ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE SAB.

Sauter sans élastique

Chaque année, du 25 décembre au 10 janvier approximativement, on y réfléchit tous: qu’est-ce que je pourrais bien prendre comme résolution pour la prochaine année? C’est un peu une tradition de s’obliger à revenir sur nos actions de l’année qui se termine afin d’entreprendre la nouvelle dans un but mélioratif. Pour beaucoup d’entre nous, une nouvelle année est synonyme de prise de décisions et de volonté de changement, qui s’effritent malheureusement trop rapidement. Pour d’autres, ça se résume à faire des choix pour améliorer leurs habitudes de vie ou adoucir leur caractère.

Tandis qu’il y a ceux et celles qui, comme moi, s’apprêtent à vivre une année mouvementée, mais excitante, parce que remplie d’idées stimulantes et de plans sur le long terme! Une année de renouveau, d’évolution, de progression et de projets! Mais bon, c’est bien connu, les résolutions sont faites pour ne pas être tenues! C’est pourquoi je préfère parler de projets plutôt que de résolutions. Déjà, le terme me semble beaucoup plus concret, donc plus accessible!

Mais bon, je ne vous l’annonce pas ici: je suis une personne avec un léger (ouin, ouin… léger !) fond anxieux. Je sais, j’y reviens souvent, à mon anxiété, mais ça fait tout mon charme! Bref, la nouveauté et l’inconnu m’effraient. Pire: ça me terrorise complètement, de ne pas connaître la suite, de ne pas savoir d’avance. Mais je me gère… du moins, en apparence! Pourtant, intérieurement, je suis roulée en boule dans un coin en train de m’imaginer les scénarios, tous plus impossibles et improbables les uns que les autres, qui pourraient survenir ou pas. Je suis le genre de femme qui a un plan B, un plan C juste en cas, un plan D pour être sûre, un plan E pour me rassurer et un plan F en dernier recours… Tu parles d’une énergie gaspillée à ruminer!

Et c’est maintenant, que commence le vrai défi et que tout ça s’arrête: et si je faisais juste confiance à la vie? Qui, moi? Me laisser porter par le flot du quotidien et embarquer à pieds joints dans les défis que l’univers me propose? Faire des choix en ne sachant pas toutes les conséquences possibles et inimaginables qui peuvent en découler? Décider d’être l’actrice principale dans le rôle de ma vie sans en connaitre le scénario complet?

Pourquoi pas?

Parce que, je dois préciser que tout ce que j’entrevois pour cette année est excessivement stimulant et terriblement emballant! Des plans faits avec mon cœur et ma tête, pour lesquels j’ai dit oui parce que cela me semblait si naturel et évident de le faire: des décisions instinctives et ressenties! Que du beau et du positif, mais de l’inconnu également, du changement pour le mieux. Je veux être zen et en confiance là-dedans.

Sachant pertinemment que je ne contrôle que peu de choses en réalité, pourquoi ne pas laisser la vie faire son travail? Parce qu’elle est bien faite, la vie: rien n’arrive sans raison et tout a une raison d’être. Elle place ses pions stratégiquement pour nous guider vers l’endroit prévu, au moment voulu. Et c’est là que la magie opère: tous les événements s’emboîtent parfaitement dans une suite logique, tout concorde, les planètes s’alignent et on le sent, que c’est ici, maintenant et précisément là, qu’on devait se retrouver. Que la vie a comploté en secret pour répondre à nos plus secrets désirs et aspirations. Elle est vraiment bien faite, la vie!

Et après tous ces beaux projets réalisés? Je ne sais pas, on verra? Est-ce que j’aurai vraiment envie de savoir ou je continuerai à me laisser flotter sur la vague? On verra… Mais pour l’instant, je suis le mouvement. Finalement, en 2020, je saute dans le vide, sans parachute, et je fais confiance au vent et à la vie pour me porter là où je dois me retrouver…!

 

À lire aussi:
Profiter du moment présent: tout un art à maîtriser…
Le jour où j’ai réussi à lâcher prise

 

 

 

Sab.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire