ÉTATS D'ÂME TEXTES DE J.D. x

Regarde la grosse!

Déjà, avoir un surplus de poids ce n’est pas la chose la plus hot, on ne se le cachera pas les chums. Il y a quelques défis personnels qui sont un peu plus difficiles à surmonter, encore plus difficiles qu’un bon hike avec les mollets qui t’chauffent à s’en faire cuire des S’mores.

Il y a une partie de la société qui juge de l’apparence physique que t’as et l’autre essaie de te vendre LA fameuse solution miraculeuse, LA diète qui va sûrement changer ton existence de criminelle… euh je veux dire, de grosse. En plus, ton idole Cameron Diaz la fait chaque fois pour retrouver sa taille de guêpe! C’est sûrement LA solution miracle puisque c’est sûrement pas comparable au thé detox du mois passé… Oui, oui celui qui t’a donné un anus en chou-fleur parce que tu savais pas que ton cul pouvait contenir aussi une vessie. T’espères un rabais sur les Imodiums, la crème à trou et les sessions de psychothérapie anale pour PTSD. Eh bien oui, le régime qu’on voyait sur les covers de magazines pendant qu’on attendait en file derrière la dame pour qu’elle arrête sa scène à la Karen avec la caissière au Walmart pour le fameux rabais sur le savon à vaisselle.

Et aussi, y’a une petite partie de cette société qui ne présente pas le même chiffre sur la balance que toi, mais que la société considère quand même «gros» qui, eux aussi, te «déc*licent» du regard quand t’arrives dans l’autobus… Mais faut pas oublier la cerise sur le sundae: il y a aussi nous-mêmes qui s’auto-jugeons, qui «s’auto-grossophobons».

Ce n’est pas en catégorisant les personnes avec une multitude de stéréotypes non-fondés qu’on va régler leur problème d’obésité! Non mais, t’sais! Vas-tu rire d’une femme qui marche croche à minuit, en disant : «Ah bien, c’est sûrement parce qu’elle est trop conne pis elle ne peut pas marcher normalement, je l’ai vue perdre l’équilibre l’autre jour car elle était sur la brosse… cr*sse d’alcoolique!» (voici un jugement intense, mais qui est très souvent (même trop) présent dans notre société). Eh bien, non, mon grand. Tu ne sais aucunement ce qui se passe dans la vie de cette personne et encore moins la cause de sa démarche à la concierge de l’école de Poudlard. C’est peut-être une fracture, une arthrite ou encore une cal*ce de bonne baise (you go, queen!). Petit truc d’ami: assume pas sans savoir.

La fameuse phrase «Bien tu as juste à aller au Gym!». How about no? Je ne sais pas pour toi, mais aller au gym quand mes vêtements de gym de l’an passé sont trop tight et que le regard des autres est trop anxiogène est peut-être la cause de ma non-présence au gym, et non mon manque de motivation.

D’ailleurs, je suis très motivé. Assez motivé, que j’ai terminé ma dissertation de 30 pages que la professeure nous avait remise à faire deux jours après avoir reçu le syllabus du cours. Assez motivé, que je t’ai même aidé. Toi qui m’as dévisagé toute l’année, qui as si peu travaillé de ton côté, sur ce papier, que vas-tu faire sans le «gros» à deux jours à peine de la remise? Est-ce que je te laisse échouer?

Même si j’avais le goût, je me sentais trop mal. Oui oui, j’avais encore de l’empathie même après t’avoir vu avec tes regards de dégoût durant toutes ces années. Je parle de toutes les fois qu’on prenait l’autobus au primaire et tu n’osais pas t’asseoir avec moi. Je ne t’aurais pas mangé, tu sais? D’ailleurs, je suis végétarien si tu te demandais. Mais jamais tu aurais osé demander, car tu étais en train de rire avec les autres qui me faisaient sentir mal car mon corps débordait un peu de leur côté du banc. Si tu avais pris le temps de passer par-dessus le jugement que tu avais envers les «gros», tu aurais découvert une bonne personne. Une personne qui n’a pas eu le choix de se forger une personnalité d’enfer, car les gens qui voudront me côtoyer ne resteront certainement pas pour mon apparence.

Me demander dans l’autobus en voyage si je suis la personne à côté de toi et se tourner les yeux dans la tête quand je confirme, ça non, ce n’est pas correct. C’est même fu*king méchant. Est-ce que tu penses que les six heures de route seront enjoyables quand je sais que tu voudrais être ailleurs qu’à côté de moi? Je voulais t’offrir le café, mais je crois que je vais «accidentellement» l’échapper sur ton entrejambe. Te voir texter la personne qui sera à ta destination et m’insulter avec ton cellulaire ne réglera pas la cause. Je ne voulais tellement pas toucher ta jambe avec la mienne que je me suis étiré un muscle. Ton confort était plus important que le mien. Ton manque de respect aussi, faut-il croire.

Ce que tu vois avec tes yeux, c’est seulement moi qui ne cadre pas avec les standards corporels imposés par la société. Des boutiques taille plus chez les femmes, plus ou moins nombreuses, et chez les hommes, tellement rares qu’il faudrait faire de la grande route pour un outfit de caractère. Si t’aimes la mode légèrement et que t’es un homme, limite-toi à L’Équipeur ou dit bonjour aux States.

Heureusement pour toi, mon ami (maybe one day), du poids, ça se perd, mais une opinion aussi. Mais j’ai quelque chose de positif à te dire. Ça ne veut pas dire que t’es une mauvaise personne. Il y a juste une manière de changer sa perception face aux personnes ayant plus à aimer sur leur corps.

Regarde Lizzo, chanteuse américaine. Elle n’est clairement pas une taille zéro, mais tellement belle dans toutes les sphères de sa personne. Et physiquement, she is gorgeous. J’ai appris à aller plus loin que ce qu’un corps offre extérieurement. Car à la fin, on tombe amoureux d’un cœur et non d’un corps. De toute façon, à 90 ans, avec le scrotum qui frotte dans l’fond de la toilette, je ne crois pas que personne d’entre nous sera des plus attirants. Nos valeurs, notre coeur, notre personnalité nous définiront. Donc soyons doux entre nous, avec nous, pour nous.

 

 

J.D.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire