ÉTATS D'ÂME STYLE DE VIE TEXTES DE GMZ. Trucs et astuces x

Mon expérience scientifique avec Tinder

Récemment, ma naïveté en amour m’a joué un tour et j’ai décrété, comme le disait si bien Guillaume Wagner, de ne pas «[…] laisser les douches porter le flambeau masculin». Donc, j’ai décidé d’aller là où mes idéaux, mes valeurs et mes désirs avaient mené un conflit interne pour que jamais je n’y mette les pieds. Je suis allée sur l’île de la tentation, sur l’équivalent virtuel du Beach Club, je suis allée… sur Tinder.

Non, je n’étais pas là pour me rincer l’œil ni pour occuper mes soirées; j’étais là pour une expérience. Au départ, j’avais tenté, tant bien que mal, de m’inspirer des expériences d’autrui sur cette fameuse application, mais je me suis retrouvée à lire des conversations qui se trouvaient à chaque extrême de l’échelle de Richter du dialogue relationnel. J’ai vu des «[…] t’es vraiment pas mal baisable, enchanté», «[…] t’es vraiment bien bidochée», et des «[…] je suis sur Tinder pour me marier et avoir des enfants. Donc si tu veux un plan cul, passe ton chemin s’il-te-plaît, je suis un homme sérieux et courtois».

Publicités

IMG_5051

 

IMG_5049

 

IMG_5048

Suite à ces exemples, je n’ai pu m’empêcher d’entendre Gustave Flaubert se retourner dans sa tombe face à ma nouvelle tentative d’«éducation sentimentale», mais je les ai ignorés, lui et ma petite voix intérieure, celle que je tiens officiellement responsable de tous les commentaires inclus dans cet article. Je me suis dit: si Casanova disait à ses multiples conquêtes qu’il avait «[…] tant de fenêtres à visiter et si peu de temps», je pouvais bien user de ma grande expérience en shopping pour feuilleter l’équivalent amoureux d’un catalogue IKEA. Certains disent que l’anticipation est le plus pur des plaisirs, mais ceux qui disent ça n’ont clairement jamais été sur Tinder.

Les photos de profil

Avant de vous parler de mes coups de cœur, je vais plutôt vous parler des red flags en matière de photos. En premier lieu, messieurs, mais à quel moment vous avez cru bon de mettre des photos de groupe?! UNE photo de groupe? Aucun problème. Toutes? Alertes, alarmes et sirènes. Parce qu’un swipe, ça prend 1 seconde. Dans mon cas, j’espère être relativement moins superficielle qu’une partie des femmes de ce monde, donc je vous en accorde 2. Je n’ai pas le temps en 2 secondes d’identifier ton visage parmi tes 6 fraternity bros. Je peux le faire, je n’en ai juste aucunement envie. Je m’en fous si vous sortez tous d’un catalogue de Abercrombie&Fitch ou même de Harry Rosen.

Sur un ton plus positif, si vous voulez absolument avoir un compagnon sur votre photo, je vous suggère non pas un membre de votre famille de sexe féminin (veuillez-vous référer à la section bio), mais plutôt un bébé ou encore mieux, un chien. Par contre, cette dernière proposition pourrait vous retrouver dans des situations semblables à: «Si toi et moi ça ne marche pas, est-ce que je peux quand même venir jouer avec le chien?

– Si ton expérience scientifique ne marche pas?

– Oui, voilà.»

Ou bien à: «Tu as swipe pour moi ou pour le chien?

– Vous êtes tous les 2 mignons là… mais surtout le chien.»

56869949_406653979887573_5724988665931759616_n

Finalement, il y avait ma photo préférée, le mec qui comme photo principale avait… une poutine. Déjà, c’était probablement la 2ème plus belle chose qu’il aurait pu mettre pour attirer l’attention d’une femme qui adore manger – la 1ère étant un café, n’ayez pas l’esprit si tordu – et du coup, ça permet aussi d’alimenter l’éventuelle conversation: «The best ones are always hot, and with extra gravy.

– That last text was really weird.

– … parce que ta photo c’est une poutine.

– Oh, less weird now

… Ou du moins c’est le cas pour les hommes qui ne souffrent pas d’amnésie partielle.

