ÉTATS D'ÂME DÉVELOPPEMENT Personnel TEXTES DE MÉLI. x

Go with the flow

Le «go with the flow»… c’est quoi ça?! Bon, je t’explique!

Ma mère m’a lancé ça un beau dimanche matin, après avoir fait sa lecture de ses millions de livres d’horoscope! Cette année, je dois go with the flow, que les astres disent… Aller au gré du vent… C’est cuuttteeee, mais ça veut en dire quoi, en fait?! Parce que… y’a aucune définition dans le dictionnaire et c’est bien beau dire : «Ouais, moi je go with the flow cette année», ça reste que ça peut être bien différent pour chacun d’entre nous!

Ça fait que dans mes super journées remplies de choses à faire, en confinement, j’y ai réfléchi et j’ai analysé la chose. Ça veut dire quoi pour moi, le go with the flow?! On dirait je m’imagine toujours la tortue hippie dans Némo qui me dit : «Go with the flow coco»! Demandez-moi pas pourquoi!

J’ai un trouble anxieux sévère, une hypersensibilité et un trouble de l’opposition… Gros cocktail, mais je m’en sors bien maintenant, depuis mes thérapies, du gros travail sur moi et un bébé peu de médication! But still, j’ai encore des croûtes à manger. Au travail, je me mets tellement de pression avec la performance et la perfection, pis ça, c’est clairement pas ma patronne qui me met cette pression, mais bien moi, le clown, qui se donne pas de break.

8 février, première semaine de retour au travail post-confinement, claque dans la face, la veille de ma première journée. J’ANGOUÈSSE raide à voir mon horaire. Grosse crise de panique. Mais pourquoi?

C’est à ce moment que je me suis dit : OK, fille, écoute la tortue pis SLOW DOWN!

On dirait que j’ai pas vraiment trouvé une explication concrète pour ce terme. C’est tellement différent pour chacun. Mais je te confirme que cette grosse question existentielle m’a fait réaliser beaucoup de choses sur la pression que je me mets sur les épaules et ma maudite habitude à vouloir aller trop vite!

J’apprends à vivre avec le fait que parfois, y’a des journées moins bonnes que d’autres, que si je suis fatiguée morte après une semaine de travail, c’est pas si grave de rien faire et de rester dans son sofa une journée complète (ou deux). Le confinement m’a fait voir aussi que y’a pas juste le travail dans la vie, que de prendre le temps de faire les choses, ça fait du bien.

Ça fait un mois que je mets en pratique le go with the flow. Ma petite tortue dans ma tête, ma mère et mes amies me ramènent à l’ordre quand j’ai des petites faiblesses. J’apprends à accepter la vitesse de la vie.

Et toi, c’est quoi pour toi, le go with the flow? Penses-y ce soir dans ton lit, tu pourrais être surpris de ton raisonnement!

xx

 

 

Méli.

Source photo: Unsplash

Champagne & Confetti

Blogue mode, beauté, style de vie et développement.

À lire aussi...

Laisser un commentaire