ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE L. x

Avoir 30 ans, c’est bien finalement!

Le mois dernier, c’était mon 30ème anniversaire. Pour être honnête, je ne voulais absolument rien savoir de ma fête cette année. Je voulais jouer à l’autruche et garder ma tête dans le sable le plus longtemps possible. Être dans le déni, ça aide les choses à passer, non?

Détrompez-vous, mes 30 ans ne me faisaient pas peur. Contrairement à certains, je n’ai aucunement peur de vieillir. Les aspects physiques qui changent avec le temps ne me dérangent absolument pas. Je peux rider, plisser, pendouiller, ça ne m’importe peu. La trentaine ne m’apeurait pas, elle m’attristait. Évidemment, comme plusieurs, je me voyais déjà mariée, avec la belle grande maison et les enfants. J’imaginais une vie familiale beaucoup plus développée. Donc, pour moi, mon 30ème anniversaire soulignait le fait que mes rêves ne sont pas réalisés. C’était, en fait, le moment idéal pour prendre conscience de tous les petits éléments manquants pour que ma vie soit parfaite et complète.

Publicités

Par contre, au début du mois de février, quelque chose a changé. C’est peut-être parce que ça brassait un peu plus dans la vie de certaines de mes amies et que, pour une fois, je me sentais tellement chanceuse et choyée d’avoir ce que j’ai, notamment ma relation amoureuse que je trouve si parfaite. Bref, un déclic s’est fait dans ma tête. J’ai décidé de célébrer mon âge et le parcours à obstacles que j’ai franchi pour arriver à aujourd’hui. Après tout, il faut bien qu’il y ait du positif à ce nombre.

Voici donc les points qui font que je suis fière d’avoir quitté ma jeune et innocente vingtaine:

1- La confiance

À 30 ans, je suis plus solide que jamais je ne l’ai été, autant dans ma vie personnelle que professionnelle. J’ai des opinions et je n’ai pas peur de les affirmer. Je ne me laisse pas marcher sur les pieds et j’ai une repartie on point. Je marche la tête haute parce que je suis fière de la personne que je suis devenue. Par le passé, il n’y a pas grand monde qui aurait parié sur ma réussite, et mes 30 ans me confirment que les efforts sont toujours récompensés. Physiquement, je n’ai plus d’intérêt à couvrir mon visage imparfait par d’énormes couches de maquillage et je ne me mets plus de pression avec mon combat contre la perte de poids. Je m’accepte et je m’aime, enfin.

2- L’autocontrôle

Mon nouvel âge vient avec une petite sagesse que je développe tranquillement. Pour une fois, je suis capable de mettre mes gants blancs quand vient le moment. J’ai toujours été anxieuse et extrêmement impulsive dans la vie. Je passais de 0 à 100 en une fraction de seconde. Aujourd’hui, je reste proche de mes émotions, mais j’écoute davantage ma petite voix intérieure et j’utilise les stratégies que je me suis construites avec les années pour me contrôler. Mes moments de colère, de tristesse, et même de joie, sont vraiment moins explosifs et toujours beaucoup mieux reçus des autres.

3- L’entourage

Il n’y a rien de plus certain pour moi que les gens qui m’entourent. Mon anniversaire m’a permis de me rendre compte de la place que prennent ma famille et mes amis dans ma vie. Que ce soit mes amitiés de longue date ou les naissantes, je sais qu’elles sont là pour rester. À notre âge, on choisit de façon minutieuse les personnes qu’on considère importantes et à qui on décide de faire une place dans notre quotidien. Aujourd’hui, je suis encore plus reconnaissante pour eux et pour l’amour qu’ils me donnent. Ils sont là pour moi n’importe quand, dans n’importe quelles circonstances. Ils sont fiables et loyaux. Que peut-on demander de mieux?!

4- L’indépendance

Je ne peux pas dire que je n’ai plus besoin d’appeler ma maman lorsqu’une situation survient, mais je peux définitivement dire que je suis vraiment plus autonome lors de mes problèmes d’adultes. Je suis beaucoup plus capable d’évaluer la situation, de trouver des solutions et de les appliquer moi-même. Financièrement aussi, je vole de mes propres ailes depuis un bout, mais je vois enfin la lumière au bout du long tunnel qu’étaient mes dettes. J’aime avoir le soutien de mon copain et de ma famille bien sûr, mais j’adore être enfin capable de subvenir seule à mes besoins quand il le faut. Se débrouiller par soi-même, c’est précieux.

5- Le bonheur

Je n’ai jamais été pleinement heureuse. Je suis peut-être trop idéaliste, mais j’avais une vision du bonheur que je n’arrivais pas à atteindre. Depuis quelques mois, je touche au bonheur pour la première fois. Est-ce mon mindset qui a changé? Est-ce le fait que comme pour ce texte, je tente de chasser le négatif pour ne voir que le positif? Je crois fermement que nous créons notre bonheur, et ce, depuis toujours, mais les éléments mentionnés précédemment me permettent enfin d’en être capable. À 30 ans, je suis heureuse comme jamais je ne l’ai été et ça, ça mérite d’être célébré.

Tout ça pour dire que peu importe notre âge, c’est notre choix de mettre l’emphase sur les bons côtés ou les mauvais.

Finalement, comme dans tout, on est le capitaine de nos émotions et de notre bonheur. On n’a qu’une vie à vivre, aussi bien la rendre agréable et positive à chaque étape de celle-ci. Après tout, 30 ans c’est bien. Il me reste encore toute une vie à construire avec cette excellente fondation que je me suis créée. Alors, CHEERS à la trentaine et à toutes ces autres belles années à venir.

 

Lire aussi: Avoir 30 ans

 

 

 

 

L.

IMG_8876

Source photo: Pinterest

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

1 Comment

  1. Line Girard says:

    Il est la le bonheur ❤️

Laisser un commentaire