ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE ÉVY. x

Notre première dispute

Les maudites chicanes, qui c’est qui aime ça? Eh bien, personne n’aime ça! J’ai énormément de peine en ce moment, car j’ai réalisé que notre la relation s’est peut-être fragilisée. Elle était si forte, je ne croyais pas que cela pouvait nous arriver. Mais vois-tu, comme dans tous les couples, il paraît que l’on doit passer par là. Qu’il n’y a aucune relation saine qui n’a pas vécu ses moments houleux.

Je m’en serais bien passé personnellement. Mais il fallait bien faire face à ce qu’un jour l’on ne trouverait pas aussi facilement une solution. Mais j’aurais quand même aimé que ce moment soit le plus loin possible. J’aurais tellement voulu rester dans notre lune de miel des premiers mois! Mais ça n’aurait fait que de repousser le problème à plus tard. Il faut croire qu’on devait le vivre maintenant. Probablement que c’est un test que la vie nous envoie nous obligeant à vérifier si notre couple est assez fort pour survivre à toute adversité. Qu’il est assez solide pour continuer d’avancer malgré les embûches du quotidien, le travail, les tâches, la routine qui s’installe, le budget et bien sûr, tous ces trucs un peu moins sexy que la vie amène.

Publicités

Quand tu te dis qu’à ce moment-là, on a vraiment failli tout foutre en l’air. Tout entre toi et moi, tout ça parce que l’on n’a pas réussi à se comprendre. Pour quelque chose que l’on aurait probablement pu régler en 5 minutes, si seulement on s’était donné la peine d’en discuter comme il faut. Je sais que l’on n’a pas toujours les bons moments pour ça. Qu’on a beaucoup de stress sur nos épaules et qu’il y a toujours plein de facteurs qui viennent empirer la situation. Ça fait en sorte qu’il est parfois difficile de garder la tête froide. À ce moment-là, je nous ai senti si loin, tellement loin, comme si l’on n’avait plus aucune notion de comment communiquer ou comment se comprendre. En bref, je ne nous reconnaissais plus. J’ai également senti que l’on pouvait se faire du mal en-dedans, ce dont je ne me serais jamais cru capable avec toi.

J’aimerais que l’on apprenne à régler nos différends au fur et à mesure. Ah ouai,s ça te dérange? Eh bien, on en parle DRETTE LÀ. Et ceci, de le faire à chaque fois, à chaque petit accro que l’on peut avoir, pour que ceux-ci ne deviennent pas une belle grosse pile de linge sale que l’on se pitche au visage. Car cela arrivera probablement encore. Il arrivera un jour où on aura de la colère envers l’autre et peut-être même aussi de la rancune. Tu ne comprendras pas mes agissements ou encore ma façon de voir les choses, car elle sera différente de la tienne.

Il arrive que j’ai tellement de difficulté à parler en face de mes sentiments, je deviens trop émotive, ce pourquoi je préfère l’écrire. On dit que c’est la communication qui apporte des relations saines et je crois bien que c’est là la clef. Il faut de plus trouver le ton et les mots justes pour le faire. Parler au «je» sans avoir un ton accusateur… Prendre le temps de respirer par le nez puis laisser aller ensuite. Ouais ben… quand t’es en tabarnouche, c’est pas toujours facile!

Mais avant toute chose, j’aimerais que l’on se rappelle pourquoi on est ensemble, le pourquoi on s’est choisis. Tout l’amour et tout le respect qu’on peut avoir l’un pour l’autre. Le soutien que l’on s’apporte. Est-ce que l’enjeu de la dispute est si important? Est-ce que ça vaut vraiment la peine de tout laisser tomber? De nous laisser tomber? J’aimerais aussi que tu te rappelles de tous ces bons moments que l’on a passés ensemble et tous ceux à venir. De la belle famille que nous sommes en train de bâtir. Oui, je crois que tout ça en vaut la peine.

J’aimerais retrouver l’homme avec lequel j’ai choisi de partager ma vie. Cet homme pour qui j’ai tant d’admiration; pour son courage et son ambition, son positivisme et sa générosité, sa douceur et sa bienveillance, son intelligence émotionnelle et son éloquence. J’aimerais revoir cette étincelle qui l’animait d’apprendre de nouvelles choses avec moi et de vivre de nouvelles expériences. On a besoin de ça, car nous sommes comme ça.

J’aimerais ça savoir que ma présence est essentielle à son bonheur, que cette dispute n’a rien changé entre nous, que notre couple n’en ressortira que plus fort. J’aimerais ça qu’il me regarde encore comme si j’étais la dernière bière dans le frigo (rires). J’aimerais que l’on passe au travers cette querelle avec brio puis que passé 70 ans, on se dise: «Tu vois chéri, que tu étais l’amour de ma vie!».

 

À lire aussi:
5 trucs pour régler une chicane de couple
On ne se chicane jamais… sauf cette fois.

 

 

 

Évy.

image1

Source photo: Unsplash

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire