ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE SAB. x

Ma p’tite voix intérieure

Elle a sûrement toujours été là, j’imagine que ça fait partie du package deal à la naissance. Le bébé vient au monde avec la liste d’articles suivants: la p’tite voix intérieure personnalisée, la personnalité appropriée, le caractère à dompter et la couleur des cheveux!

C’est elle qui nous avise qu’il y aura des conséquences quand nous nous apprêtons à faire des conneries quand nous sommes petits… mais comme il y a seulement nous qui l’entendons, à quoi bon l’écouter? En vieillissant, comme nous l’ignorons et la défions sans arrêt, la p’tite voix du dedans change alors de forme: elle devient un ressenti, quelque chose d’insaisissable par les cinq sens, d’inexplicable et de flou… Ce n’est ni un sentiment ni une impression ou une perception, mais c’est tout ça à la fois…

Publicités

Certains l’appellent l’intuition, mais pour moi, c’est ma p’tite voix. Elle est comme une maman: elle sait tout, elle ressent tout et nous avertit de tout. Elle tente de nous préserver de bien des chagrins et déceptions, de nous éviter des dangers ou de nous inciter à sauter sur de rares opportunités. Mais tout ça, à sa façon bien à elle, et ce n’est pas tout le monde qui sait la déchiffrer. Elle essaie de nous guider vers des contrées plus lumineuses lorsque la noirceur et la tristesse nous envahissent, elle nous dit que quelque chose cloche, qu’il y a anguille sous roche et de nous méfier. Mais nous ne l’écoutons que trop rarement…

Je lui ai mené la vie dure, pas juste un peu, à ma p’tite voix! Je l’ai accusée de m’avoir induit en erreur à de nombreuses reprises, de m’avoir laissé aller sur le mauvais chemin, de m’avoir fait rater des occasions extraordinaires. Mais c’était faux. En réalité, c’est moi qui n’étais pas à l’affût. Elle me parlait. À toutes les fois. Fort. Très fort, même: un vacarme assourdissant, une pression dans la poitrine, un inconfort difficile à expliquer. C’était son moyen de communication, mais j’ignorais comment la comprendre…

Combien de fois ai-je pu me dire: «Je le savais que c’était louche!» ou ai-je pu penser qu’une personne n’est pas digne de confiance, sans aucune raison valable autre que: «Je ne le sais pas… je ne le sens pas…»?! Si j’avais su mieux écouter ce que Madame ma p’tite voix tentait de me dire, je pense que j’aurais pu éviter bien des chagrins d’amour et d’orgueil, j’aurais saisi beaucoup plus de chances qui s’offraient à moi dans différentes sphères de ma vie, j’aurais agi autrement dans beaucoup de situations.

C’est exactement pour ne plus avoir de tels regrets que j’ai décidé de complètement changer d’approche avec mes intuitions. Ma p’tite voix à moi, juste à moi parce que je n’aime pas partager, sera ma nouvelle meilleure amie! Sachant qu’elle a toujours raison (même quand j’espère de tout cœur qu’elle fait des erreurs monumentales de jugement: elle a raison!), sachant également qu’elle est là pour mon bien, qu’elle fait partie intégrante de moi, je crois que j’aurais avantage à m’en servir pour accéder à mieux. Je parle de mieux en général, puisque je suis une personne qui déteste stagner et faire du surplace. Je décide alors d’écouter ma nouvelle meilleure amie, d’être sensible et à l’écoute des moindres signes qu’elle m’envoie.

Elle ne me criera pas à l’oreille: «Ne reste pas ici, ma belle! Il n’est pas fait pour toi, tu vois bien!!!». Elle ne m’enverra pas de courriel non plus pour me rappeler que ce n’est pas une bonne idée de rouler à 90 km à l’heure dans une zone résidentielle. Pas plus qu’elle ne va m’envoyer des télégrammes en code morse pour me signifier que mon fils vit quelque chose de difficile à l’instant même… Ce serait si facile! Mais je sais que j’ai la capacité de l’entendre se manifester. Je sais à quoi ressemblent les impressions et les malaises qu’elle me communique, parce que je les ai déjà ressentis; c’est à moi d’y faire attention, désormais. Je l’écoute, donc je m’écoute! Pourquoi vouloir ignorer cette partie de moi, surtout qu’elle peut m’être bénéfique?

Et je ne vous le cacherai pas: je pense que ce sera difficile pour elle et moi de s’apprivoiser, vu notre passé tumultueux. Pas que nous nous détestons, mais disons que nous avons énormément d’eau à mettre dans notre vin chacune de notre côté… Mais comme j’y ferai plus attention, j’en prendrai soin et j’y serai attentive, je crois que nous pourrons développer une amitié durable, basée sur l’écoute, la confiance en soi et en l’autre. Oui! Moi et ma p’tite voix, nous serons dorénavant inséparables!

 

 

 

Sab.

54279106_1024454657765642_5132983336062418944_n

Source photo: Unsplash

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire