DÉVELOPPEMENT Personnel STYLE DE VIE TEXTES DE K. Trucs et astuces

Donner différemment pour vivre Noël plus simplement

Noël m’a perdue. Ça s’est fait de manière très subtile, entre l’abondance physique et le vide intérieur du cumul des années qui ont passé. Quelque part à travers la course stressante aux cadeaux et les «je dois» à ne plus finir, Noël a réussi à me faire perdre de vue son esprit et sa magie.

Assise à la table en ce matin de décembre, mon regard s’est arrêté sur le catalogue de jouets qui traînait. Plus précisément, sur ces marques de crayon feutres laissées très librement par les enfants. J’ai soudain repensé aux grandes personnes remplies de bonnes intentions qui, après l’avoir demandé, attendaient patiemment de recevoir les suggestions. J’ai un malaise… mais je comprends… parce que même s’ils connaissent ces petits humains et qu’ils les adorent, la peur de se tromper est trop grande! Personne ne veut offrir un doublon ou lire sur leur visage la déception! Alors à ces enfants qui ont déjà tout et risquent d’être déçus s’ils n’ont pas ce qu’ils veulent, on offre le support papier parfait pour se créer des besoins.

C’est là que j’ai compris que sans s’en rendre compte, dans le tourbillon de la vie, on s’était un peu tous perdus au fond! Il fallait que quelqu’un, quelque part, dise quelque chose pour freiner la dérape en cours. Comme j’ai l’habitude de déranger et tester l’ouverture d’esprit des gens, je me suis donnée pour mission de remettre l’idée des cadeaux en perspective. J’assume et je vous laisse m’appeler «the Grinch» si vous n’êtes pas prêts pour ça! C’est vraiment sans jugement et en toute liberté que j’amène cette réflexion autour des traditions et que je partage ma vision d’un Noël où l’on donne différemment.

 

Revoir les traditions

Il y a ce petit je-ne-sais-quoi de magique dans les traditions familiales. Elles nous offrent le pouvoir de s’approprier cette grande fête en lui donnant un sens beaucoup plus personnalisé. Ce que j’apprécie encore plus, c’est l’idée que les traditions peuvent toujours être adaptées, modernisées, voire même réinventées! Bien que ce soit plus facile et sécurisant de reconduire la formule année après année, soyons conscients que la vraie magie n’opère qu’en dehors de cette zone confortable. Se donner la chance de prendre un recul pour repenser nos rituels, c’est remettre L’HUMAIN (avec ses valeurs, ses besoins, ses contraintes) au cœur des festivités, en priorité devant tout le reste!

Il existe tellement de façons d’immortaliser, avec ou sans cadeaux, la célébration de Noël. Choisir de manger un repas simple et réconfortant à la lumière des chandelles, aller marcher sur la neige qui craque en famille, dormir tous ensemble dans le salon en se racontant des histoires… La valeur de ces moments en famille est souvent bien supérieure à celle des cadeaux achetés dans le tourbillon de l’Avent. Et soyons honnêtes: nos vacances en famille sont des moments précieux dans une année. On a tout à gagner de se défaire de cette course stressante à l’organisation de la célébration parfaite, qui au final, ne nous ressemble même pas! De toute façon, l’important, n’est-ce pas simplement de créer un sens à Noël?

 

Se questionner sur ses intentions

Bien que plusieurs soient d’accord avec cette tendance à diminuer la quantité de cadeaux sous le sapin, la mise en place d’une tradition alternative semble pas mal plus complexe. Dans ma famille, on a essayé la pige, qui venait avec les listes de suggestions parce qu’on se connaît pas tant, t’sais! On a même tenté les jeux, puis diminué le montant maximum du cadeau! Au final, quelqu’un reçoit toujours une carte-cadeau quand même! LOL!

Pourtant, l’idée derrière le concept «d’offrir un cadeau» est loin d’être compliquée. Si on se réfère au dictionnaire Larousse, on définit le mot OFFRIR comme un verbe transitif, donc une action faite à quelqu’un. On précise que celle-ci se fait sur une base volontaire, donc sans que cette personne en ait fait la demande (J’ADORE!!). Quant au mot CADEAU, la définition inclut la notion d’intention, celle-ci étant à priori de faire plaisir à l’autre. En résumé, pour demeurer authentique dans notre intention, on devrait simplement se limiter à offrir un cadeau à quelqu’un parce qu’on a envie de gâter cette personne, parce qu’on a été inspiré par elle et parce qu’on sait que ce petit quelque chose va lui faire plaisir. C’est simple, vrai et ça enlève tout le côté obligation. Ça permet aussi de se détacher de notre EGO pour ainsi donner sans condition et sans rien attendre en retour. Parce qu’au final, personne ne veut être cette personne généreuse qui offre des biens matériels sans compter, qui se valorise dans les chiffres et l’idée de faire plaisir avec LE cadeau le plus hot de la soirée. Pas plus que celle qui pour «les autres», finit par dépenser bien au-delà de ses moyens!

 

Offrir des cadeaux qui ne s’achètent pas

Revoir la tradition et rectifier notre intention, ça change complètement notre état d’esprit par rapport à Noël. De cette ouverture, on réalise ensuite à quel point les possibilités sont infinies et on découvre des cadeaux uniques auxquels on n’aurait jamais pensé avant. Certains nécessiteront un achat, alors que d’autres ne coûteront pas un sou. Mais est-ce si important quand on donne pour les bonnes raisons?

On peut donner de son temps. Que ce soit pour libérer le temps de quelqu’un d’autre ou pour l’agrémenter, c’est assurément un cadeau qui fait sentir important. Car en plus d’offrir son temps, on offre son attention, son amour, on met en priorité la personne que l’on désire gâter. Pensez à cette personne… Vous pourriez lui offrir des coupons de gardiennage pour les enfants ou de promenade pour son animal de compagnie. Vous pourriez créer une boîte thématique pour annoncer que vous prenez en charge le ménage de sa demeure ou l’entretien de sa voiture. Et pour aller «all in  dans le concept, vous pourriez préparer une courte vidéo qui explique que vous lui offrez une journée MOMENT PRÉSENT et qu’un beau matin, très prochainement, vous vous pointerez chez elle avec un petit déjeuner pour ensuite partir ensemble, pour une journée à son image (avec un complice, tout est possible).

On peut créer des souvenirs. C’est non seulement une source de plaisir, mais c’est aussi une énergie positive de valeur inestimable que de se remémorer des souvenirs marquants. Les études ont prouvé leur importance en termes d’influence sur le développement de la personnalité et la gestion des émotions positives. Pas étonnant que de plus en plus de familles choisissent désormais de contribuer au bonheur à long terme de leur progéniture en collectionnant les moments plutôt que les bébelles! Tout dépendant du budget, il peut s’agir d’une sortie, d’une escapade, d’une location de chalet, d’un voyage. Ça peut également être aussi simple que d’imprimer des photos qui parlent ou de laisser les enfants créer une oeuvre d’art symbolique. Ça peut finalement être aussi puissant que… des mots.

On peut échanger nos compétences. Prendre conscience des vraies richesses qu’on a à offrir. Mettre de l’avant notre expertise ou nos connaissances pour faire plaisir et rendre service à l’autre. Il n’y a pas plus original que d’offrir un certificat-cadeau, fait à la main, personnalisé, qui met en valeur nos talents et crée des rapprochements. Les idées cadeaux diffèrent selon chaque personne, mais au final, il y a autant de possibilités qu’il y a de passions et de métiers! Voici quelques exemples qui me viennent en tête: Séance photo de fillette avec ses copines. Changement d’huile. Cours de maquillage. Rapport d’impôt ou cahier budget. Soins de beauté/détente professionnel ou à la maison. Chef à domicile.

Finalement, j’ai décidé de faire la paix avec Noël. Mais je vais partager son esprit à ma façon, car pour moi, les plus beaux cadeaux seront toujours ceux qui se vivent.

 

 

 

 

K.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire