar, dont le sadisme se révèle n’avoir d’égal que l’ineptie : alors qu’une invasion et une guerre civile menacent d’anéantir son royaume, sa cour n’est qu’un nid de débauche et d’intrigues. Drissayonne est grisée par ses nouveaux pouvoirs et les cajoleries d’une adroite courtisane. Le brave soldat Tarin se prend à rêver de gloire quand Midora, elle, songe plutôt à quitter l’armée. Keyo, au prix de sa liberté, a choisi de rester dans la forêt des Visiteurs. Quant à Chaolih, il lui faut affronter un adversaire redoutable, et inconnu: le doute. Dans ce deuxième volet de la trilogie d’Anan, alors même que le sort de tout le Continent repose entre leurs mains, les personnages révèlent leurs failles.» – Les libraires

Le dragon de St-Hyacinthe

«Une maison cossue en bordure du parc Dessaules a été le théâtre d’un violent incendie, et le corps calciné de son propriétaire est retrouvé à l’intérieur. Il s’agit de nul autre que Danny Dragon, célèbre chanteur des Mégavolts, le groupe yéyé de l’heure. Pour Cyrille Carignan, chef de la police de Saint-Hyacinthe, cela signifie deux choses : 1) qu’il peut dire adieu à son week-end de golf ; 2) que sa fille Sylvie, une mégafan des Mégavolts, sera inconsolable.» – Les libraires

Jeux d’eau – Julien Grégoire (Del Busso)

«Delphine et Benjamin se rencontrent quand le désordre familial et la canicule les poussent à sortir explorer la ville une nuit d’été. Ensemble, ils traversent cette période étrange où l’on n’est plus tout à fait enfant, mais pas encore prêt pour l’adolescence.

Delphine enfourche la selle du vélo de Benjamin, lui se lève sur ses pédales, se colle contre le guidon et démarre à toute vitesse. Il s’arrête en face d’un chantier, une immense toile d’araignée d’ombres et d’éclats de lune qui s’élève dans la nuit. Contre une clôture où on peut lire le mot « DANGER », il pose sa bicyclette. Delphine et lui avancent discrètement, se glissent dans une faille de la clôture, font leur chemin sous des colonnes de béton, montent les escaliers vers les étages supérieurs. Au quatrième, Benjamin s’assoit contre une ouverture prévue pour une fenêtre. Au loin s’étend le parc Marquette, ils en voient les lampadaires, les grandes pelouses, puis, plus loin, les rails sur lesquels passe un train qui ne semble pas avoir de fin.» – Del Busso

D’autres soupers de filles – Pascale Wilhelmy (Libre Expression)

«Les rencontres improbables, l’ambition, la famille, la maternité et la non-maternité, la solitude, le polyamour… Les sujets qui nous interpellent, légers ou graves, sont abordés sans tabous dans ces soupers précieux, qui se terminent dans les plus grands fous rires ou encore dans les étreintes rassurantes. Sous la plume vive et tendre de Pascale Wilhelmy, on retrouve les cinq amies dont on a fait la connaissance dans Soupers de filles et on suit leur parcours à travers tout ce que la vie leur apporte de bonheurs, de défis et de questionnements. D’autres soupers de filles, c’est un hommage à la solidarité entre femmes, à la force de l’amitié.» – Libre Expression

Haute démolition – Jean-Philippe Baril-Guerard

«Je connais bien les gars comme toi. Ils étaient pas populaires, au secondaire. Un jour, sur une patinoire d’impro, ils ont découvert qu’ils pouvaient déterminer quand et comment faire rire d’eux, et que ça leur permettrait de survivre. Maintenant qu’ils sont adultes, on les voit partout, à la télé, dans les théâtres, sur Internet. Ils ont besoin d’être le centre de l’attention pour exister. Ils doivent monter sur scène cinq fois semaine devant mille personnes pour sentir qu’ils valent quelque chose. Ils calculent leur valeur comme humain au nombre de ventes et de clics et de vues et de cotes qu’ils génèrent. Et quand quelqu’un, quelque part, détourne son regard d’eux, ils s’en remettent pas. Ils partent en guerre et détruisent tout sur leur passage.

Dans un monde idéal, je saurais qu’il faut se tenir loin des gars comme toi. Mais on n’est pas dans un monde idéal: les gars comme toi, ils sont gentils. Et, comme tout le monde, ça va me faire plaisir de t’aider à devenir un monstre.» – Les éditions de ta mère

Aller aux fraises – Éric Plamondon (Le quartanier)

«De Donnacona à Thetford Mines, deux histoires de jeunesse et un tall tale de Saint-Baba.

Donnacona, 1986, dernier été avant le cégep. C’est le bal des finissants, la job au dépanneur, les frasques insouciantes avec les amis, le drame qu’on frôle sans même en être conscient. On part en ne sachant pas quelle vie nous attend ni ce qu’on laisse derrière. C’est la relation avec le père au sortir de l’adolescence, les silences et les malentendus. C’est une histoire du père, qui raconte un monde vaste comme une cosmogonie, comme un village natal. Une histoire des années cinquante, de doigts coupés, de gars saouls, de moulins et d’usines, de parties de billard légendaires et de promesses à tenir. Et puis c’est le territoire qu’on sillonne en voiture par tous les temps. La route de nuit sera longue depuis le comté de Portneuf jusqu’à Charlevoix; elle sera longue aussi entre Québec et Thetford Mines: le narrateur renoue les fils entre la mère, le père et le fils. Que devient notre jeunesse dans un pays qu’on a quitté? Quand passe-t-on d’un âge à l’autre? Comment devient-on adulte? Il faut parfois se retrouver seul au milieu d’une tempête de neige pour comprendre qu’on a l’avenir devant soi, et que tout peut arriver.» – Le quartanier

Redécouvrir le Québec – Alain Demers (Les éditions du journal)

«Des plages de sable fin où l’eau est plus chaude que dans le Maine? Des chalets abordables dans des lieux idylliques? Des sites de camping et des idées de séjours pour se ressourcer dans la nature? Avec ce guide, Alain Demers offre ses coups de cœur et ses meilleurs trucs pour passer la belle saison dehors. Trouvez enfin ce que vous cherchez pour planifier de brèves escapades ou de longues vacances d’été! 101 destinations dans tout le Québec; des listes d’adresses incontournables pour chaque région; des conseils judicieux pour vacanciers avisés; des sections « tops », et plus encore!» – Les libraires

En feu – Manon Lapierre (Éditions cardinal)

«Se régaler en camping… c’est possible? C’est le défi que s’est lancé Manon Lapierre, alias La petite bette, dans ce livre. Du parfait steak au filet de saumon sur la bûche en passant par les apéros gourmands, elle nous présente plein d’idées pour ENFIN bien manger en camping! Conseils de cuisson, trucs de planification et d’organisation, En feu! est le livre parfait pour préparer ses escapades en famille ou entre amis. En roulotte, en tente, sur le pouce, au chalet ou même dans la cour, les campeurs débutants et avertis trouveront de quoi se réjouir avec ces recettes délicieuses qui se préparent en un rien de temps.» – Éditions cardinal

Je vous souhaite un été chaud, mais agréable. Festif, mais relaxant! J’espère que vous saurez trouver du temps pour la lecture parmi tous vos projets et vacances.

Profitez-en pour découvrir nos belles librairies indépendantes, et ce, à travers le Québec!

Bonne lecture xo

 

 

Alexe.

IMG_8858

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire