Être une chick selon les critères d’aujourd’hui (ou selon L-P d’OD Bali)

C’est quoi, être la Jessica Alba du Québec? Parce que j’avoue que je m’y perds. Je n’ai pas tant le sens de l’orientation, mais je suis quand même capable de pas me perdre à la place Rosemère (Carrefour Laval, c’est le Level 10, je suis pas rendue là). On est censées s’accepter peu importe quel fruit on est, pomme ou poire, peu importe la saveur de crème glacée (chocolat, vanille, citron ou avec pépites de chocolat), mais il faut aussi s’arranger pour ressembler aux Miss Fitness, Miss Make-Up Pro, Miss Fashion et j’en passe. J’ai cherché la recette sur Google pour devenir la fille parfaitement belle qui s’accepte dans toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et toutes les formes de Tangram, mais j’ai pas trouvé.

De plus, le concept de beauté, je le comprends pas. Certains diront : « Allume Fifille, c’est pas ben compliqué, ça a juste à être beau ». Mais toute la complexité est là-dedans. Si je dis à quelqu’un qui n’a jamais vu un mammouth et une auto Smart de sa vie : « Rentre le mammouth dans le coffre arrière de la Smart », il se dira : « Easy », mais en réalité, c’est plus complexe, je dirais. De la même façon, tu peux pas demander à toutes les femmes de rentrer dans des jeans skinny de taille 0. De plus, qui a déjà vu la vraie beauté, t’sais, la photo qui serait placée juste à côté du mot dans le dictionnaire?! On a déjà vu plein de belles femmes, mais se ressemblent-elles toutes? Qui sommes-nous pour décider? On peut trouver quelque chose de magnifique et quelqu’un d’autre peut trouver ça hideux. Moi, le rouge à lèvres aux raisins, je trip pas, mais toi tu peux trouver que c’est la plus belle invention depuis les bancs chauffants. Pis là, les érudits vont dire : « Ben là, Fifille, y’a des critères qui existent qui sont universels! ». Ah oui?! Faque là, j’ai concentré mes recherches et j’ai pu ressortir des critères similaires sur plusieurs sites, documents, revues. Pour être honnête, j’étais ben frue. On peut pas avoir le discours de l’acceptation pis sur le side suivre ce type de critères-là. Donc, voici les 4 critères de beauté les plus fréquents retrouvés dans mes recherches :

La minceur

Je trouve ça beau moi qu’on mette Ashley Graham sur les podiums et les couvertures de magazine, qu’on célèbre la diversité et que le fait d’être beau ne signifie pas de pouvoir boxer dans la catégorie pois plume. De plus, c’est quoi être mince? Je trouve que c’est pas clair non plus, ce concept-là. Y’a des femmes de 95 livres mouillées avec des roches dans les poches qui se trouvent toutounes! On s’est perdus là! Ne devrait-on pas considérer la santé comme un indicateur de beauté au lieu de la minceur?

La symétrie

Là, je tiens à vous le dire, je suis hideuse! J’ai des taches de rousseur plein le visage qui n’ont pas suivi l’axe de symétrie, je coule le test solide. Je comprends le principe que si tu as une oreille à gauche, c’est bien d’en avoir une à gauche, mais c’est juste plus pratique  d’en avoir aussi une à droite pour tenir les lunettes. Est-ce que cela veut dire aussi que tous ceux qui ont un œil plus petit que l’autre ou toutes les personnes handicapées avec un membre manquant sont visuellement moins beaux? Si oui, ça me décourage solidement. Bref, prends ton mira (appareil vieux comme le monde rouge qu’on utilise au primaire pour enseigner la symétrie) et déprime avec moi.

Le poids, volume et le ratio taille/hanche

Nous devrons faire ici appel à un expert des mathématiques pour nous expliquer ce calcul incroyablement scientifique qui mène à un chiffre qui te dit si tu es cute ou pas pantoute. Est-ce que la foufoune de certaines célébrités explosent la calculette?! OUI. Est-ce que les brindilles des podiums sont dans les nombres négatifs?! OUI. Est-ce qu’on s’en fout de ce calcul? J’aurais tendance à dire que oui, mais je ne suis pas une scientifique…

La différenciation sexuelle

Définition : une fille, c’est féminin et un gars, c’est masculin. Dois-je arrêter de porter le jean boyfriend parce que y’a le mot « boy » dedans? Dois-je mettre juste du rose et des fleurs, car le carrelé bûcheron c’est pour les « vrais mâles »? Est-ce que la chevelure de notre cher monsieur Jay du Temple ne convient qu’aux détentrices agrées de soutien-gorges? Pour vrai, je deviens mêlée…

Bref, j’ai l’impression que « critère » rime avec « préjugé ». Pourtant il me semble que la beauté devrait s’agencer avec bien-être, épanouissement et santé. Et encore là, il s’agit de ma définition, de ma recette. Ça ne veut pas dire que cela est la bonne. Je me sens belle quand je suis heureuse. Je vais probablement être ridée par les sourires et les fous rires. Par contre, je suis sûre d’une chose : à travers les yeux des gens qui m’aiment, je serai éternellement jolie, peu importe les marques du temps et petites douceurs sucrées que je me suis permise. Je serai saine, j’aurai les joues rouges du temps passé dehors, mais je ne serai jamais la chick des chicks. Pis tu sais quoi? Je m’en fous.

od

Source photo : Narcity

 

 

S-M.

sarah maude

Source photo : Flickr

Publicités