ÉTATS D'ÂME STYLE DE VIE TEXTES DE E. x

Tinder, Bumble et compagnie…

Je suis sur des applications de rencontres depuis des années. De nos jours, c’est souvent le moyen de faire de nouvelles connaissances. J’ai donc installé sur mon téléphone Happn, Bumble et plus récemment, Tinder, pour les besoins de ce texte (humm… humm).

Ce qui me fascine le plus dans ces mondes virtuels, autre que naïvement encore croire que je vais trouver chaussure à mon pied, ce sont les profils des utilisateurs. Je prends un malin plaisir à lire les profils, à décortiquer ce qui se présente à moi chaque fois que je swipe, imaginant des vies à mes futurs prétendants. Mais avec le temps, je constate que beaucoup de profils se ressemblent, et se ressemblent encore plus. Est-ce que c’est moi où les gens manquent cruellement d’originalité? Voici quelques exemples des profils types sur lesquels je suis tombée les dernières semaines. Au risque de paraître cliché, ce sont plusieurs vrais profils qui m’ont inspirée! Here we go:

Publicités
Le ‘voyageur’:

Toutes ses photos sont prises dans des endroits les plus exotiques les uns que les autres; avec des éléphants en Thaïlande, au sommet de l’Everest ou dans les Galápagos… À croire qu’il ne voyage que pour alimenter son compte Instagram plutôt que de profiter des paysages. Humblement, il précise qu’il adore voyager (non… là tu me surprends mon gars!), qu’il n’a visité que 15 pays du haut de sa début trentaine et compte avoir fait le tour du globe avant la fin de l’année. Et voilà, moi avec mes projets d’aller dans le Maine, mon chien est mort!

Le ‘sportif’:

Photos au gym, en ski, en paddleboard, profil gauche au gym et le droit aussi, tiens! Gâte-toi ma jolie! Parce qu’il ne faudrait vraiment pas que tu manques le spectacle de ses beaux abdos musclés à la sueur de son front (terrible jeu de mots). Ah oui! Et le crossfit! Il parle de sa passion pour le crossfit à raison de 3 ou 4 fois par semaine. Tendance qui ne s’essouffle pas et qui fait tellement sensation sur une première date. J’entends déjà les «haaaaaa» d’admiration à l’évocation de cette noble discipline.

Le ‘superficiel/douchebag’:

Ramassis des deux catégories précédentes, il est également entrepreneur, «bien placé dans la vie», son hypothèque est payée, fait  3 «voyages» dans le sud par an et a un grosse voiture. Il se distingue par ses nombreuses photos prises au Beach Club avec ses bros en chest le corps bronzé! Vous voyez le genre… Bravo champion, mais ce n’est pas avec ça que tu vas m’impressionner! L’humilité n’est pas un concept que tu maîtrises et quand tu t’exposes avec autant de conviction, moi c’est ton insécurité que je constate. Qu’est-ce que tu essaies de prouver? Tu es certainement un homme bien… mais pour quelqu’un qui te ressemble.

‘L’inculte’:

Là j’y vais fort, mais je ne m’en peux plus de tous ces hommes qui ne font aucun effort pour essayer de s’exprimer correctement. Pas grave, il a probablement les attributs du ‘superficiel’ décrit plus haut pour compenser. Alors pourquoi s’embêter à accorder ses participes passés? YOLO!

Soit c’est moi qui ai des standards trop élevés ou soit le monde va mal. Mais quand je lis: «Allo les belles femme, moi j’sui un gars bin simple qui cherche a connetre du monde. Je vie a St-Hubert mais je me déplasse, venez jasé», eh bien mes yeux et mon cœur sont tristes. Les verbes sont faits pour être conjugués, tu sais?! Fais un effort… vraiment! Tu vas y arriver! Je crois en toi et même si la langue française n’est pas facile à maîtriser… fais un effort s’il-te-plaît!

‘L’infidèle’:

Il assume franchement qu’il est en couple et cherche une aventure, ne compte pas quitter sa femme mais veut travailler son cardio avec une autre. Bon… au moins pas d’équivoques, ses intentions sont claires. Il a le mérite d’être honnête contrairement à ceux qui affichent leurs vraies couleurs après quelques temps. À vous de voir! J’inclus également sous cette catégorie des types de profils que je vois apparaître de plus en plus souvent: hommes polyamoureux (donc pour les néophytes, ledit monsieur aime et fréquente plusieurs ladies en même temps), le gars en relation ouverte et ces couples qui affichent des photos d’eux tout sourires, expliquant qu’ils recherchent une «amie» pour pimenter leur samedi soir.

‘L’intello’:

Il connaît tout sur tout, sait tout ce qu’il y a savoir, a tout vu, lu et bu. C’est un homme intelligent, éduqué mais souvent blasé et imbu de lui-même. Son profil se résume à se glorifier et plutôt que de partager son savoir, il tente de t’impressionner avec toouuutttees ses connaissances sur la sociologie du développement, les arômes fruités du Pinot Noir, la physique quantique, ses suggestions pour régler le conflit israélo-palestinien. Bref, rien de bien léger même si ça reste un homme stimulant intellectuellement. Son trop plein de «j’en sais tant» devient vite pesant et n’est pas nécessairement valorisant car vos échanges ne tournent qu’autour de sa petite personne. Ah et ne lui parlez pas de votre projet de voyage en Italie… il vous regardera avec mépris. C’est tellement du déjà vu!

Le ‘hors catégorie’:

Il est juste curieux ou s’est inscrit sur une appli pour tuer l’ennui. Il ne prend même pas le temps d’écrire un peu sur lui, ça serait trop demander. On retrouve des photos sur son profil un peu floues datant de 2015 (date apparaissant sur le coin droit de ladite photo). Il ne rencontrera probablement aucun de ses matchs. Il est là pour chatter. Ça me rappelle les débuts d’Internet dans nos cours d’informatique au secondaire où on chattait sur ICQ.

Le ‘clown’:

Définitivement mon préf. quand il est question de profils de prétendants! En quelques secondes, on sait déjà qu’il n’appartient à aucune catégorie. Ses photos sont naturelles, il te fait déjà rigoler rien qu’en lisant sa fiche… plutôt prometteur. Il est drôle, maladroit, plein de bonnes intentions et ne se prend pas au sérieux. Il ne s’en cache pas et l’affirme haut et fort. C’est ce côté désinvolte qui charme au-delà du physique. Conscient de sa popularité due à son originalité, il a l’embarras du choix question conquêtes féminines.

En terminant, mention spéciale aux Kevin, Jean-Paul, Éric, Brian et compagnie dont les profils se ressemblent tous. Ils aiment profiter de la vie (concrètement… ça consiste en quoi?!), partager un bon repas, boire du bon vin (tant qu’à faire… autant éviter la piquette!), recherchent une histoire drama free, une femme douce, gentille et belle (évidement, c’est ce qui compte avant tout, soyons honnêtes) avec qui développer une relation mais sans pression, ont quelques enfants, détestent les princesses, aiment vraiment beaucoup prendre des selfies en voiture, avec leur chien, dans la salle de bain la lunette des toilettes relevée…

On ne lâche pas messieurs et merci pour le divertissement!

 

À lire aussi: Mon expérience scientifique avec Tinder

 

 

 

 

E.

IMG_7232

Source photo: Pexels

Publicités

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire