Je suis une imposteure


ÉTATS D'ÂME, DÉVELOPPEMENT, Professionnel, x / mercredi, octobre 12th, 2016

Je me sens de trop. Comme si je n’avais pas ma place, pas parce que je n’ai pas travaillé excessivement très fort pour obtenir ce que je veux, mais plutôt parce que je n’ai pas la formation requise. Comme si je ne pouvais pas avoir la mention blogueuse ou dire aussi que je suis écrivaine.

Je me sens usurpatrice de ces termes. Voleuse de compétences. Pourtant, j’ai publié un roman. J’ai tout fait par moi-même. Me vider les tripes sur des feuilles blanches. Créer une poésie. Engager une correctrice. Une infographiste. Créer une mise en page de livre. Faire de la pub. Distribuer, planifier, budgéter!!! Et demander des commandites.

Créer un événement où les compagnies veulent me donner un coup de main parce que mon projet leur parle… Pis me sentir comme une voleuse. Parce que mon nom veut rien dire.

Me rendre à cet événement. Mon lancement de livre. Avoir mal au cœur de stress. Avoir peur de la réaction des gens… Ou tout simplement être toute seule, à ma table de signature comme une belle conne.

Puis, me sentir, en l’espace d’un instant, à ma place. La mériter amplement. J’ai travaillé des mois sur mon premier roman. Des nuits blanches. Il existe. J’ai le droit de me qualifier d’auteure. Personne ne peut me l’enlever, même si je ne suis pas connue. Même s’il n’est pas en vente dans toutes les librairies. Même si je n’ai pas de formation en littérature. Même si je vends seulement 300 copies.

Ce soir-là, j’ai décidé d’arrêter de m’appeler l’imposteure. J’ai réalisé un rêve avec le plus grand sourire. Pis toi, t’attends quoi avant de réaliser les tiens ?

V.

Publicités

Laisser un commentaire