ÉTATS D'ÂME TEXTES DE G.

Enfin, tu ne l’aimes plus

Enfin, tu ne l’aimes plus.

Tout ce temps que tu as passé à te dire que jamais ce jour n’arriverait. Tout ce temps passé à maudire les foutus coups de foudre.

Toutes ces nuits passées à maudire son absence sous tes draps et à te réveiller avec un goût amer.

Toutes les fois où tu voyais une voiture comme la sienne dans la rue et où tu regardais le conducteur (alors que tu connaissais sa plaque, mais une partie de toi s’attendait tout de même à le voir au volant).

Toutes les fois où tu arrivais au gym ou à vos endroits communs et que ton cœur se pinçait à la simple idée de le croiser. Puis, s’il n’était pas là, une partie de toi était déçue.

Toutes les fois où tu as été nostalgique d’un inside, d’un moment ou d’une activité que vous aviez fait ensemble.

Toutes les dates que tu as eues en pensant à lui, car tu ne pouvais faire autrement que de le comparer au candidat assis en face de toi.

Toutes les fois où quelqu’un mentionnait son nom et que la tension montait, tu serrais les poings, tu devenais anxieuse, car tu ne voulais pas savoir ce que les gens avaient à te raconter à son sujet. Ça t’aurait fait trop mal si c’était quoi que ce soit en lien avec une autre fille.

En fait, ça te faisait trop mal juste de savoir qu’il existait encore et qu’il vivait sa vie, comme si tout allait bien. Juste entendre parler de lui était trop difficile et au-dessus de tes forces. Tu l’avais d’ailleurs bloqué sur tes réseaux sociaux.

Tout ce temps-là, quand tu avais ces réactions, tu te demandais si tu allais l’oublier un jour. Car tu avais passé plus de temps à tenter de l’oublier que la durée de la relation elle-même.

Tu te demandais si ça se pouvait d’aimer quelqu’un toute sa vie et tu priais pour que la réponse soit non, dans ton cas, du moins.

Mais enfin, ce jour est arrivé. Enfin, tu ne l’aimes plus.

Enfin, tu ne penses plus à lui.

Enfin, il n’existe plus lors de tes dates.

Enfin, les gens te parlent de lui et ça ne te fait plus rien.

Enfin, tu n’as plus besoin de le bloquer sur les réseaux sociaux, car si jamais il t’écrit, ton cœur ne bat plus la chamade et tu es zen avec le fait de lui répondre poliment.

Enfin, tu as l’impression d’être libérée de ce poids qui t’empêchait d’avancer depuis un bon moment.

Enfin, tu ne l’aimes plus.

 

 

 

G.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire