Sortir avec un f*ckboy


ÉTATS D'ÂME, TEXTES DE G., x / lundi, avril 9th, 2018

Je pensais honnêtement pas que ça se pouvait. Je veux dire, on peut sortir avec un cave, un batteur de femmes, un dépendant affectif, un gars qui nous manque de respect… mais pas un f*ckboy?! Dans ma tête, si je me fie aux définitions que je lis dans la plupart des articles actuels qui les décrivent, un f*ckboy, c’est le gars typique qui veut pas s’engager pis qui veut juste ton corps. Faque pour moi, tu pouvais pas sortir avec un dude de cette race-là. Parce que je me disais que de un, ils sont beaucoup trop faciles à sizer: le gars qui te texte juste à 3 AM en sortant du bar, qui veut pas te présenter à sa famille ou ses amis, qui veut jamais rien faire d’autre avec toi que baiser… Je veux dire, ça prend pas la tête à Papineau ou des années d’expérience en enquête pour les repérer. Pis de deux, pourquoi un gars de même se casserait la tête à se mettre en couple? C’est pas ça le point justement, de montrer que t’es un f*ckboy sans rien promettre de plus à personne?!

Là où je me trompais, par contre, c’est en pensant que la définition s’arrêtait là. Oui, un f*ckboy peut aussi te faire croire qu’il veut un futur avec toi, te dire qu’il t’aime et tout le tra-la-la. Vous allez me dire: ben là, c’est pas un f*ckboy d’abord?! Je vous réponds que oui et je l’ai découvert à mon détriment. Parce que ce gars-là va te dire les plus belles choses que t’as jamais entendues, va te faire miroiter la lune, va te faire croire qu’il a les mêmes valeurs que toi, que tu es la seule… bla bla bla… Pis finalement, tu vas te rendre compte que, tel un f*ckboy, il veut pas vraiment s’engager et il est incapable de faire une croix sur sa vie de célibataire.

La seule différence entre lui pis le f*ckboy classique, c’est que celui-là, il veut le beurre pis l’argent du beurre. Il veut pas juste être célibataire pis te voir de temps en temps à 3 AM, en étant ben obvious dans ses intentions. Il veut être célibataire ET être en couple avec toi (pour je ne sais quelle raison). C’est là que ça fait mal. Parce que je lui aurais peut-être pas dit non à 3 AM occasionnellement, mais au moins, j’aurais su à quoi m’en tenir pis je me serais pas laissée tomber amoureuse.

Je vous dis pas que c’est pas vrai tout ce qu’il m’a dit. J’ose espérer qu’il y avait du vrai, du moins un peu. Ce que je vous dis, c’est que pour lui, c’était pas assez. C’était pas assez de me voir dans sa soupe et de vouloir me faire des enfants. C’était pas assez la petite vie de couple bien rangée dans mon condo, à faire du Netflix&Chill. C’était pas assez nos niaiseries et nos fous rires d’attardés parce qu’on était si caves ensemble. Il avait besoin, comme tout bon f*ckboy, de se garder des portes ouvertes, des side chicks, comme on dit. Un Plan B, peut-être? Bref, il avait besoin de plus et il allait le chercher entre autres sur les réseaux sociaux, en prenant bien soin de supprimer ses preuves et de me jurer qu’il ne me ferait jamais ça (tout en me faisant sentir folle de douter de lui).

Sauf qu’il m’avait dit un jour: «Ce que j’aime de toi, c’est que tu me donnes vraiment tout l’amour que tu peux me donner, tout le temps.» Faque moi, je me demande: comment tu peux prendre comme ça tout l’amour que quelqu’un te donne, quand tu sais que tu n’en es pas digne et que tu ne le mérites pas? Comment tu peux reprocher à l’autre de ne pas t’accorder sa confiance, quand tu sais que tu n’en es pas digne et que tu ne la mérites pas? C’est là que ma réponse, c’est: Faut être un f*ckboy. 

 

 

 

G.

Image

Source photo: Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire