ÉTATS D'ÂME TEXTES DE L. Trucs et astuces x

Je veux pour Noël un bébé (ou comment convaincre son chum d’avoir un enfant)

Il est venu le fameux temps de l’année où ton entourage te questionne sur ce que tu veux pour Noël. C’est le moment de l’année où tu peux mettre tous tes besoins et tes désirs sur papier.

À l’époque, cet exercice me semblait plus facile, puisque quand tu es jeune, tu veux tout plein de cadeaux; souvent des objets futiles et à la mode. Tu écris sur ta liste d’idées de cadeaux toutes les nouveautés qui t’intéressent: le dernier CD de Rihanna, une tasse de chat qui change de couleur quand tu y verses ta boisson chaude, le chandail de la marque trop cool de l’heure.

Publicités

À 2 mois de mes 30 ans, ce n’est plus le genre de choses qui m’interpellent, évidemment. Premièrement, parce que quand j’ai un besoin, je peux maintenant aisément aller au magasin et me l’acheter moi-même. Deuxièmement, parce que les besoins que j’ai vraiment ne sont pas ceux que tu peux recevoir en cadeau, emballés dans une belle boîte et mis sous le sapin.

En effet, ce que je désire le plus, et ce depuis aussi longtemps que je me souvienne, ce sont des enfants. Et maintenant que j’ai rencontré celui que je veux plus que tout comme père de ceux-ci, ce désir devient de plus en plus grandissant.

Il y aurait donc une seule et unique chose sur ma liste cette année: je veux pour Noël un bébé!

Ceci étant dit, mon chum n’a pas le même désir, en tout cas, pas pour le Noël à venir. Je tente tout de même de faire valoir mes points pour voir s’il pourrait peut-être changer d’idée et décider de me l’offrir 🤞.

Voici donc comment, selon moi, convaincre son chum d’avoir un enfant:

 

1- La check-list

La check-list est la première étape pour démontrer à ton chum que tous les critères de base sont bien en place et solides. Tout le monde sait qu’on ne peut rien bâtir sur une fondation instable, c’est la même chose pour votre couple. Si tout y est, c’est rassurant, autant pour lui que pour toi.

  • On s’aime inconditionnellement
  • On a une stabilité financière et de bons emplois
  • On a un logement douillet et accueillant
  • On est en bonne santé
  • On a des familles présentes et aimantes

yleidis-maldonado-761593-unsplash.jpg

Source photo: Unsplash

 

2- Ce n’est pas pour demain

Certains croient souvent que dès l’instant où ils veulent officiellement un bébé, celui-ci apparaît comme par magie, 9 mois plus tard. Il faut prendre le temps d’expliquer à son copain qu’il y a habituellement 3 mois à attendre avant même de penser à concevoir, puisqu’il y a un temps recommandé pour la prise de vitamines et d’acide folique. Par la suite, dépendamment des femmes, ça peut prendre 2, 4, 8 mois ou plus avant de tomber enceinte. Puis, à partir de ce moment, il y a la grossesse. Ce qui vous laissera en masse de temps pour vous préparer et vous faire à l’idée qu’un petit être s’en vient.

 

3- L’horloge biologique est réelle

Il est important de faire comprendre à votre amoureux, surtout si vous avancez en âge comme moi, que le corps vieillit et que ça affecte la fertilité, et ce, assez rapidement. Il faut être conscient qu’à 25 ans, il y a environ 25% de chances de tomber enceinte par cycle (28 à 32 jours environ). À 35 ans, ça diminue à 12% par cycle et à 40 ans, 6% de chances de fécondation par cycle. Donc, plus on vieillit, plus il y a de chances que ça prenne plus de temps.

icons8-team-643498-unsplash.jpg

Source photo: Unsplash

 

4- Les risques d’attendre

Aussi en lien avec l’âge, les risques de complications augmentent considérablement. Il y a davantage de risques de diabète gestationnel, de dépression postpartum et surtout de trisomie. Au début de la trentaine, il y a un risque sur 909 de trisomie 21, puis ça augmente à 1/384 et finalement, à 45 ans, 1/28. Ce qui est énorme!

 

5- L’argent

Bon, avoir un bébé, ça peut faire peur côté monétaire. Oui, un enfant, ça coûte cher, mais il y a des moyens de s’en sortir plus facilement. Premièrement, il y a un montant donné par le gouvernement pour chaque enfant, qui n’est pas gigantesque, mais qui n’est pas négligeable non plus. Ensuite, si tu as la chance de pouvoir allaiter, tu sauves énormément de sous. Les couches lavables sont une autre bonne façon d’économiser. Puis, il y a aussi plusieurs belles choses qui se vendent usagées sur Internet. Un bébé ne devrait pas être synonyme de surconsommation, malgré le fait que ce serait facile de s’y lancer.

 

Bon, pour être honnête, après 2 ou 3 essais, j’ai abandonné ma mission. Non pas parce que je ne croyais pas être en mesure de le convaincre, mais plutôt parce que je ne veux pas d’un enfant qui résulte d’un ultimatum ou d’une pression malsaine que je créerais pour mon chum. Si le timing n’est pas bon pour nous deux, il doit y avoir une raison.

Je sais qu’on a tout ce qu’il nous faut pour devenir une future famille heureuse, zen et remplie d’amour. Je sais aussi que le moment viendra et qu’à cet instant, ce sera le plus beau cadeau de ma vie, Noël ou pas.

 

 

 

 

L.

laura

Source photo: Unsplash

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire