Les préjugés et les tatouages… on a-tu fini?! – Collaboration ponctuelle


ÉTATS D'ÂME, DÉVELOPPEMENT, MODE&BEAUTÉ, Personnel, STYLE DE VIE, x / mercredi, août 15th, 2018

Samedi après-midi. Ensoleillé, pas trop chaud, juste parfait comme température. Je jase avec ma blonde et je lui propose d’aller au Zoo de Granby. Quelle bonne idée! Ma blonde est contente d’aller dans les jeux d’eau (non elle a pas 9 ans, elle en a 29, bref…), il fait beau, je sors mon nouveau maillot, tout est en place pour passer une belle journée. Nous nous préparons vite vite et prenons le chemin. Pas trop de traffic, jusqu’ici tout va bien.

Puis, nous arrivons sur les lieux. L’enfant qui me sert de blonde est toute excitée (oui, t’as bien lu, toute excitée…) à l’idée de faire la fameuse Rivière Aventure. Alors, nous prenons place dans la file d’attente, sans déranger personne. Nous parlons de tout et de rien. Il y a des gens de toutes sortes au zoo. Des gros, des petits. Des beaux, et des moins beaux. Puis, soudainement, quelque chose attire notre attention. Nous constatons qu’une dame juste derrière nous dans la file, accompagnée de sa fille d’environ 10 ans, lui donne quelques leçons sur les tatouages.

Ma blonde qui en possède quelques-uns et moi, qui a une manche, sommes légèrement choqués par ses paroles. Elle parle fort pour se faire entendre de tous, et mentionne à sa progéniture «que les tatouages sont beaux maintenant parce que c’est à la mode, mais que dans 10 ans, ce sera laid». Elle dit connaître la structure de la peau humaine ainsi que son vieillissement, et pointe littéralement une passante avec un tatouage en disant «Tu vois cette panthère? Dans quelques années, ce ne sera plus une panthère». En continuant de faire exprès pour qu’on l’entende, elle lui enseigne que nous aurons des regrets plus tard, tout en insinuant que les gens tatoués sont mal élevés. Ma blonde est avocate, et moi j’étudie à l’université, je travaille pour mon argent, je ne dérange personne… Comment peux-tu ainsi inculquer de telles valeurs à nos générations futures? Car, oui, dans quelques années et même dans notre société actuelle, les patrons auront et ont des tattoos et ça ne fait pas d’eux des gens moins compétents que quelqu’un qui n’en a pas…

J’ai voulu intervenir en la confrontant car je commencais à pomper, mais la raison (ma blonde) a eu le dessus en me disant que ça ne valait pas la peine de créer une telle situation devant sa fille. Elle avait raison, ça ne valait pas la peine.

Alors, à vous, ma chère dame du zoo de Granby, qui insultait et regardait de haut tous les gens en avant et en arrière de vous qui étaient marqués par des tatouages, je n’ai que quelques mots pour vous : Oui, ce sera peut-être moins beau dans 10 ans. Peut-être que nous le regretterons. Mais pour tous ceux comme moi qui ont eu la piqûre (voyez ici le jeu de mots), c’est une forme d’art humaine bien présente qui rassemble les gens et qui a pour chacun une signification particulière. Et au même titre que vous donniez à votre enfant une leçon vide de sens, j’espère que vous lirez ceci et que ça vous servira de leçon, car dans la vie, nul n’est tenu de commenter en public les choix d’autrui de façon condescendante et on ne juge pas le moine par son habit.

 

 

 

Y.

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire