ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel STYLE DE VIE TEXTES DE PM. Voyages

Lorsque «reste chez toi» sonne «rentre chez toi»

Après un mois enfermée au même endroit, j’avais le temps d’observer le comportement du chat à la maison. Lorsqu’il allait à l’extérieur sur le balcon et que la porte restait ouverte, il ne voulait pas rentrer. Par contre, lorsque j’allais fermer cette porte, il voulait absolument être à l’intérieur.

Pourquoi? Parce que lorsque la porte reste ouverte, nous avons l’option de choisir ce que nous voulons dans le moment présent. Une fois sur le point d’être fermée, nous choisissons l’option qui nous interpelle le plus.

 

Cette réflexion du comportement du chat a sonné très fort en moi lorsque j’ai craqué en pleurs devant les brocolis. Mon copain ne comprenait pas pourquoi des légumes refroidis pouvaient me mettre dans un tel état.

Moi, je le savais. J’étais en train de réaliser que la porte était sur le point de se fermer pour rentrer à la maison. Ma maison, Montréal.

Je n’ai jamais eu peur lors de mon départ en novembre dernier. Je me disais que peu importe ce qui arrive, je pouvais rentrer auprès de mes proches. Je vivais dans le moment présent et je ne voulais me poser aucune question.

Sauf que la première chose que je voulais pendant cette pandémie, c’était de prendre mes proches physiquement dans mes bras. Être dans mon univers, car les voyages, ce n’était plus ma priorité.

Après avoir expliqué ma réflexion entre plusieurs larmes et Kleenex à mon copain, il m’a regardée, le regard triste, et m’a répondu avec une voix brisée que nous devions avoir cette discussion plus précoce que prévu sur notre futur. Que sa vie était là-bas en France tandis que la mienne au Québec.

Cette réponse m’a fait pleuré. Beaucoup. Car ce n’était pas l’amour qui allait nous séparer, mais bien cette réalité. Ce soir-là, nous avons versé beaucoup de larmes. Nous avons divisé cette peine à deux, c’était surtout plus léger à porter.

Car l’amour je crois, c’est avant tout de respecter les choix de ceux que nous aimons. De les laisser partir s’il le faut.

Lui, il sera surtout relié à tout ce que j’ai vécu en France. Surtout une belle surprise. Une surprise qui est devenu un petit trésor humain. Je le sais que lorsque je partirai et que la prochaine le découvrira, elle ne voudra jamais le perdre. Car des humains comme lui, c’est rare comme du gel désinfectant ces jours-ci.

J’ai vécu une des plus belles histoires d’amour là-bas avec lui. Je vais garder nos souvenirs bien précieux avec moi pour la vie.

 

Cette histoire m’a fait énormément grandir, cette dose immense d’amour que j’ai reçue m’aide à avancer seule. Car se choisir n’est jamais facile. Pourtant, ce choix à été la meilleure décision de toute ma vie.

La plus belle histoire d’amour que j’ai, c’est celle que j’ai trouvée avec moi-même. Elle me permet de foncer, de voyager et de faire des rencontres magnifiques. Surtout, elle n’est jamais routinière, car je me surprends chaque jour. J’aime de plus en plus mon reflet dans le miroir, pourtant ce n’est pas physiquement. Mais ce que je dégage maintenant.

Faut dire que l’amour rend beaux les gens, pis ça, on peux le faire soi-même.

Rebonjour, Montréal.

 

À lire aussi:
Le grand départ
Arrivée à Lyon… quand la réalité rattrape!
Rien n’arrive par hasard
«Tu vas voir, l’amour arrive quand on ne s’y attend pas.»
Les suites de mes aventures à Lyon et mon séjour à Cassis
Perde le contrôle

 

 

 

PM.

Source photo: Pascale Messervier

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire