Pour l’halloween 2016, je serai un zombie – Le récit de ma grossesse


ÉTATS D'ÂME, x / jeudi, octobre 20th, 2016

Être enceinte est une période d’épanouissement sans fin et d’orgie de bouffe pour la plupart des femmes qui ont connu les ‘’joies de la grossesse’’ (hmmm OK ouin mon œil). Le deuxième trimestre, quant à lui, semble-t-il est : exceptionnel ! (WOAH c’est malade je vous jure).

Honnêtement, vous êtes tellement chanceuses de vous épanouir comme ça, parce que pour ma part, je me sens plutôt comme un des zombies de Walking Dead, version plus émotive UN PEU! (LOLL #NOTLOLL) Parce que j’ai expérimenté le profond goût de tuer pas mal tout le monde de vivant, et aussi parce que les magnifiques joies de la grossesse me cernent jusqu’aux seins (Ben oui, parce qu’ils sont rendus dans mon cou).

L’apocalypse AKA le premier trimestre

Ils disent que les premières semaines pourront vous sembler difficiles, que votre corps subira beaucoup de transformations peu perceptibles à l’œil, et que vous aurez des malaises comme des nausées, des vomissements, de la fatigue, de l’insomnie.

DE LA FATIGUE, c’est de la fatigue extrême, et j’ai eu beau ne vouloir que dormir, mais entre-temps la vie continue et j’ai quand même dû travailler, manger, me laver, et dormir – desfois.

Et aussi, même si j’étais exténuée, j’ai quand même dû réfléchir à comment serait ma vie, parce qu’effectivement, je n’ai pas choisi d’être enceinte en 3e année de droit, avec un travail instable et blablabla. (Mêlez-vous de vos affaires TSÉ)

LES NAUSÉES, c’est comme feeler lendemain de brosse sur un bateau de croisière sans alcool – ça t’empêche de manger et ça te donne des houles toute la journée. DES VOMISSEMENTS, ben ça c’est comme si tu fêtais ta graduation, sans alcool, sans fun, sans souvenirs mémorables et surtout, totalement à jeun.

Oh, LES ÉMOTIONS, bienvenue à La Ronde, version Halloween catastrophique. (Pauvre lui !) C’est un mélange d’insomnie, de fatigue et d’émotions qui ont contribué à débuter ma transformation de zombie.

Les autres contraintes sont des détails, comme la liste des 13736187771 affaires que je ne peux plus manger, en plus des petits maux anodins, et des informations mal reçues, parce que eille, avant 3 mois, personne ne te considère enceinte, il y a ben trop de fausses couches ! Malgré tout cela, j’avais apparemment l’air très sereine ! (LOL merci à mes amies)

Marie Madeleine à Zombieland AKA le deuxième trimestre

J’aime ça pleurer, c’est rendu un passe-temps, entre ça et dormir ! Mais heureusement – malheureusement, whatever pour moi, je n’ai pas le temps d’avoir du temps. Alors donc, j’essaye de concentrer toute mon énergie négative dans la boîte à pandore (LOLEEE[1]), pour en tirer une belle énergie métabolisée positivement pour la concentrer sur l’école.

La nature est formidable, et ce n’est pas sans détour que j’arrive à devenir une zombie-sorcière efficace. Presque tous les symptômes de l’apocalypse sont encore présents, mais comme je commençais tout juste à m’y faire, d’autres se sont ajoutés. Maintenant, comme bébé pompe tout le sang et l’énergie, bien je manque m’évanouir si je manque de sommeil et de nourriture.

Donc, j’ai de gentils rappels qui m’avertissent délicatement que mon corps va se faire shut down si je ne coopère pas. Et en ce moment, je m’inquiète à savoir si j’ai un problème de pression artérielle parce que mes mains, mes pieds, mes yeux et mon nez vont exploser !!! Mais tsé, peut-être que ce sont simplement mes émotions qui ont bouilli trop longtemps et cherchent à sortir par toutes mes extrémités.

Heureusement, comme le sang est maintenant dirigé vers le bas de mon corps, il se rend plus difficilement au cerveau, je peux donc avoir des fous rires interminables comme si j’avais brossé sans lendemain, et tout ce trip, sans hangover, avec extra-larmes de rires ! C’est malade !

Maintenant, j’apprécie davantage les maux de ventres, parce que je sais que bébé s’amuse là-dedans. Je suis aussi, tellement plus organisée, tellement plus efficace, tellement plus braillarde, mais tellement plus forte.

J’ai peut-être l’air d’un zombie vivant, mais ne vous fiez pas aux apparences, je me transforme juste tranquillement en Superwoman.

 

J.

joanie 1

[1] Présentement en transe de sarcasme ;)

Publicités

Une réponse à « Pour l’halloween 2016, je serai un zombie – Le récit de ma grossesse »

Laisser un commentaire