ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel Santé mentale TEXTES DE MARYEVE

Ma participation à l’émission «Un vrai selfie 2»

Bon. Pour commencer, sachez que je suis au courant que je n’ai pas fait Occupation Double. Je ne me prends pas non plus pour une célébrité québécoise, ni rien qui pourrait y ressembler. Je veux vous partager mon expérience, en toute humilité et honnêteté.

Au printemps 2019, j’ai vu une story sur le Instagram de Lysandre Nadeau, où elle parlait des auditions pour l’émission Un vrai selfie, saison 2. J’avais regardé la première saison et j’avais ADORÉ le concept.

Le concept? La chaîne de télé Unis.tv a produit un documentaire/télé-réalité sur la santé mentale. L’émission est originaire de la Norvège et elle a été adaptée dans plusieurs pays. Pendant 10 semaines, il y a huit candidats qui se filment un MINIMUM de 20 minutes/jour. Le vendredi, ils doivent tous se rendre dans un studio à Montréal pour une thérapie de groupe filmée avec un psychologue.

Aussitôt que j’ai su qu’ils faisaient une saison 2, j’ai enligné ma caméra avec mon maquillage de la veille pis mes cheveux ramassés dans une couette rapide. J’ai répondu aux questions de la production et j’ai parlé, grosso modo, de ma vie. J’ai tellement dit de niaiseries en sacrant comme un trucker, que j’étais certaine de ne pas être prise.

Quelques jours plus tard, j’ai reçu un courriel me disant que ma candidature avait été retenue et puis j’ai eu une entrevue téléphonique avec une femme merveilleuse qui nous a guidés tout au long de notre expérience. Le lendemain, un psychologue m’a téléphoné pour voir si j’étais assez folle pour faire l’émission, mais assez saine d’esprit pour pouvoir le faire. Lol.

Pis j’ai été sélectionnée parmi une centaine de candidats pour mon anxiété généralisée et mon émétophobie (phobie du vomi). Je suis allée chercher ma caméra au bureau de la prod. et la magie a commencé à opérer…

Se filmer un minimum de 20 minutes par jour peut sembler beaucoup, mais on «pogne» la twist assez vite. Surtout si tu ne sais pas quoi dire.  Être seule avec mes émotions pis la caméra m’a permis d’être moi-même, sans censure. Pis c’est comme ça que je suis chaque jour. Je suis une fille sans filtre et très expressive.

On s’entend qu’une thérapie dure habituellement 1 heure. Chaque vendredi, ça durait environ 3 heures pis les sujets était lourds. Entendre les autres parler de leurs problèmes devenait irritant au bout de la 3-4ème semaine.

Pendant les dix semaines, j’ai été anxieuse en cri*s! Parce que j’avais ma face dans ma propre marde, 24/24! Le premier vendredi était stressant. Le set-up du plateau de tournage, les caméras pis tous les employés qui connaissaient déjà nos noms!

Finalement, les dix semaines ont passé tellement vite et nous étions vraiment tristes de se séparer. On s’était habitués à notre petite routine du vendredi. Nous ne sommes pas tous de la même région, donc c’est difficile avec nos horaires de se revoir. On s’aime quand même vraiment beaucoup, pis on prend souvent des nouvelles des autres.

Quand l’émission est sortie sur Internet et à la télé, j’étais aussi excitée qu’un enfant qui s’en va au zoo! J’peux vous dire que ça fait bizarre EN CRI*S de se voir en HD dans la télévision. Les gens de la production ont réussi à faire un montage de fou, avec une panoplie de matériel! Dix épisodes de 24 minutes chaque… Avec 8 participants qui se filment 20 minutes (ou plus) par jour, je vous le rappelle!

J’ai fait l’émission, car je trouve vraiment important de démystifier la santé mentale. En 2020, j’ai comme projet de faire des conférences dans les écoles secondaires parce que les jeunes sont de plus en plus affectés, malgré toutes les pubs et les influenceurs qui abordent le sujet. Si ça ne va pas bien, allez consulter! Il ne faut pas attendre d’être rendus au bas fond, car la remontée est encore plus longue…

Voici les liens pour regarder l’émission ailleurs que sur la chaîne Unis.tv:

https://www.tv5unis.ca/un-vrai-selfie/saisons/2
https://ici.tou.tv/un-vrai-selfie

 

 

 

 

Maryève.

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire