ÉTATS D'ÂME TEXTES DE MÉL. x

JOYEUX NOËL!

Noël, pour plusieurs c’est un synonyme d’enfance et j’ai envie pour cette occasion que nous nous transposions à l’époque où nous étions inconscients que nous pouvions être porteurs de souffrance. D’une certaine manière, je nous invite à reconnecter avec la naïveté, l’émerveillement et les contes de fées qui ont su border le préambule de nos petites et grandes histoires. Ce temps précis où nous appréciions et capturions le bonheur lorsqu’il arrivait et non pas « au bruit qu’il faisait en partant ».

Vous souvenez-vous, enfants, lorsque nous devions aller dormir les nuits précédant Noël? Ce sentiment d’exaltation et nos yeux crispés en murmurant des souhaits si fort qu’ils n’avaient d’autre choix que de se réaliser? Nous étions si petits, mais en même temps si convaincus.

En grandissant, d’un jour à l’autre, nos yeux se crispent moins fort et les rêves deviennent plus lointains. Mais le beau de tout ça, c’est qu’une voix à l’intérieur de nous, aussi petite ou presque muette soit-elle, sache encore se faire entendre. Puisque nous le le savons. Nous le savons que peu importe la naïveté et l’émerveillement qui sont moins fréquents, le fait est qu’il nous est impossible de faire complètement abstraction de la magie. Nous gardons espoir. Parce que cet enfant est bien là. À nous tenir la main, à maintenir cette mainte brèche. Il est notre courage et nos ambitions. Il reste là, à nous murmurer les mots : espoir, imagination, aspiration. Nos rêves sommeillent en nous et ils ne demandent qu’à être secoués.

Ce que je nous souhaite pour Noël, c’est de retrouver cette innocence pourtant si brave. De se rappeler ce qui nous faisait du bien, enfants? De se concentrer sur le beau, juste sur le beau. D’être fragile à nouveau. De se souhaiter du bon et d’y croire vraiment.

Joyeux Noël à nous, ces grands enfants.

 

 

Mél.

mélanie

Source photo : Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

2 Comments

  1. Elle est toujours présente, cette innocence, pas seulement à Noël … lire Georges Bernanos – amitiés – merci pour ton joli post

  2. L’enfant en moi tient fort encore à cette magie et refuse de la céder. Grâce à lui, cette période de l’année vient réveiller en moi les plus beaux souvenirs de plusieurs Noël heureux où je guettais avec une joie contenue, un peu de peur de l’inconnu qui pénètre dans ma maison en toute douceur pour déposer mes cadeaux au bas du sapin et avec hâte au petit matin pour aller découvrir et développer mes cadeaux avec mes soeurs et frères.
    Je nous souhaite de garder cette innocence tout au long de l’année. Joyeuses fêtes🎄🎉🥂

Laisser un commentaire