ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE G.

Rien n’est jamais coulé dans le béton

En vieillissant, on commence à voir des amis se séparer (ou le vivre soi-même). Ou on se rend compte que les buts ou rêves qu’on s’était fixés étant enfant, la vie en a voulu autrement… Bref, on réalise que tout n’est pas coulé dans le béton. Ce n’est pas parce que tu as une famille qu’elle ne peut pas éclater et ce n’est pas parce que tu es une grande romantique que tu trouveras l’âme sœur.

En vieillissant, on doit apprendre à être résilient. Surtout aujourd’hui, en 2021, alors qu’on ne devrait plus avoir la pression sociale d’autrefois. Je pense qu’il faut normaliser les échecs et justement, arrêter de les appeler ainsi. Ce n’est pas parce que tu te sépares que tu vis un échec et que ta vie est finie. Tu peux pleurer, crier et avoir de la peine, oui, mais ta vie n’est pas finie. Vois-le comme quelque chose qui devait arriver et comme un nouveau départ. C’est la première page du prochain chapitre de ta vie, tout simplement.

Sinon, on serait une maudite gang à avoir échoué notre vie. Moi y compris, quand je me suis rendu compte que si je ne le faisais pas toute seule, je n’aurais peut-être jamais les enfants dont je rêve depuis toujours. Faque là, tu fais quoi si tu déclares que tu as échoué ta vie? Tu cesses de vivre? Tu abandonnes? Ben non, t’es là, t’es vivant et en santé, alors autant en profiter pour l’aimer, ta vie. En faire quelque chose de spécial. Tout faire pour la rendre belle, malgré les embûches et malgré que tu ne vives pas le conte de fées que tu espérais. C’est ça, la résilience.

Rien n’est jamais coulé dans le béton, mais ça ne veut pas dire que les déviations de ton trajet prévu ne te feront pas découvrir de belles choses. Ouvre les yeux et tente de voir plus loin que ce que tu considères comme un échec.

En vieillissant, j’ai appris que je devais lâcher prise sur ce que je ne pouvais pas contrôler. Pis ce que je peux contrôler, c’est ce que je fais lorsque ça ne se passe pas comme prévu. J’ai décidé que je m’adaptais à ma réalité, peu importe ce qu’elle est, en l’accueillant et en faisant ce que je peux pour rester près de mes valeurs. Si tu vis une vie qui respecte tes valeurs fondamentales, tu n’auras jamais rien échoué.

 

À lire aussi:
Vivre sa vie hors des standards de la société
Le jour où j’ai réussi à lâcher prise

 

 

G.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire