L’intimidation version adulte

L’intimidation. Sujet encore très médiatisé, surtout pour les jeunes, dans les écoles. J’imagine que parce que la maturité n’y est pas, que le jugement des mots est moins présent que l’envie d’être cool devant ses amis… Si les gens en parlent, c’est parce qu’il y a un problème avec certains jeunes.

Et pourtant, l’intimidation au travail, c’est plus que présent dans nos vies. C’est violent, parfois. Pis, on n’en parle pas parce qu’on s’imagine que ça n’existe pas. Ben voyons, des adultes réfléchis…

Je le redis encore, et pourtant… C’est un gros problème existant que j’ai vu maintes fois et que j’ai vécu dans mon quotidien. Une personne qui veut monter hiérarchiquement en écrasant tous les gens sur son passage. Une jalousie ici, un boss sur-stressé par-là.

Vivre ces situations au quotidien, c’est oppressant. Personnellement, ça commence et tu t’en fous. Tu montres que tu es une personne forte. Mais le temps passe et chaque petit mot s’imprime dans ton cerveau, s’incruste, jusqu’au moment où tu y crois. Tu penses que tu ne vaux rien. Que sans eux, tu ne travaillerais plus jamais!

Tu vas au travail à reculons, mais c’est ton gagne-pain. Ta stabilité. Ta routine. T’as besoin comme tout le monde de payer tes comptes, alors tu endures, sans chialer. Mais, le temps passe et tu te dis que tu devrais peut-être retourner à l’école, que ton choix de carrière était en fin de compte de la merde…

Pis, quand ça éclate dans ta vie personnelle, ta barricade que tu t’étais construite au travail crashe. Ça pète, pis avec les mois ça se transforme en dépression profonde.

Ton psy te fait comprendre que ton travail est toxique et qu’il faudrait penser à le changer. Par surprise, la vie t’amène ailleurs, mais avec le même métier. Les gens te sourient, t’apprécient et te disent qu’ils sont très contents de ton travail. Faque, tu te rends compte que les gens autour de toi avaient raison. T’es pas le problème, certains anciens collègues, oui.

Après quelques mois de positif au travail, la confiance remonte. L’envie de travailler aussi. J’ai compris que mon travail avait gâché ma vie personnelle et non le contraire. Ça a tué mon couple, brisé ma confiance en moi pis m’a fait m’isoler de la vie.

Et toi, as-tu déjà vécu l’intimidation au travail ? Si oui, j’espère que tu as fait le contraire de moi. Tu as dénoncé au lien d’encaisser.

V.

Publicités