IMG_5041

 

Les bios

Puisque je vous ai référé ici, autant vous le dire, si vous allez rajouter les phrases «La fille à ma gauche est de la même famille que moi, le bébé c’est mon filleul, le chien est au cousin du frère à ma belle-mère…» dans votre bio, mettez une autre photo. Encore une fois, tu as le luxe de limiter toutes sources de quiproquo avant même de devoir dialoguer avec une femme, pourquoi ne mets-tu pas toutes les chances de ton côté? Question rhétorique, car évidemment, tu croyais sûrement le faire.

Par contre, il y a des génies qui y sont parvenus, qui ont réussi à maintenir l’attention d’une petite fille comme moi qui a un trouble de l’attention auto-diagnostiqué, causé par une consommation excessive de caféine. Voici la bio de ces 3 hommes ingénieux: «Tinder, c’est comme une boîte de céréales. Tu en manges même si tu n’aimes pas la saveur juste pour avoir la surprise au fond de la boîte». C’est comique, c’est nostalgique et original.

IMG_5045

«You used to call me on the seul téléphone du village – L’ancêtre de Drake». Il fait une référence à Drake et j’ai un pull de Noel qui dit You used to call me on my elf phone… Ce n’est peut-être pas l’homme de ma vie, mais il mérite une mention juste pour sa bio de Drake feat. Mes aïeux.

IMG_5053

Finalement, mon coup de cœur. La bio du mec qui a mis toutes les chances de son côté; il vise la bonne génération, il a un sens de l’humour polyvalent et surtout, il nous permet de se retrouver dans ces quelques phrases: «Married. Just kidding. 3 tamagotchis. I’m looking for someone to bring to family dinners so mine won’t think something’s wrong with me. Also, I’m not saying I’m Batman, but no one’s seen the Riddler in Montreal, Quebec. I wanna be the guy who makes you look at your phone, smile, and walk right into a post». Évidemment, les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mais plutôt que de me dire que vous aimez voyager, la randonnée et la bière, dites-moi vos pet peeves, listez vos plaisirs uniques, vos défauts même, ou bien quelque chose de vrai et de concret ou du moins, dites-moi si vous considérez que «savoir accorder les participes passés, [c’est] un atout».

Le dialogue

Un peu comme son ancêtre, notre cher MSN Messenger, Tinder est un lieu sûr pour les conversations banales et répétitives. Malheureusement, puisque c’est du cas par cas, je ne peux vraiment vous faire de suggestions. Ceci étant dit, je peux me permettre quelques exemples de citations de Don Juan montréalais et de les comparer aux génies dialectiques que j’ai eu la chance de côtoyer. Avant tout, disons que j’avais une certaine longueur d’avance puisque dans ma bio, ça disait que j’étais là pour une expérience scientifique et les hommes étant des êtres curieux, ça leur donnait d’office une pickup line… ou du moins, je le croyais: «Donc t’es en train de me dire que mon image et mon intimité risquent de finir sur un blog si je ne fais pas l’effort de développer un lien de confiance sincère avec toi?» Oups. Il avait raison. Mais ça ne l’a pas empêché de continuer à me parler.

IMG_5054

Évidemment, puisque monsieur et madame tout le monde n’ont pas cette chance de faire une expérience scientifique – sauf si vous voulez vous inspirer de mon génie littéraire, dans quel cas, droits d’auteurs – je vais vous faire une petite liste d’exemples à suivre, ou plutôt à ne pas suivre…

«You’re on Tinder for a scientific experiment, you are cute, and I have to admit you have a very interesting cleavage». Vous croyez que c’est l’exemple à ne pas suivre? Détrompez-vous. Le type a été honnête, certes pas des plus originaux, mais faut pas trop lui en demander. Il a déjà fait un effort de ne pas débuter la phrase par une référence à mes nichons, contrairement à celui avec qui j’ai eu ce fabuleux dialogue: «34 B?

– No.

– You are not a C.

– Didn’t say I was I just said I wasn’t a 34 B.»

IMG_5044

«Salut Gamze, tu vas bien? Tu as des beaux yeux et un beau sourire… tellement ravissante! Je suis partant pour ton expérience scientifique je demande juste que c’est toi qui vas être responsable de cette expérience sur moi lol au plaisir de faire ta connaissance.» Est-ce que j’étais flattée? Oui. Avais-je raison de l’être? Pas vraiment. Une femme avec un degré de confiance dans la moyenne se serait dit qu’il utilisait beaucoup trop de mots pour me dire que j’étais mignonne mais, puisqu’on est sur Tinder, j’ai véritablement décidé de relativiser mes critères, car en termes de compliments, j’ai vu bien, bien, pire: «You’re cute actually, you seem sane and clean, I’ll be gentle with you.

– Hahaha, I am not sane at all and clean? As in I own soap clean

Saine d’esprit et propre sont les premières qualités qui lui sont venues à l’esprit, pourtant je suis assez instable et j’ai l’esprit un peu sale.

IMG_5047

 

IMG_4900 (1)

En parlant d’esprit tordu, ce n’est un secret pour personne qu’une partie (grande partie, disons-le) des gens sur Tinder le sont pour trouver des conquêtes, pour accumuler les one nights et même si ce ne sera probablement jamais mon intention, il y a des gens pour qui ça fonctionne très bien. Par contre, attention, il y a une manière de faire les choses. Les phrases humoristiques dans le genre faussement subtiles sont stupides, les: «Ah I was gonna use you for sex, too bad. I’m friendzoning you now, how do you feel?

– Pretty good, I’d rather be friendzoned than used for sex

Ou les: «Next thing you know you will tell your friends so I was chilling with this guy minding my own business, and we had sex, it just happened.

– I wasn’t planning on telling my friends about you…»

…sont, comme vous avez pu le remarquer par mes réponses assez directes et peu enthousiastes, inutiles.

IMG_5046

 

image1 (1)

Vous voulez impressionner une femme, faites comme ce mec qui avait une photo de Yoda sur son profil et quand je lui ai évoqué ma passion pour ce dernier, il m’a dit: «Sleep with me, you must hahahahaha». Ma réponse, évidemment, parce que je ne peux m’empêcher de faire preuve de répartie, fut: «Sleep with you, I shall not. Next time, better luck.». Mais, il avait déjà plus de chances que ses compétiteurs qui manquaient d’originalité, selon moi.

Évidemment, il y aura toujours ces hommes impatients et pas très communicatifs et apparemment très pressés qui vont vous sortir des: «Ça va?

– Good and you?

– Wanna have sex?»

Ou des: «Hi. Hello. Sex??»

IMG_5056

Mais ma suggestion sur ces cas-là, c’est d’utiliser le bouton unmatch très rapidement, car un homme qui ne sait pas parler à une femme, ne sait probablement pas lui faire plaisir, conseil d’amie.

Avant que les hommes qui lisent ce texte viennent me dire qu’il y a également des femmes très ouvertes d’esprit sur Tinder, j’ai demandé à un ami de me fournir un exemple, au féminin: «J’adore téter

– Des biberons?

– Pas juste des suces

– Quoi alors?

– Téter mon papa».

IMG_5050

Coups de cœur

Bon, si vraiment et je dis vraiment, vous cherchez des pickup lines pas très personnalisées mais efficaces et unisexes, je vous suggère: «If you’re looking for the best of Tinder, look no further, this is as good as it gets.» ou si vous êtes un peu moins arrogant: «What does it take?

-What does what take?

What does it take to take you out for drinks?»

IMG_5042

 

IMG_5043

En conclusion, contrairement à ce que je pensais, j’ai été agréablement surprise par ces discussions que j’ai eues sur cette application de rencontre. Peut-être parce que je ne ressentais pas la pression de rencontrer quelqu’un ou que je ne généralisais pas mon petit échantillonnage à l’ensemble des hommes, mais dans tous les cas, cette expérience s’est avérée assez utile et m’a permis de remplir mon calendrier pour samedi prochain…à suivre.

NB. J’aimerais remercier ma rédactrice en chef @genb18 de m’avoir donné carte blanche quand j’ai eu la fabuleuse idée de me lancer dans cette expérience. J’aimerais aussi remercier mes amis Instagram et particulièrement @zoozoo_ondeck, @leah__fleur et @ah.jeezoss de m’avoir envoyé plein de matériel avant que je décide de me rendre moi-même sur Tinder. Merci.

 

Lire aussi:

Love me Tinder, love me true. Never let me go – 5 choses à savoir sur Tinder

La découverte de Tinder par un papa nouvellement célibataire (ou quand ton ego en prend un coup)

Histoires de dating 2.0

 

 

 

Gmz.

IMG_7230

Source photo: Adobe Stock

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire