T’sais trésor, tu peux apprendre à connaître tes émotions

T’sais trésor, la vie t’en fera vivre de toutes les couleurs : du beau, du bleu, du gris fade, du rouge passion, du noir, du vide et même l’arc-en-ciel quétaine de bonheur. Toutes ces belles émotions viendront à toi sans même les avoir commandées. Elles vont parfois arriver poliment par la porte d’entrée, te demandant laquelle des façons serait la meilleure pour être accueillie. D’autres fois, elles vont venir à toi aussi doucement qu’un coup de pelle dans’ face. Le truc, c’est d’être prêt à les recevoir, comme on le fait en se trimant le triangle avant d’aller danser.

Bref, l’idée, pour être prêt à accueillir tous ces amis imprévisibles, c’est d’abord de les connaître. À la base, le crew le plus populaire est composé de : joie, tristesse, colère, dégoût et peur. Surprise n’est pas très loin derrière. Y’en a d’autres, beaucoup d’autres même, sauf qu’on peut dire que ceux-là sont ceux connus par tout le monde. Bref, bien qu’ils soient bien populaires, ils ne sont pas aimés de tous. Un peu comme les Backstreet Boys qui irritaient autant mon père qu’ils rendaient ma sœur débordante de bonheur, à en tomber dans les vapes au Festival des Montgolfières (sorry). Pourtant, chacune a sa fonction bien propre à elle. Ensemble, elles parviennent à régulariser ce qui se passe en dedans de toi.

À chacun sa fonction, comme on dit. Comme dans une chaîne de montage. Bien qu’on veuille mettre en valeur notre ami joie, le plus souvent par la recherche de plaisir, les autres aussi doivent avoir leur place. C’est connu, les vedettes qui sont seules n’en sont pas. Il faudra donc, petit cœur, que tu fasses une place aux autres. Pour ça, tu devras apprendre à bien les connaître et à savoir les mettre en valeur. Laisser trop de place à l’une pourrait brimer facilement les autres. Elles veulent toutes leur moment de gloire, puis c’est bien correct. Il va falloir que tu veilles à ce qu’elles ne perdent pas la tête et qu’elles respectent leur rôle.

La prochaine étape, quand tu auras bien compris ce que je t’ai déjà expliqué, sera de reconnaitre l’effet qu’elles ont sur toi. Chaque être vivant a sa façon de réagir à un élément. Un exemple? Avaler un morceau de chocolat provoque chez moi une urgence d’avaler tout ce qui contient du sucre autour de moi, jusqu’à ce que mort s’en suive (j’exagère à peine). Mon ami garde des boites de chocolats dans son armoire sans trop y toucher, avec une zénitude inébranlable (c’est fou, je sais). Mon chien va crever si je lui en donne. Le rapport?

Maudit que c’est bon, du chocolat.

Tout a un effet différent sur chacun. Qu’on parle d’émotions ou de chocolat, tu peux apprendre son effet sur ton corps. Dans mon cas, une petite peur peut me donner une crampe au ventre, sans que je sache nécessairement que j’ai peur. Toute crampe me permet maintenant de me demander si j’ai une crainte ou si j’ai juste trop mangé de chocolat. En toi, ça va probablement être différent. On appelle ça la connaissance de soi.

C’est donc aujourd’hui, mon chaton des îles, que tu peux commencer à te regarder le nombril avec plus d’attention que jamais. C’est long et un peu pénible. Ça ne se fait pas en une semaine de vacances, mais bien au quotidien. C’est certain qu’une fin de semaine zen, loin de tous, à analyser chaque émotion et son effet sur toi te donnera une belle base. Le reste du travail se fera au quotidien, au travers des journées chiantes, des mauvaises passes et des semaines de rêve.

N’oublie pas que si elles ont toutes leur effet sur ton corps et leur fonction, elles peuvent aussi toutes être utilisées de façon positive. Si tu le veux, ta tristesse pourrait te permettre de maximiser ta créativité et de voguer sur des élans d’artiste. Ta colère pourrait te fournir toute l’énergie dont tu as besoin pour te dépasser, dans un domaine sportif ou autre.

Bref, ce sera à toi de voir comment tu voudras utiliser tes émotions pour en faire quelque chose de positif. Mais ça, on s’en reparlera, mon ange. Commence par le commencement.

Vicki.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :