Dépendante, indépendante


ÉTATS D'ÂME, TEXTES DE R., x / mercredi, novembre 7th, 2018

Comment puis-je être les deux à la fois?! Quand t’es là, je t’aime. Oh ça oui, je t’aime. D’un amour profond, mon premier vrai amour. Mais ne sois pas là trop longtemps. J’aime ma routine, seule. Me lever le matin, prendre mon café, pendant que t’es encore au lit. C’est mon plus beau moment de la journée. Assise sur le balcon, j’écoute les oiseaux, je regarde dans le bois, espérant y revoir un chevreuil 🦌. J’aime laisser mes pensées s’envoler vers des histoires sans fin.

J’aime revenir de travailler, faire le repas, le peu de vaisselle, prendre un bain 🛀 et aller me coucher, seule. On vit ensemble, c’est vrai, mais tu travailles de nuit, et ce sont mes petits moments à moi. Je ne suis pas une couche-tard, et je suis une lève-tôt. Ça ne concorde pas souvent avec les gens. Ça ne concorde pas avec toi… et dans ce temps-là, mon côté dépendant rage. Je veux que tu viennes te coucher, en même temps que moi, à 20h15, un samedi soir… Je sais que c’est pas à toi de payer pour mon insomnie du matin, mais ça me ferait tellement de bien de s’endormir à deux, des fois?

J’aime m’évader vers un univers qui n’existe pas et je ne peux le faire si t’es là. J’aurais l’air de quoi, assise dans le bain, à parler avec un moi imaginaire? Assez fu*kée merci. Mais ce moi imaginaire, j’en ai besoin. C’est lui qui me fait vivre la vie dont je rêverais. J’ai pas besoin de plus, seulement me faire croire ce que ça pourrait être.

Quand on se retrouve, la fin de semaine, je me suis ennuyée, j’ai envie de te voir et je profite de chaque instant. Et ces instants-là, t’es juste à moi. Texte pas, consacre ton temps à moi. Être juste relax à la maison, où on ne peut être dérangé.s. J’ai besoin de me faire dire à quel point tu m’aimes, si je suis belle. C’est un besoin plus fort que tout. Je n’y peux rien. J’ai besoin de sentir que je suis la seule et unique au monde. Que sans moi, tu ne serais rien.

À l’inverse, j’ai besoin de temps pour moi. Et je sais que c’est ridicule. Je suis toute seule TOUTE la semaine. Pourquoi ai-je besoin de plus?

Ne sois pas fâché si j’ai besoin, à chaque saison, de partir. Partir au loin. Et ne sois pas fâché si dans ces moments, je ne pense pas à toi. Je pense à moi. Juste à moi. Chaque saison a sa beauté. Je viens du bas du fleuve et les paysages sont à couper le souffle. Tu comprendrais si tu les avais vus… mais tu peux pas, puisque c’est mon monde à moi. On vit dans une époque où on se compare, où on se fait comparer, à l’un, à l’autre. J’ai besoin de prendre ce temps pour me comparer à moi-même. Arrêter d’être en compétition avec l’univers.

Et c’est de l’égoïsme, car je sais que si c’était toi, je serais probablement fâchée, limite jalouse. Mais je suis comme ça. J’ai besoin de ma bulle, j’ai besoin de mon espace, ça me permet de garder un contrôle sur ma vie. Je me regarde, je, me, moi. Mais j’ai tant besoin de toi, de ta présence à mes côtés. Comme si nous roulions sur la même autoroute, mais dans deux voitures différentes.

Je sais que je suis complexe, mais faut que tu comprennes. J’ai besoin de toi, mais encore plus fort, j’ai besoin de moi.

 

 

 

 

R.

40684003_253918545150558_2042686201164464128_n

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire