Les partys de Noël avec une famille reconstituée


ÉTATS D'ÂME, x / vendredi, décembre 16th, 2016

Avec l’arrivée du temps des fêtes,  il y a quelque chose qui me gruge de l’énergie encore plus que le magasinage de cadeaux ou encore la tourtière que je vais devoir manger : ce sont les partys de Noël. La joie des parents séparés, c’est qu’on ajoute des partys à l’équation.

Donc chez maman, papa, beau-papa, belle-maman,  plus papa et maman de chéri (e), plus le party de job, party avec les amis… ça fait beaucoup de Noël tout ça. Malheureusement,  on s’entend qu’on peut pas faire plaisir à tout le monde, mais avec le temps, j’ai trouvé des trucs pour gérer cette anarchie du temps des fêtes.

Noël : J’essaie, dans la mesure du possible, de faire la célébration à la maison. En plus que les enfants sont chez eux, donc pas de chance d’être déstabilisés, j’invite toute la famille qui veut venir, donc plus on voit de monde, plus ils sont heureux. N’ayez pas peur de faire vos partys avant Noël,  comme ça il y a plus de chances d’avoir tout le monde.

Jour de l’an : c’est comme un extension de Noël,  cette journée où tu vois les gens que t’as pas eu le temps de rendre visite le 25. C’est  toujours une bonne brosse pour commencer l’année et faire le party avec tes cousins que tu vois une fois par année. Pour ma part, et probablement celle de plusieurs parents qui lisent ce texte, c’est un combat avec soi-même en se disant : « oh boy, ils vont être l’enfer demain… » et comme de fait…

Noël est supposé être un temps de l’année où il fait bon vivre, mais à la place, c’est un moment où tu cours pour les cadeaux, pour les partys, les photos de familles, le Boxing Day, et j’en passe. Sur ce, je dois me «crinquer» à faire 1000 places pour me faire dire que mes enfants ont donc grandi et qu’ils les voient pas souvent… Well, la 40 a deux sens ;) Bref, j’vais aller trouver un petit kit semi chic… ah et joyeux Noël la!

Alex.

Publicités

Laisser un commentaire