ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE MISS EDITH x

Mes rêves de petite fille

Parfois, j’aime bien fermer les yeux et penser à cette époque où le mal n’existe pas sauf avec les belles-mères de Disney. Je ne sais pas pour toi, mais il m’arrive de ressentir mon cœur battre juste à imaginer ces moments qui s’éloignent de plus en plus sur la ligne du temps, mais qui ne disparaissent pas. Dernièrement, je les ai fait revivre davantage… est-ce le début de la quarantaine qui me fout la trouille? Est-ce la peur d’oublier la petite fille en moi? 

Je regarde mes filles et je me dis qu’elles sont justement à cette époque de leur vie où tout est permis et où tout est possible. Je m’écoute leur parler, leur dire de croire en leurs rêves les plus fous, d’écouter leur cœur, de ne jamais laisser un rêve endormi et je réalise que c’est aussi à la petite fille en moi que je le dis. 

Je rêvais éveillée, j’étais dans ma bulle à part des autres, enfant unique, qui rêvais de changer le monde, d’écrire un livre et de parcourir la Terre. Une petite artiste idéaliste que j’ai mise de côté pendant quelques années, me faisant croire que la vie d’adulte, c’était du sérieux, alors que je n’ai pas envie que ce le soit. Devenir carriériste, épouse et maman: pourquoi est-ce que ça devait être sérieux? Où était mon cœur d’enfant? J’ai décidé de le ressortir il y a quelques années et je suis étonnée de voir à quel point ça ne s’oublie pas vraiment, c’est comme faire de la bicyclette ou faire l’amour. On n’oublie pas. 

Là, bien au chaud dans mon cœur et dans mes idées, j’ai retrouvé cette petite fille rieuse et surtout, j’ai réanimé des rêves oubliés. Je me sens prête à tout, je me vois les yeux fermés, mes grands cheveux châtains au vent soufflant sur un pissenlit en faisant des vœux à l’infini et j’ai envie de souffler encore plus fort même si mes allergies me feront éternuer aujourd’hui.

Je regarde mes filles faire des cabanes sous la table de cuisine et j’ai envie d’aller me cacher avec elles. Il y avait des couvertures partout, c’était une vraie cabane, ma mère me permettait de la garder pendant quelques jours et je me rappelle que j’allais m’y cacher pour écrire des poèmes et des histoires. Elle est là cette petite et je suis certaine qu’elle est en toi aussi. 

J’ai envie de rire plus que jamais, de fermer les yeux et de voir la vie de mes rêves se dessiner devant moi. Je tiens les crayons et ce que je trace est de plus en plus coloré, parce que je n’ai plus envie de voir juste en noir et blanc. Ma créativité est dans mon cœur d’enfant, en cette petite fille devenue plus grande qui avait vieilli parce que c’était ça, être adulte. Ça passait par réussir dans la vie avant tout, alors que je réalise que réussir ma vie, c’était de commencer par réaliser mes vieux rêves oubliés. 

Elle est là, j’ai 7 ans dans mon cœur. Je danse, je souris plus que jamais et j’ai aussi laissé derrière ce qui ne me sert plus. La vie d’adulte, c’est merveilleux quand on le veut. Il s’agit de se permettre d’exister et de ne pas oublier cette petite fille dans nos souvenirs, car elle est bien vivante, prête à nous aider à continuer de rêver, de s’amuser et de changer le monde, un humain à la fois. J’y crois à nouveau, je me fais la promesse de voyager ma ligne du temps et d’aller me rejoindre plus souvent, parce qu’elle est magnifique, cette enfant. Tu veux venir jouer avec moi? J’ai fait une belle cabane et j’y ai allumé de jolies lumières. 

 

 

 

Miss Edith

Source photo: Unsplash 

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire