DÉVELOPPEMENT Professionnel TEXTES DE ISA. x

Cet emploi où tu apprends tranquillement

J’ai la chance de ne jamais avoir eu à me chercher un travail. Tous mes emplois sont simplement arrivés, sans que j’aie eu besoin de trop essayer. À 17 ans, je suis devenue conseillère dans une salle de montre de mobilier haut de gamme et à 23 ans, j’ai été employée dans un bureau de design intérieur. Une job étudiante? Jamais eu ça! J’ai peut-être l’air de me plaindre le ventre plein, mais la vérité, c’est que j’ai l’impression que ça va me désavantager sur le long terme. Je m’explique!

Toutes mes amies ont eu la fameuse job poche, tu sais cet emploi où tu apprends tranquillement à avoir de petites responsabilités? Passer le balai, plier des vêtements, placer des bouteilles sur des étagères, faire un sandwich… L’emploi où tu te fous un peu de tout, parce que de toute façon, t’es payé au salaire minimum et t’as pas l’intention d’offrir tellement plus que ça, le minimum. Tu sais, cet emploi que tu ne prends pas trop au sérieux, celui où tu rencontres plein de gens de ton âge, souvent un peu dans la même situation que toi, qui essaient juste de ramasser assez d’argent pour payer leur cellulaire et espérer s’acheter une voiture dans 2 étés de travail semi-temps plein?

J’ai l’impression que le saut que j’ai fait dans le monde adulte m’a empêché de me donner des années plus tranquilles dans lesquelles apprendre à me développer sans trop de pression. J’ai aussi la forte intuition que mon parcours professionnel a manqué d’échecs. Parce que les échecs et les refus forgent la tolérance au «non» et nous apprennent, en tant qu’adultes, à devenir plus humbles et plus réalistes.

On ne m’a jamais refusé un emploi jusqu’à maintenant, alors comment vais-je être préparée lorsque j’appliquerai sur un emploi qui me tient à cœur et qu’on ne me rappellera finalement pas? Les gens passent souvent plusieurs entrevues avant d’être engagés, surtout les jeunes qui se cherchent un premier emploi, alors que moi, je n’ai passé que 2 entrevues, toutes deux concluantes. Je n’ai aucune expérience en entrevue, alors comment vais-je pouvoir me préparer aux entretiens d’emplois futurs?

Je sais que j’ai énormément de chance et je l’apprécie quotidiennement, mais j’ai l’impression qu’on sous-estime l’importance de l’expérience, de l’apprentissage, de la jeunesse, de l’évolution et de l’acceptation du refus. On met les emplois mieux payés et plus valorisés sur un piédestal, mais on oublie bien souvent que pour s’y rendre, on a dû passer par l’évolution d’une jeune personne qui apprend simplement à être, à devenir et à s’épanouir dans un monde d’adultes pressés de vieillir.

 

 

Isa.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire