Un testament pour mon anniversaire !


ÉTATS D'ÂME, STYLE DE VIE, x / jeudi, octobre 13th, 2016

Depuis le début du mois de septembre, j’ai franchi fièrement le cap du quart de siècle. Comme à chaque année, mes parents organisent un souper familial. Ma mère s’affère aux fourneaux pratiquement tout l’après-midi afin de concocter mes plats préférés. Pendant ce temps-là, mon père fait aller la balayeuse et la vadrouille dans toutes les pièces de la maison afin que ça brille lorsque mon parrain, ma marraine et mes cousins – en plus de ma sœur et mon beau-frère – entreront.

Pendant le souper, on se délecte et on rit fort. Ensuite, juste avant de couper le gâteau aux courgettes de ma mère, je déballe le cadeau que mes parents ont judicieusement choisi. Cette année, j’ai eu le droit au Soundlink Color de Bose. La joieeeee – dans ma couleur préf. : menthe! Ils sont tombés en plein dans le mile! Comme il y a deux ans, où pour ma fête, ils m’ont offert un testament…

Étrange, non ? On fête ma naissance, mais on planifie ma mort… Au début, j’étais un peu vexée. Tsé, un foutu testament, ce n’est pas tant nice à faire… encore moins à recevoir en cadeau! Je me souviens encore de la manière dont j’ai regardé mes parents. Confuse et offensée. C’est alors que mon père m’explique, en délicatesse, qu’avec mon départ pour Haïti et avec mon désir de faire carrière à l’international, c’est important d’être prête à toute éventualité. Que je dois exprimer clairement – et reconnu aux yeux de la loi – ce que je souhaite faire avec mes biens et mon corps. Que cela évitera plusieurs frustrations, remises en question et que cela les rassurerait grandement.

J’ai donc pris mon rendez-vous chez le notaire le lendemain. Je ne savais même pas ce que j’allais écrire. Je lègue tous mes vêtements à ma sœur, mes photos de bébé à mes parents, mes meubles à qui les veulent bien et les 12,50$ dans mon compte épargne doivent servir à acheter de la nourriture à mon chien. On s’entend que j’extrapole, mais vous voyez le genre. À 23 ans, ce n’est pas là où tu as le plus de biens mettons! Bref, le notaire m’a bien dirigée et je suis ressortie de là moins riche, mais avec des parents plus rassurés.

Avec le recul, je persiste à croire que c’est un cadeau – euh, comment dire – unique… mais que ça en vaut la peine. Une chose est certaine, c’est mature et responsable sur un moyen temps! On fait fort à 23 ans, hahaha!

Et vous, avez-vous déjà fait un testament ?

E.

Publicités

Laisser un commentaire