Les femmes & la poésie


DÉVELOPPEMENT, Personnel, STYLE DE VIE, TEXTES DE ALEXE., Trucs et astuces, x / jeudi, mars 22nd, 2018

On sait tous que le 8 mars représente la journée internationale des droits des femmes, mais le mois de mars est aussi le mois de la poésie chez les littéraires! Ce mois-ci, je vous propose donc de découvrir quelques femmes, surtout québécoises, qui écrivent de la poésie.

 

Natasha Kanapé Fontaine

Née en 1991 et fière membre du peuple Innu, Natasha est originaire de Pessamit sur la Côte-Nord. Elle est poète-interprète, comédienne, artiste en arts visuels et militante pour les droits autochtones et environnementaux. Présentement résidente à Montréal, elle s’est fait connaître par ses «slams» à partir de 2012.

natasha

Source : https://natashakanapefontaine.com/biographie/

 

Cette même année, elle publie son premier recueil de poésie, «N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures» (Mémoire d’encrier, 2012). Ce premier recueil est un cri pour revenir au monde une seconde fois, une recherche identitaire. Rempli de tendresse, d’amour et de pleurs, ce recueil est une plongée à l’intérieur de soi. On découvre alors la force de son écriture. Elle gagne ainsi le Prix de l’excellence de la Société des Écrivains francophones d’Amérique en 2013.

nentrepasdansmoname

Source: https://natashakanapefontaine.com/livres/

 

Paru en 2014 chez Mémoire d’encrier, Manifeste Assi se retrouve finaliste au Prix Émile-Nelligan en 2015. Assi veut dire Terre en Innu. On y présente une terre rêvée par les femmes et les hommes des Premières Nations. Une terre qui présentement est exploitée pour ses ressources naturelles, entre autres, les sables bitumineux.

manifesteassi

Source: https://natashakanapefontaine.com/livres/

 

Son plus récent recueil, paru en 2016, toujours chez Mémoire d’encrier, vise à renverser le cours de l’histoire par le discours d’une femme indigène qui revient à la vie. Une femme puissante, droite et fière. Ce livre se retrouve même comme finaliste au Grand Prix du Salon du Livre de Montréal en 2016.

bleuetsetabricots

Source: https://natashakanapefontaine.com/livres/

 

Un petit dernier à paraître le 3 avril 2018. Île tonnerre réunit le pouvoir et le destin des femmes, la fille, la mère et la grand-mère. Elles se réuniront pour parler aux ancêtres et refaire le chemin de la justice et de la vérité.

nanimissuat

Source: http://memoiredencrier.com/nanimissuat-ile-tonnerre/

 

Marjolaine Beauchamp

Née en 1982 à Buckingham en Outaouais, Marjolaine Beauchamp est l’auteure de deux recueils de poésie ainsi que de deux pièces de théâtre. Comme Natasha Kanapé Fontaine, Beauchamp entre dans le monde de la littérature par le «slam». On dit de sa poésie qu’elle est abrasive, rabat-joie, impudique, alarmiste et rassurante. L’auteure fait preuve de patience afin de trouver les failles qui nous unissent.

marjobeauchamp

 

Paru aux Éditions de l’écrou en 2010, le premier recueil de Marjolaine Beauchamp est le récit d’une fille qui n’a pas de filtre et qui résiste à la tentation de tomber en miettes. Elle reste donc simple et pose un regard lucide sur le quotidien parfois bien difficile. Ce premier livre lui vaut le prix Jacques-Poirier-Outaouais en 2011.

auxplexus

Source: https://lecrou.com/index.php?&idm=Livres

 

Paru aux mêmes éditions en 2015, ce deuxième recueil passe en revue certains critères diagnostiques du trouble de la personnalité afin de présenter l’histoire d’une femme perdue dans une union tordue, une union de secours.

fourrerlefeu

Source: https://lecrou.com/index.php?&idm=Livres

 

Rupi Kaur

Née en 1992 en Inde, sa famille émigre à Toronto en 1996, lorsqu’elle a 4 ans. Se définissant maintenant comme une poète et écrivaine féministe canadienne, elle commence par se faire connaître par ses poèmes qu’elle publie sur Instagram. Avec deux recueils à son actif, Rupi Kaur, elle, s’inspire d’expériences personnelles et d’histoires vécues par d’autres femmes.

rupikaur

 

Faisant partie de la liste des #1 Bestseller du New York Times, Rupi Kaur publie, par elle-même, le premier recueil (2014) qu’elle présente en quatre chapitres qui ont chacun leur but propre. Les thématiques principales s’étendent de la violence à l’amour, de la perte à la féminité. Ce livre, nouvellement traduit en français, amène le lecteur dans les pires moments de sa vie pour ensuite lui faire comprendre que le plus beau se trouve à l’intérieur de lui-même.

milkandhoney

Source: https://rupikaur.com/books/

 

Deux ans plus tard paraît le deuxième recueil de poésie et de dessins «The Sun and Her Flowers» (2016). Toujours divisé par chapitres, ce livre appuie sur les racines qui portent la personne vers la guérison. Encore une fois porté sur la prise de pouvoir des femmes qui expérimentent différentes formes de violence, «The Sun and her Flowers» est une histoire d’amour des origines.

sunandflowers

Source: https://rupikaur.com/books/

 

Pour ceux et celles qui aimeraient explorer encore plus, je vous recommande aussi «Filles» de Marie Darsigny des Éditions de l’écrou ainsi que «Delete» de Daphné B. des Éditions l’oie de cravan. Et pour d’autres qui voudraient poursuivre dans la poésie anglophone, je vous recommande «Depression and Other Magic Tricks» de Sabrina Benaim chez Button Poetry ainsi que «Before We Are Ghosts» de Tan Lixin aux Éditions Math Paper Press.

Bonne lecture !

 

 

 

Alexe.

IMG_1793

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire