DÉVELOPPEMENT Personnel Professionnel TEXTES DE CetC Woman Crush

WOMAN CRUSH – Catherine Vezeau

J’ai connu Catherine par des amis communs et donc dans un cadre amical. Je savais qu’elle aimait chanter, mais sans plus. Quelle a été ma surprise lorsque j’ai entendu sa voix à la radio! J’étais genre: «Damn, girl!!!»! Depuis, je suis l’évolution de sa carrière et je suis très fière d’elle. Je vous la présente aujourd’hui!

 

Nom: Catherine Vezeau

Originaire de: Longueuil

Âge: 24 ans

Profession: Chanteuse (auteure-compositrice-interprète)

 

Parle-nous de ton parcours professionnel, as-tu toujours voulu être chanteuse?

Je mentirais si je disais que ce n’était pas le cas. J’ai toujours eu au fond de mon petit cœur, le rêve d’être chanteuse. Petite, je chantais constamment. Il n’y avait pas UNE fête, que ce soit Noël ou un anniversaire, où je ne concoctais pas un spectacle à présenter à la famille. Je me souviens également de journées passées à chanter et bâtir un mini studio avec ce que j’avais sous la main (bancs, boîtes en hauteur et pour finir, le Freezbee qui sert de «filtre anti-pop noir» pour créer un semblant de studio).

Plus on grandit par contre, plus on se rend vite compte que c’est un métier qui demande énormément de travail et détermination.

Le chant et la musique m’ont grandement aidée au secondaire. C’était mon échappatoire. J’en faisais pour le plaisir, je participais à tous les spectacles de fin d’année et ma passion pour la musique n’a fait que grandir. J’ai donc décidé de m’inscrire en technique professionnelle de musique et chanson au Cégep. J’ai terminé le Cégep plus déterminée que jamais, en me disant que dans la vie, tout est possible, il ne suffit que d’y croire.

J’ai ensuite débuté ma carrière en chantant dans des bars, des petites salles, divers événements et j’ai poursuivi en entrant dans un showband qui a découlé sur de grands spectacles professionnels, pour ensuite me consacrer à ma propre musique.

Ça fait combien de temps que tu te consacres à tes chansons?

J’ai commencé à me consacrer à mes chansons à 100% en 2018, un peu après la sortie du Cégep. J’ai fait partie d’un gros showband (spectacles avec danse, chant, changements de costumes) durant 8 mois. Ce fut une expérience vraiment enrichissante. Nous étions en tournée un peu partout au Québec, au Canada et dans le monde. Ce fut extrêmement exigeant physiquement, mais aussi mentalement.

Après cette belle expérience, je me suis rendu compte que je m’étais mis extrêmement de pression sur les épaules pour donner la perfection, tellement que je me suis demandé si je voulais continuer dans la musique. Je me suis ressaisie et je me suis donné comme défi de monter un projet pour moi. Pour renouer avec la musique. C’est à ce moment que j’ai consacré mes journées à écrire pour produire le mini album «Illusion». 

 

Parlant d’«Illusion», ton premier album sorti en 2018… ça parle de quoi?

«Illusion» parle de ce qu’on affronte quotidiennement, des dilemmes auxquels nous faisons face. Je parle de confiance en soi, de ne pas avoir peur de ce que nous sommes, de peindre nos couleurs et d’accepter nos différences. Je parle du lâcher-prise, parce que parfois, on s’en met pas mal sur nos petites épaules. Quand les gens écoutent le mini album, je souhaite qu’ils retiennent que nous sommes tous différents et c’est ce qui fait que nous sommes tous parfaits à notre façon.

Tu t’inspires de quoi pour écrire tes chansons?

Je m’inspire parfois de ce que je vis, mais surtout de ce que les autres vivent et ressentent autour de moi. J’aime observer et écouter les autres. Parfois, je peux même m’inspirer d’histoires télévisuelles ou autres, comme ma dernière chanson «Il t’a promis», inspirée de la série «Le monstre» ainsi que des livres d’Ingrid Falaise.

View this post on Instagram

|| IL T’A PROMIS || . . LIEN DANS MA BIO . . Mon nouvel extrait radio « IL T’A PROMIS » est maintenant disponible en radios ainsi que sur TOUTES les plateformes numériques. . J’ai été immensément touchée par @ingridfalaise , ses livres ainsi que la série « le monstre ». Je me suis donc permise de prêter ma voix ma musique et mes mots pour un sujet qui me touche profondement: la violence conjugale. . . Bonne écoute xx . 📸 @joellercphotographie . 💄 @scmakeupartist . Réalisation @williamgaboury . Paroles et musique 🙋🏼‍♀️ . 🥁 @olitakesshots . Graphisme : @mathieusamsonofficiel . Merci à @1par1com de croire en moi. ♥️ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . #music #photography #eyes #single #musique #francophone #radio #photo #graphicdesign #graphisme #canadian #artiste #artist #singer #stage #stopviolencesfaitesauxfemmes

A post shared by || Catherine.V || (@catherinevezeau) on

 

Quelle chanteuse t’inspire le plus?

