Lettre à mes petits monstres – Travailler dans les forces canadiennes

Vous vous demandez sûrement où est papa ? Pourquoi papa n’est pas à la maison avec vous? Et bien, c’est un peu compliqué. Pour résumer, papa est parti travailler, mais il ne reviendra pas le soir pour vous faire prendre votre bain, vous raconter votre histoire ou vous souhaiter bonne nuit avant le dodo. Papa est parti aider des gens, se battre contre des méchantes personnes, des gens qui font du mal aux innocents. Ne vous inquiétez pas mes petits monstres, papa va revenir, mais il va falloir être patient et compter les dodos.

À toi ma grande fille, je te demande de veiller sur ton frère pour que rien ne lui arrive, car n’oublie pas que tu es sa référence, son exemple à suivre en cas de doute. Tu ne comprends peut-être pas encore pourquoi papa part si souvent loin de toi. Ce n’est pas que je ne vous aime pas ou que je souhaite partir, au contraire vous êtes la prunelle de mes yeux, ma raison de me lever le matin. Dans quelques années, quand tu vas être plus vieille, tu me pardonneras peut-être d’avoir manqué les moments importants de ta vie.

Et toi mon petit homme, tu sais que quand papa n’est pas au nid familial, c’est toi l’homme de la maison. Tu dois protéger ta mère et ta sœur, être là s’il y a quoi que ce soit. Toi aussi, tu vas sûrement m’en vouloir de ne pas avoir été présent aux moments importants de ta vie. Ton premier « papa », tes premiers pas ou même ton premier sourire. Je te comprends, mais tu vas comprendre que papa vous aime plus que tout au monde.

Mon amour, je te remercie de faire tous ces sacrifices pour notre famille. Je sais que c’est difficile parfois de gérer seule deux enfants, mais tu le fais merveilleusement bien. La manière dont tu gères nos petits monstres est incroyable, dans le sens où je n’échangerais pas ma place avec toi, je serais incapable de faire un aussi bon travail.

Alors mes petits amours, je voulais vous dire que même si papa n’est pas là, il pense fort à vous. Je sais que c’est dur que je sois loin, mais c’est un coup à donner. En attendant que je revienne, prenez soin de votre maman pour moi. Je vous embrasse fort et j’ai hâte de vous prendre dans mes bras.

Votre papa, Alex.

Publicités