Ode au corps et à la sensualité : Festival burlesque de Montréal

Le corps de la femme. Celui qui est idéalisé à travers les époques. Ces courbes voluptueuses qui signifiaient la beauté, la richesse. Cet idéal de beauté qui a évolué avec les décennies.

Pendant un grand nombre d’années, l’idéal du modèle féminin a drastiquement changé. A maigri. Ce corps qui se doit d’être parfait, bien découpé, pour signifier notre réussite sociale. Irréel et photoshoppé.

Nous avons une alimentation aussi contrôlée que notre image physique. Nos p’tits smoothies trop cutes, avec des toopings colorés pris en photo sur fond blanc sur Instagram. Nos exercices. Le jogging. Les vêtements à la mode. Le sexe comme une déesse.

Ce seul modèle de corps a été prisé durant des années. Dans tous les médias possibles. Mais depuis quelque temps, l’image de la femme et des standards change positivement. Une diversité naît. Pis ça, c’est beau.

C’est pour ça que je veux vous parler du Festival burlesque de Montréal qui se déroule du 13 au 16 octobre. J’adore ce festival, car il met en évidence la sensualité, la féminité assumée et tous les types de corps féminins. Tout ça, dans une atmosphère de fête, de plumes et de paillettes. Des soirées qui nous rappellent le cabaret du Moulin Rouge. C’est tout simplement un spectacle qui en vaut la peine.

Pis, là, je vous entends déjà dire : « Ouin, mais c’est quand même des filles qui font un striptease pour du cash. C’est pas de l’art. » Pis, y’a moi qui vous dis que oui, on voit des fesses, pis des bouts de seins (tsé, y’a quand même des caches-mamelons), mais y’a rien de vulgaire. C’est juste beau, pis sensuel. Et parfait comme spectacle.

Oui, oui, il y a toujours ces cabochons qui vont nous faire honte pis qui vont se penser aux danseuses… Mais oubliant ça, c’est une ode à la beauté de la femme.

Un must pour votre soirée entre amies ou tout simplement pour émoustiller votre couple, oui, c’est une sortie à faire. Plaisir, rires et froufrous garantis.

V.

Publicités