Demi Lovato, sans hésiter. Je la suis depuis longtemps. Elle a une forte technique vocale et chante toujours avec beaucoup d’émotions en plus d’être une bête de scène.

Tes chansons jouent à la radio et on commence à te connaître de plus en plus. T’attendais-tu à avoir autant de succès et à percer dans le milieu?

Pas du tout. Je faisais vraiment mon premier mini album pour moi. Je me suis quand même appliquée, mais c’était davantage pour me challenger et me dépasser. Quand j’ai appris que ma chanson «As de cœur» entrait sur Énergie 94.3, je suis vraiment restée surprise. Souvent, les gens me demandent comment j’ai fait. Je n’ai pas de réponse. C’est une question de travail, d’amour, mais aussi de timing. Les étoiles étaient bien alignées. J’étais immensément contente. Il est souvent bien difficile de percer en radio, surtout avec un premier projet! De plus, je n’ai pas de maison de disque ou autre pour m’aider, je me suis autoproduite, donc j’en étais bien fière.

Commence-t-on à te reconnaître? Si oui, comment gères-tu cette nouvelle popularité?

On ne me reconnaît pas moi en tant que telle encore, mais ça m’est arrivé de rencontrer des gens qui se rappelait avoir entendu la chanson! Je me suis, d’ailleurs moi-même entendue à la radio dans ma voiture quelques fois. C’est un sentiment assez spécial ha ha! J’avais envie de baisser ma fenêtre et de crier «C’est ma toune!!!» (mais c’est la mienne pour vrai haha!).

Comme tu disais, tu as également sorti le single «Il t’a promis», en février. As-tu d’autres projets dont tu peux nous parler?

Je suis présentement en écriture pour mon prochain mini album. Je vais également préparer quelques chansons acoustiques sous forme de vidéos en attendant une nouvelle chanson ou un nouvel album. Mon nouveau site internet sera d’ailleurs bientôt accessible. Restez à l’affût! ;)

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui, comme toi, cherchent à percer dans le milieu artistique

De toujours croire en soi et de ne jamais laisser personne vous décourager! Tellement de fois, j’aurais pu baisser les bras et tout abandonner, mais je crois que les épreuves que nous vivons nous rendent plus forts. N’abandonnez pas et écoutez votre petit cœur. Je sais que ça sonne extrêmement cliché, mais c’est la réalité. N’ayez pas peur de prendre des risques; souvent, on hésite en se disant «mais il y a… mais si…» eh bien, c’est en le faisant que nous apprenons. Il faut également travailler fort et se battre pour ce que nous voulons pour en être fiers après. Restez authentique et vous-même.

 

Quels sont les obstacles ou difficultés auxquels tu as fait face ou auxquels tu fais face dans ton quotidien d’auteure-compositrice-interprète?

Le pire obstacle que j’ai présentement, c’est d’être seule dans mon équipe ha ha! Quand on débute en tant qu’auteure-compositrice-interprète, on a rarement une grosse équipe derrière nous. Je me retrouve donc seule à gérer le booking de mes spectacles, mes entrevues, mon temps pour composer, mes sorties de chansons ou d’album, mon visuel, etc. C’est difficile de penser à tout sans rien oublier (surtout que j’ai une mémoire de poisson rouge).

Et au contraire, quels sont les côtés que tu préfères de ton métier?

Définitivement le contact avec le public. J’adore parler avec les gens. À travers mes spectacles, je rencontre souvent des jeunes qui me parlent de leur passé et qui me disent que je les ai aidés avec ma musique. Ça n’a pas de prix. J’aime aussi le fait de pouvoir être libre de créer ce que je veux avec diverses émotions.

C’est quoi une journée dans la peau de Catherine Vezeau?

Je note tout premièrement pour que mes journées soient bien détaillées et que je n’oublie rien! Je débute avec l’entraînement pour bien me réveiller et prendre soin de mon mental. Je réponds à mes courriels par la suite. Mes après-midis sont consacrés à ma musique et ma business (donc nouveaux projets, parfois j’ai des réunions ou simplement composer). Pour les soirs, ça diffère. La semaine, j’enseigne le chant dans une école de musique privée et souvent la fin de semaine, je suis en spectacle ou je continue de travailler sur ma musique.

 

Pour notre curiosité:

Quel est ton hobby? Danser

La première chose que tu fais en te réveillant? Me laver le visage! C’est un essentiel pour débuter ma journée ha ha. Sinon, je ne feel pas bien.

Ton vice? La bière… c’est si bon… en apéro, j’adore (modérément bien sûr)

Ton mantra? J’inspire la confiance, j’expire les doutes. Foncer et s’écouter.

Ton film préf. de tous les temps? The last song – Avec Miley Cyrus 

Le morceau indispensable dans ta garde-robe? Mes chandails de laine pour nos froids hivers… et tellement CONFOS!

Le prochain élément sur ta Bucketlist? Autoproduire mon second album

 

Où suivre Catherine:

Page Facebook

Instagram

Page YouTube

 

 

 

 

C. & C.

Crédit photo couverture: Joëlle Roy-Chevarier

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire