ÉTATS D'ÂME STYLE DE VIE TEXTES DE JO. x

On aime 3 fois

J’ai une théorie sur l’amour. On aime 3 fois. La première est belle, douce et magique. Nous sommes innocents, insouciants et on ne vit que pour le présent. C’est nouveau, c’est beau. On se sent invincibles face à l’imprévisible. On aime, un point c’est tout, sans interrogations, sans trop de complications. On se laisse aller, on se laisse aimer car nous avons l’éternité.

La jeunesse nous fait pleins de promesses, elle est notre déesse. On s’imagine que c’est pour la vie, que c’est bien lui. On aime simplement, intensément et dans le présent. Il est notre bonheur, notre sauveteur, il a volé notre cœur. Il est notre chevalier, le premier à nous aimer… notre prince charmant qui nous fait oublier le temps. Il nous aura connue dans l’insouciance et nous laissera dans la souffrance. Une souffrance jusqu’alors inconnue qui nous laissera à nu. Son départ changera notre regard… sur la vie, sur l’amour. Nous mettrons des années à l’oublier, car il aura été le premier.

Publicités

La deuxième est intense, passionnelle et cruelle. On aime d’un amour qui nous dévore. Nous ne sommes plus d’innocentes créatures immatures, nous sommes désormais des guerriers aguerris dont le cœur a déjà été meurtri. C’est ce qu’on se dit. Alors on fonce dans l’amour sans aucun détour. On aime jusqu’à s’en couper les veines, on aime pour que ça en vaille la peine. Cette fois-ci, nous n’accepterons pas de le laisser filer entre nos doigts; je suis à toi, tu es à moi. Tu m’appartiens, je te tiens, tu es mien. Je suis tienne, j’en suis certaine.

Je t’aime d’un amour sauvage, d’un amour qui abat tout sur son passage. Je ferais tout pour toi, quoiqu’il en soit. Jamais je n’ai aimé d’une telle intensité, moi qui pensais que le premier serait le dernier. Tu as pris sa place, tu me l’as fait oublier, tu m’as montré que je pouvais aimer à une autre intensité. La passion de notre amour nous consume comme ce n’est pas coutume. On hurle, on se brûle, on pleure, on abîme nos cœurs… Nous ne sommes pas faits l’un pour l’autre, mais l’amour ne s’en rend pas compte. Cet amour plus féroce qu’un vautour ignore nos désaccords et dévore nos corps. Il suffit d’un baiser pour tout oublier. Notre amour s’endurcit et nous on s’affaiblit. J’oublie qui je suis. On se quitte parce qu’on ne sait plus comment s’aimer, parce qu’on s’aime chaque jour un peu plus, mais qu’on n’en peut plus.

La troisième est un fleuve tranquille. C’est le calme après la tempête. Nous ne sommes plus d’innocentes créature immatures ni des guerriers aguerris aux cœurs meurtris, nous sommes de simples créatures immatures aux cœurs meurtris. Nous avons appris. Nous avons été blessés et venons avec notre passé. Nous pensons au futur sans être tout à fait matures. Nous cherchons autre chose, l’amour à plus petite dose. Rien de trop euphorique qui pourrait nous rendre addict, simplement un peu d’amour pour embellir le jour, un peu de paix pour guérir nos plaies, un sourire pour nous regarder vieillir, une main pour nous dire que tout ira bien.

 

À lire aussi: J’ai trouvé l’homme de ma vie

 

 

 

 

Jo.

josee

Source photo: Pexels

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire